« prélasser », définition dans le dictionnaire Littré

prélasser

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

prélasser (se)

(pré-la-sé) v. réfl.
  • Terme familier. Affecter un air de dignité, de gravité fastueuse. L'âne se prélassant marche seul devant eux [le meunier et son fils], [La Fontaine, Fabl. III, 1]

HISTORIQUE

XVIe s. J'entreprendz de entrer en leur camp, et me prelasser par les bandes, sans estre jamais descouvert, [Rabelais, Pant. II, 24] Je veidz Diogenes qui se prelassoyt en magnificence, [Rabelais, ib. II, 30] Ils se prelatent jusques au foye et aux intestins, et entraisnent leur office jusques en leur garderobbe, [Montaigne, IV, 158]

ÉTYMOLOGIE

Prélat. La formation régulière serait celle de Montaigne : se prelater, mais elle n'est pas usitée.