Pierre-Simon de LAPLACE, auteur cité dans le Littré

LAPLACE (1749-1827)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAPLACE a été choisie.

Mathématicien et physicien français.

288 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Exposition du système du monde 1836 260 citations

Quelques citations de Pierre-Simon de LAPLACE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 288 citations dans le Littré.

  1. Il [d'Alembert] a fait connaître les vraies dimensions de la petite ellipse que décrit le pôle de la terre [dans la précession].
    Exp. IV, 13 (pôle)
  2. Tous les astres participent au mouvement diurne de la sphère céleste.
    Expos. 1, 2 (diurne)
  3. Le principe des vitesses virtuelles, principe dont on est redevable à Jean Bernoulli.
    Exp. III, 3 (virtuel, elle)
  4. Ils [les Arabes] nous ont transmis avec gloire le dépôt des connaissances qu'ils avaient reçues des Grecs, disciples eux-mêmes des Égyptiens.
    Exp. V, 4 (dépôt)
  5. Il a fallu sans doute une longue suite d'observations pour reconnaître l'identité de deux astres que l'on voyait le matin et le soir s'éloigner et se rapprocher alternativement.
    Exp. I, 5 (identité)
  6. Les causes premières et la nature intime des choses nous seront éternellement inconnues.
    Expos. I, 2 (intime)
  7. De là il suit que, les carrés des moyens mouvements étant réciproques aux cubes de ces axes, si le mouvement de Saturne se ralentit par l'action de Jupiter, celui de Jupiter doit s'accélérer par l'action de Saturne.
    Exp. IV, 3 (réciproque)
  8. L'heureuse invention du télescope... en nous faisant voir les étoiles au moment même où le soleil est le plus élevé.
    ib. (voir)
  9. Les grandes variations du système du monde ne sont pas moins intéressantes à connaître que les révolutions des empires.
    Expos. v, 3 (variation)
  10. Le fluide qui nous la renvoie [la lumière zodiacale] est extrêmement rare, puisque l'on aperçoit les étoiles au travers.
    Exp. I, 2 (rare)
  11. La proportionnalité de la force attractive aux masses est démontrée sur la terre par les expériences du pendule.
    Expos. IV, 16 (proportionnalité)
  12. Dans ces mouvements divers la position respective de tous ces astres reste la même.
    Exp. I, 1 (respectif, ive)
  13. Presque toujours les taches solaires sont environnées de pénombres, renfermées elles-mêmes dans des nuages de lumière plus clairs que le reste du soleil.
    ib. I, 2 (pénombre)
  14. Le soleil étant au foyer des orbes planétaires, il est naturel de la supposer pareillement au foyer des orbes des comètes.
    Exp. II, 5 (foyer)
  15. Si l'on prend pour unité la longueur du pendule à secondes à l'équateur.
    Instit. Mém. Acad. sc. t. III, p. 490 (unité)
  16. Les Arabes donnaient une attention particulière à la mesure du temps par des clepsydres, par d'immenses cadrans solaires et même par les vibrations du pendule.
    Exp. V, 3 (cadran)
  17. Puisque la évolution diurne du ciel n'est qu'une illusion produite par la rotation de la terre, il est naturel de penser que la révolution annuelle du soleil emportant avec lui toutes les planètes, n'est pareillement qu'une illusion due au mouvement de translation de la terre autour du soleil.
    Expos. II, 1 (translation)
  18. C'est à l'inclinaison de l'écliptique sur l'équateur qu'est due la différence des saisons.
    Expos. I, 2 (écliptique)
  19. L'aberration des étoiles dépend de la vitesse de leur lumière, combinée avec celle de la terre dans son orbite.
    Exp. IV, 17 (aberration)
  20. Quelquefois, dans l'intervalle de sa disparition le soir à sa réapparition le matin, on voit la planète [Mercure] se projeter sur le disque du soleil sous la forme d'une tache noire qui décrit la corde de ce disque.
    Expos. I, 5 (réapparition)