Marco POLO, auteur cité dans le Littré

MARC POL (1254-1324)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARC POL a été choisie.

L'auteur était à l'époque souvent nommé Marc Pol. Le dictionnaire cite une édition de 1865, aujourd'hui numérisée par Gallica à la bibliothèque de France, et qui s'appuie sur les plus anciens manuscripts connus. L'œuvre a été publiée sous différent titres, « Le devisement du monde », « Le livre de Marco Polo » ou « Le livre des merveilles ». Marco Polo dicta le texte à Rusticien de Pise en 1299, puis le retoucha vers 1310.

72 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre de Marco Polo 1865 72 citations

Quelques citations de Marco POLO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 72 citations dans le Littré.

  1. Elles [les nefs des Chinois] sont moult grans, si que chascune porte bien XI m. à XII m. quintaux pesant.
    p. 478 (quintal [1])
  2. Les nefs du Manzi [un pays de l'Inde] portent si grans ancres de fust, que il seuffrent moult de grans fortunes aus plajes.
    p. 649 (plage)
  3. Dirons premierement de leurs nefs… elles sont faites de sapin.
    p. 534 (sapin)
  4. Et es montaignes de ceste cité croist reobarbe et gingembre aussi à grant planté.
    p. 490 (rhubarbe)
  5. Il ont les greigneurs [les plus grands] moutons du monde.
    p. 631 (mouton)
  6. En ceste cité a CLX grans rues, et en chascune rue X mille maisons.
    p. 507 (rue [1])
  7. En ceste isle [Ceylan] treuve l'en les rubis, et en nulle autre contrée du monde ne croissent, fors que en ceste isle.
    p. 586 (rubis)
  8. C'est grant merveille des richesses qui y sont [dans des îles], d'or, de pierres et de toutes espiceries ; mais elles sont si loings de terre ferme que à grant paine y puet l'en aler.
    p. 551 (terre)
  9. Tuit cil de la province du Catay sont tretouz ydolatres.
    p. 360 (idolâtre)
  10. Et avoit grant ire de ce qu'il audoit que Acomat fust escanpés.
    p. 748 (ouïr)
  11. Il font vin de sucre moult bon, et fait devenir yvre moult tost.
    p. 645 (sucre)
  12. Tretuit grant et petit ne se sient sus autre chose que sus la terre, et dient que… seoir sus la terre est moult hounorable chose, pour ce que nous sommes tuit de terre, et à la terre devons retourner.
    p. 617 (terre)
  13. Et ont [les nefs des Indes] si grans avirons, qu'il y convient à chascun quatre mariniers au ramer.
    p. 535 (ramer [1])
  14. Il [au, en] rat de Fareon [rat de Pharaon] out il grant moutitude.
    p. 751 (rat [2])
  15. Et quant l'en se part de Cambalue, par laquele voie que l'en veult, et l'en a alé XXV milles, si treuvent les messages du seigneur une poeste [var. poste] que il appellent iamb, et que nous disons poeste de chevaux.
    p. 335 (poste [1])
  16. Occiant les Sarrazins, et destruiant leur terre, si qu'il en occist moult grant quantité.
    p. 700 (quantité)
  17. Il respondent à une vouiz [voix] Que tout ce ne vaut une nouiz, Saint Graal, V. 1929. Il ont moult grant quantité de nois d'Inde [cocos] moult grosses, qui sont bonnes à mangier fresches.
    p. 574 (noix)
  18. Et si est moult parfont [un fleuve], que grans nes [nefs] y porroient nagier dedens.
    p. 451 (nager)
  19. Si donnent aux marcheans à faire et à boire une chose qui a nom tamarandi, qui leur fait aler hors ce qu'il ont ou ventre.
    p. 658 (tamarin [1])
  20. Maintenant qu'il voient aucuns voilles [de navires], si font feu ou fumées pour seignal.
    p. 652 (signal)