« hâbleur », définition dans le dictionnaire Littré

hâbleur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

hâbleur, euse

(hâ-bleur, bleû-z') s. m.
  • Celui, celle qui aime à hâbler. Cette grande hâbleuse a étourdi tout le monde de son caquet, Scarron, Œuv. t. I, p. 163. Je le tiens là-dessus un grand hâbleur…, Hauteroche, le Soup. mal apprêté, sc. 6. À de pareils hâbleurs il faut apprendre à vivre, Th. Corneille, D. Cés. d'Avalos, III, 6. Dans Florence jadis vivait un médecin, Savant hâbleur, dit-on, et célèbre assassin, Boileau, Art p. IV. Cependant mon hâbleur avec une voix haute Porte à mes compagnons la santé de notre hôte, Boileau, Sat. III.

SYNONYME

HABLEUR, FANFARON. Hâbleur, qui ne dit rien sans exagérer, qui se plaît à débiter des mensonges. Fanfaron, qui se vante, qui exagère tout ce qui est dans les intérêts de son amour-propre et surtout de sa bravoure vraie ou fausse.