Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY, auteur cité dans le Littré

BARTHÉLEMY (1796-1867)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BARTHÉLEMY a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'atlas du Voyage du jeune Anacharsis 581 citations

Quelques citations de Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Ce dernier [le sculpteur Polyclète], qui vivait vers le temps de Périclès, a rempli de ses ouvrages immortels le Péloponnèse et la Grèce.
    Anach. ch. 53 (remplir)
  2. Ceux qui, sans courir les risques de la mer, veulent tirer quelque profit de leur argent, le placent ou chez les banquiers, ou chez d'autres personnes, à douze pour cent par an, ou plutôt à un pour cent à chaque nouvelle lune [à Athènes].
    Anach. ch. 55 (placer [1])
  3. Ce temple [le Parthénon], celui de Thésée et quelques autres encore sont le triomphe de l'architecture et de la sculpture.
    Anach. ch. 12 (triomphe [1])
  4. Leurs gros vaisseaux, portés sur les rochers des côtes voisines, brisés les uns contre les autres, entr'ouverts dans leurs flancs par les éperons des galères athéniennes, couvraient la mer de leurs débris.
    Anach. Introd. part. II, sect. 2 (éperon)
  5. Quand il s'agissait d'un armement, chacune des dix tribus ordonnait de lever dans son district la même quantité de talents qu'elle avait de galères à équiper.
    Anach. ch. 56 (équiper)
  6. J'ai joui des derniers moments de sa gloire [de la Grèce], et je ne l'ai quittée qu'après avoir vu sa liberté expirer dans la plaine de Chéronée.
    Anach. ch. 72 (expirer)
  7. L'histoire, assujettie aux lois de la critique, rejetait le merveilleux.
    Anach. Introd. part. II, sect. 3 (merveilleux, euse)
  8. Il [Platon] est inhumé auprès de l'Académie ; il avait quatre-vingts ans révolus.
    Anach. ch. 61 (révolu, ue)
  9. J'étais roi à Syracuse, je suis maître d'école à Corinthe.
    Anach. ch. 63 (maître)
  10. Ces différentes éruptions de la tyrannie, précédées, accompagnées et suivies de terribles secousses, se distinguent toutes, comme celles de l'Etna, par des traces effrayantes.
    Anach. ch. 61 (éruption)
  11. Le culte de ces divinités [Apollon et Diane] subsiste dans l'île [Délos] depuis une longue suite de siècles.
    Anach. ch. 76 (subsister)
  12. L'on y montre encore la pierre sur laquelle on prétend qu'elle [Cérès] s'assit épuisée de fatigue.
    Anach. ch. 68 (épuisé, ée)
  13. Isocrate a vieilli faisant, polissant, repolissant, refaisant un très petit nombre d'ouvrages.
    Anach. ch. 8 (repolir)
  14. Ce n'est point par des lois prohibitives que l'on tiendra dans une sorte d'équilibre les fortunes des particuliers : il faut, autant qu'il est possible, introduire parmi eux l'esprit de désintéressement.
    Anach. ch. 62 (prohibitif, ive)
  15. Simon d'Athènes, auteur du premier traité d'équitation, 4e siècle avant Jésus-Christ.
    Anach. t. VII, tabl. 5 (équitation)
  16. Des reparties aussi promptes que l'éclair laissent après elles tantôt une lumière vive, tantôt la haute opinion qu'ils [les Spartiates] ont d'eux-mêmes et de leur patrie.
    ib. ch. 48 (repartie)
  17. L'histoire de Thucydide fut continuée avec succès par Xénophon, que vous avez connu.
    Anacharsis, ch. 65 (continuer)
  18. Antisthène d'Athènes, disciple de Socrate et chef de la secte cynique, IVe siècle avant J. C.
    Anach. table 5 (cynique)
  19. . Ils avaient mis l'un et l'autre, sur leurs cheveux flottants et parfumés d'essences, des couronnes de pavots, de sésames et d'autres plantes consacrées à Vénus.
    Anach. ch. 77 (pavot)
  20. Le projet d'unir les Athéniens avec les Thébains est regardé comme un trait de génie ; le succès, comme le triomphe de l'éloquence.
    Anach. ch. 82 (trait [1])