Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

463 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 463 citations dans le Littré.

  1. Elle est presque toujours sur le raisonnement, Et, raisonnant, raisonne irraisonnablement.
    D. Bertrand de Cigaral, IV, 1 (irraisonnablement)
  2. Cependant au torrent je me laisse entraîner.
    Comt. d'Orgueil, I, 5 (torrent)
  3. Fatigues, peines, maux, j'aimais tout pour leur cause.
    Ariane, III, 4 (fatigue)
  4. Mais à quel sentiment ma passion m'engage !
    Ariane, I, 4 (engager)
  5. Qu'un secret à garder est un pesant fardeau !
    Feint astrol. I, 3 (secret [2])
  6. Sachez adroitement ce qu'on dit à la cour.
    Ari. IV, 3 (adroitement)
  7. La comtesse partout emportera le prix ; Dans sa petite taille elle a l'air si bien pris.
    Comt. d'Orgueil, IV, 7 (pris, ise)
  8. À peine entre nos mains il se voit sans espoir, Qu'usant d'un stratagème à combattre le nôtre, Il veut obstinément qu'on l'ait pris pour un autre, Et d'un tel contre-sens soutient tout ce qu'il dit, Qu'il semble qu'en effet il ait perdu l'esprit.
    le Geôlier de soi-même, II, 6 (contre-sens)
  9. Ce diseur de beaux mots sait dorer la pilule.
    D. Cés. d'Avalos, I, 1 (pilule)
  10. … Le cœur qu'un vrai mérite émeut.
    Ariane, IV, 2 (émouvoir)
  11. Je vois que Cécile l'accuse ; Dans un projet coupable il le fait affermi.
    Essex, II, 3 (affermi, mie)
  12. Pouvez-vous me donner, si je ne suis pas vôtre ?
    D. Bertr. de Cigarral, IV, 4 (vôtre (le) ou vôtre (la))
  13. Que maudit soit Ovide et toute sa séquelle !
    Berger extrav. VI, 3 (séquelle)
  14. La tante : Mais il [un mari] était si vieux. - Lisette : J'entends, pour réconfort Vous en voulez un jeune.
    Baron d'Albikrac, I, 5 (réconfort)
  15. Mais aujourd'hui, Cliton, elle attend ma visite, Et me voudra du mal, si je ne m'en acquitte.
    l'Amour à la mode, I, 5 (mal, ale)
  16. Pourvu qu'à te gêner le remords s'étudie.
    Ariane, V, 6 (gêner)
  17. Et, m'ayant aperçue, Il a voulu d'abord se soustraire à ma vue.
    l'Inconnu, IV, 5 (soustraire)
  18. Ce diable de marquis qui s'en va, d'importance, Faire sonner partout son manque de finance.
    Comtesse d'Orgueil, I, 1 (sonner)
  19. Pour elle contre vous qu'ai-je oublié de faire ?
    Ariane, I, 4 (oublier)
  20. Mais je trouve à mon tour la place déjà prise.
    Engag. du has. V, sc. dern. (pris, ise)