Marco POLO, auteur cité dans le Littré

MARC POL (1254-1324)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARC POL a été choisie.

L'auteur était à l'époque souvent nommé Marc Pol. Le dictionnaire cite une édition de 1865, aujourd'hui numérisée par Gallica à la bibliothèque de France, et qui s'appuie sur les plus anciens manuscripts connus. L'œuvre a été publiée sous différent titres, « Le devisement du monde », « Le livre de Marco Polo » ou « Le livre des merveilles ». Marco Polo dicta le texte à Rusticien de Pise en 1299, puis le retoucha vers 1310.

72 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre de Marco Polo 1865 72 citations

Quelques citations de Marco POLO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 72 citations dans le Littré.

  1. Il sont pieres que patarins [Albigeois].
    p. 636 (pire)
  2. Tuit cil de la province du Catay sont tretouz ydolatres.
    p. 360 (idolâtre)
  3. Il vivent de bestaus et du proufit de la terre.
    p. 427 (profit)
  4. Il y a en ceste province de Gazurat moult de poivre, et de gingembre et d'inde.
    p. 660 (indigo)
  5. Là où l'on treuve l'or en paillole en grant quantité.
    p. 379 (pailloles)
  6. Il est des gibellines assez ; ce sunt celle de coi se font les chieres pelles [peaux].
    p. 751 (zibeline)
  7. En ceste isle [Ceylan] treuve l'en les rubis, et en nulle autre contrée du monde ne croissent, fors que en ceste isle.
    p. 586 (rubis)
  8. Et es montaignes de ceste cité croist reobarbe et gingembre aussi à grant planté.
    p. 490 (rhubarbe)
  9. Touz les chevaus que il achatent muerent avant le chief [le bout] de l'an ; car il ne les sevent tenir ne garder ; et aussi n'ont il nulz mareschaux.
    p. 615 (maréchal)
  10. Et touz les oisiaus du seigneur si ont une petite tablette aus piez pour chascun estre congneus… en laquele tablete est escript…
    p. 306 (tablette)
  11. L'en fait moult de sel en ceste cité, qui en donne à plus de quarante autres citez, dont le grant kaan a moult très grans rentes.
    p. 463 (rente)
  12. C'est [Java] la greigneur [plus grande] isle qui soit ou monde ; car bien a de tour v mille milles.
    p. 560 (tour [2])
  13. Quant il [les mangonneaux] furent dreciez, si furent tenduz ; si getterent chascun une pierre dedens la cité, et feurent les pierres aux maisons, et rompirent et confondirent tout, et firent moult remour et grant tempeste.
    p. 472 (rumeur)
  14. Dirons premierement de leurs nefs… elles sont faites de sapin.
    p. 534 (sapin)
  15. Cité où l'en fait moult d'escuelles et de pourcelaines qui sont moult belles.
    p. 533 (porcelaine)
  16. Il respondent à une vouiz [voix] Que tout ce ne vaut une nouiz, Saint Graal, V. 1929. Il ont moult grant quantité de nois d'Inde [cocos] moult grosses, qui sont bonnes à mangier fresches.
    p. 574 (noix)
  17. Le sel rend, chascun an, en somme IIII vingts tommans d'or, et chascun tomman vault LXX mille saies d'or (ital. saggio, sorte de monnaie), si que les IIII vingts tommans montent en somme : cinq mille et six cens pois d'or, et chascun pois d'or vault plus d'un flourin d'or.
    p. 510 (toman)
  18. Abbasie [Abyssinie] est une grant province, et sachiez qu'elle est la moienne Inde.
    p. 690 (province)
  19. Il ont monnoie si faite ; car il despendent pourcelaines blanches que l'en treuve en la mer…
    p. 389 (porcelaine)
  20. Il prennent une maniere de terre qui est moult saumastre et en font grans mons.
    p. 438 (saumâtre)