Marco POLO, auteur cité dans le Littré

MARC POL (1254-1324)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARC POL a été choisie.

L'auteur était à l'époque souvent nommé Marc Pol. Le dictionnaire cite une édition de 1865, aujourd'hui numérisée par Gallica à la bibliothèque de France, et qui s'appuie sur les plus anciens manuscripts connus. L'œuvre a été publiée sous différent titres, « Le devisement du monde », « Le livre de Marco Polo » ou « Le livre des merveilles ». Marco Polo dicta le texte à Rusticien de Pise en 1299, puis le retoucha vers 1310.

72 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre de Marco Polo 1865 72 citations

Quelques citations de Marco POLO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 72 citations dans le Littré.

  1. Il ont moult de sages d'un art que l'on appelle phisonomie : c'est de cognoistre les personnes, de quelle maniere et de quelle qualité elles sont.
    p. 619 (physionomie)
  2. Il [un palais] est si grant qu'il a X milles de tour, et est tous murés entour de haulz murs.
    p. 505 (murer [1])
  3. Il ont monnoie si faite ; car il despendent pourcelaines blanches que l'en treuve en la mer…
    p. 389 (porcelaine)
  4. Et ont [les nefs des Indes] si grans avirons, qu'il y convient à chascun quatre mariniers au ramer.
    p. 535 (ramer [1])
  5. Il sont ydres [idolâtres], et font ardoir les corps mors, et sont au grant kaan.
    p. 465 (kan [1])
  6. Maintenant qu'il voient aucuns voilles [de navires], si font feu ou fumées pour seignal.
    p. 652 (signal)
  7. Tuit cil de la province du Catay sont tretouz ydolatres.
    p. 360 (idolâtre)
  8. Il sont pieres que patarins [Albigeois].
    p. 636 (pire)
  9. Il [au, en] rat de Fareon [rat de Pharaon] out il grant moutitude.
    p. 751 (rat [2])
  10. Et es montaignes de ceste cité croist reobarbe et gingembre aussi à grant planté.
    p. 490 (rhubarbe)
  11. Li grans sires [l'empereur de la Chine] a fait faire telles voies et telles ordonnances par yaues douces et par lacs de ceste cité jusqu'à Cambaluc.
    p. 481 (lac)
  12. Et il [l'encens] ist [sort des arbres] aussi sans enciseure ; et est pour la grant chaleur du soleil qu'il y fait.
    p. 711 (incisure)
  13. Il n'est jour en l'an que, de soie seulement, n'y entre mille charretées en ceste cité [Cambaluc].
    p. 317 (soie [1])
  14. Tretuit grant et petit ne se sient sus autre chose que sus la terre, et dient que… seoir sus la terre est moult hounorable chose, pour ce que nous sommes tuit de terre, et à la terre devons retourner.
    p. 617 (terre)
  15. Li vens de tramontaine venta moult fort, et fist en ceste ile moult grant dommage.
    p. 544 (venter)
  16. Elles [les nefs des Chinois] sont moult grans, si que chascune porte bien XI m. à XII m. quintaux pesant.
    p. 478 (quintal [1])
  17. Là où l'on treuve l'or en paillole en grant quantité.
    p. 379 (pailloles)
  18. Escier est une cité moult grant qui est vers maistre [septentrion].
    p. 706 (maître)
  19. Et si ont si grans bouches, et le nez si rebiffé [épaté], et les levres si grosses…
  20. En ceste isle [Ceylan] treuve l'en les rubis, et en nulle autre contrée du monde ne croissent, fors que en ceste isle.
    p. 586 (rubis)