Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

463 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 463 citations dans le Littré.

  1. Mais l'amour, n'est-ce pas une ardeur inquiète ? Car j'y suis grec, depuis que j'en tiens pour Lisette.
    Amour à la mode, IV, 1 (grec, ecque)
  2. Mais, pour mieux l'écouter, il faut s'asseoir en rond.
    Berger extrav. II, 5 (rond [2])
  3. Si j'étais que de vous et que j'eusse une nièce, Je saurais m'en défaire aussitôt…
    Bar. d'Albikrac, IV, 7 (être [1])
  4. Quand j'empêche sa mort, il m'arrache la vie.
    Ariane, V, 5 (empêcher)
  5. Vous avez… Encor quinze grands jours à demeurer ici.
    l'Inconnu, IV, 4 (grand, ande)
  6. Oyez-vous la friponne ? elle parle pour soi.
    le Charme de la voix, II, 2 (ouïr)
  7. Je ne vois pas contre eux de quoi se gendarmer.
    l'Inconnu, I, 5 (gendarmer (se))
  8. J'ai tout fait, tout osé, pour t'aimer, pour te plaire ; J'ai trahi mon pays, et mon père, et mon roi ; Cependant vois le prix, ingrat, que j'en reçoi.
    Ar. III, 4 (recevoir [1])
  9. Malaisé, si jamais il fut des malaisés : Il a mangé son fait.
    D. César d'Avalos, II, 1 (malaisé, ée)
  10. Sans courroux, ma comtesse ; Vous savez que nature est un peu larronnesse.
    Comtesse d'Orgueil, IV, 6 (larron, onnesse)
  11. Votre infidélité ne saurait plus se taire.
    Ariane, I, 3 (taire)
  12. Tous les traits en seraient plus vivement tracés.
    Ariane, II, 7 (vivement)
  13. Cet air n'est pas tant sot, ce port est peu commun, Et, la coiffe abattue, on me prend pour quelqu'un.
    l'Amour à la mode, II, 5 (quelqu'un, une)
  14. Enfin, pour l'inconnue, elle est cassée aux gages.
    Galant doubl. III, 1 (gage)
  15. D'autre sang, mais plus vil, expiera l'attentat.
    Essex, V, 4 (mais)
  16. Si tu ne le dis pas, je jouerai de la dague.
    D. Bertrand de Cigarral, IV, 2 (jouer)
  17. Quoique mon cœur rejette un doute injurieux.
    Ariane, V, 3 (rejeter)
  18. Je hais les raisons quand je veux quelque chose.
    l'Inconnu, II, 5 (raison)
  19. Le trouble dans les yeux et la rougeur au front.
    Ariane, III, 4 (rougeur)
  20. Vous l'avez cherché [Pierre Corneille] en moi [Th. Corneille], et, n'y pouvant trouver son mérite, vous vous êtes contentés d'y trouver son nom.
    Disc. de réc. à l'Acad. franç. (nom)