Pierre Jean de BÉRANGER, auteur cité dans le Littré

BÉRANGER (1780-1857)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BÉRANGER a été choisie.

poète lyrique

1950 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chansons 1812 1944 citations

Quelques citations de Pierre Jean de BÉRANGER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1950 citations dans le Littré.

  1. [Le roi d'Ivetot] .... Modèle des potentats, Prit le plaisir pour code.
    Yvetot. (code)
  2. Aux déités, fables des vieux empires, Nous opposons des diables peu tentants.
    Vin de Chypre (tentant, ante)
  3. La liberté.... C'est une bégueule enivrée Qui, dans la rue ou le salon, Pour le moindre bout de galon, Va criant : à bas la livrée !
    Refus. (galon)
  4. Lui-même à table et sans suppôt Sur chaque muid levait un pot D'impôt.
    Yvetot. (lever [1])
  5. Il a pour guide une fillette.
    Av. de Bagnolet. (fillette)
  6. Oui je dormais sur un petit volume Qui me vaudra d'être encore étrillé.
    Gohier. (dormir)
  7. Il laisse fourrer aux grâces Des fleurs sous son capuchon.
    Ermite. (fourrer)
  8. Pour dépenser sa vie en peu d'instants.... Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans !
    Gren. (dépenser)
  9. Volcan éteint sous les cendres qu'il lance, Après vingt ans, ce peuple [français] se rendort.
    Déesse. (volcan)
  10. Si je conçois comment l'on s'y comporte [sur la terre].
    le Bon Dieu. (comporter)
  11. Qu'en ce jour la poésie Sème leurs tombeaux de fleurs.
    Jour des morts. (semer)
  12. Tel qu'aux déserts parfois brille un mirage, Aux cœurs vieillis j'offre un doux souvenir.
    Tailleur. (mirage)
  13. Il [un génie qui anime et transforme la braise du feu du prisonnier] me fait voir, sur la braise animée, Des bois, des mers, un monde en peu d'instants.
    Feu du pris. (braise)
  14. À tout gâteau leur main fait large entaille, Car ils sont grands, même infiniment grands.
    10000 fr. (gâteau)
  15. Foin des mécontents ! Comme balayeuse on me loge, Depuis quarante ans, Dans le château, près de l'horloge.
    H. rouge. (foin [2])
  16. Apparaissez, plaisirs de mon bel âge, Que d'un coup d'aile a fustigés le temps.
    Grenier. (fustiger)
  17. Le vieux tailleur s'écrie : eh quoi ! ma fille Ne m'a donné qu'un faiseur de chansons ! Mieux jour et nuit vaudrait tenir l'aiguille Que, faible écho, mourir en de vains sons.
    Tailleur et fée. (faiseur, euse)
  18. Vers son vieux castel, Ce noble mortel Marche en brandissant Un sabre innocent.
    Carabas. (castel)
  19. Unissez vos joyeux sons, Musettes Et chansons.
    Louis X (musette)
  20. Vos pieds dans le satin N'osent fouler l'herbette.
    Ce n'est plus Lisette. (herbette)