« remueur », définition dans le dictionnaire Littré

remueur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

remueur, euse

(re-mu-eur, eû-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui remue.
  • 2 S. m. Ouvrier employé à remuer le blé dans un grenier, afin qu'il ne s'échauffe pas.

HISTORIQUE

XVIe s. Les seditieux et remueurs de nouvelletez, Sat. Mén. p. 127. Il le cognoissoit pour un grand remueur, comme ayant esté nourry quasi toute sa vie en cour de Rome, Carloix, VI, 9.

ÉTYMOLOGIE

Remuer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

REMUEUR. Ajoutez :
3 Fig. Un remueur d'idées, un homme qui agite, discute, met en avant des idées. Comme Voltaire, Érasme fut un curieux et un sceptique à la fois, un grand remueur d'idées, L. Chopin, Journ. offic. 29 nov. 1876, p. 8805, 2e col.
4Remueur d'affaires, un homme qui met en train beaucoup d'affaires. Vous étiez un chercheur et un remueur d'affaires, Gaz. des Trib. 22-23 juin 1874, p. 597, 4e col.
5Celui qui suscite des troubles, des révoltes. Les remueurs demandent quelques conditions que la reine ne veut aucunement accorder, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.