« vaillamment », définition dans le dictionnaire Littré

vaillamment

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

vaillamment

(va-lla-man, ll mouillées, et non va-ya-man) adv.
  • D'une manière vaillante. Les Abydéniens n'avaient qu'un de ces deux partis à prendre, ou de se rendre à discrétion, ou de continuer à se défendre vaillamment, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 205, dans POUGENS. Je sais par vos blessures et par les miennes, leur dit Charles XII, que nous avons vaillamment combattu ensemble ; vous avez fait votre devoir jusqu'à présent, faites-le encore aujourd'hui, Voltaire, Charles XII, 6.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et quant il sorent que le roy Caidu et sa gent leur estoient si près, si alerent à l'encontre vaillamment, Marc Pol, p. 723.

XIVe s. Je voeil morir en armes aujourd'hui vaillamment, Baud. de Seb. VII, 824.

XVe s. Avecques le conte… estoit son nepveu, lequel fut ce jour fait chevalier, et s'i porta vailaument, veu qu'il estoit josne de aage, Fenin, 142.

XVIe s. Ilz sousteindrent le premier choc vaillamment, Amyot, Timol. 37.

ÉTYMOLOGIE

Vaillant, et le suffixe ment ; prov. valentamen ; espagn valientemente ; ital. valentemente.