François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1702 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 347 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1702 citations dans le Littré.

  1. Quel esprit que la raison conseille, S'il est aimé, ne rend point de pareille ?
    Lexique, éd. L. Lalanne (pareil, eille)
  2. Mais quoi ! c'est un chef-d'œuvre où tout mérite abonde.
    VI, 25 (abonder)
  3. Mon Dieu, mon créateur, Que ta magnificence étonne tout le monde !
    I, 1 (que [1])
  4. Mon avis était qu'il fallait éplucher un homme en sa vie, et non pas en son origine.
    Lett. à M. Colomb. (éplucher)
  5. Obtenir un sursoy de la fin du monde.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (sursoy)
  6. Tous ces charmes de langage Dont on s'offre à la servir, Me l'assurent [ma dame] davantage, Au lieu de me la ravir.
  7. Comme tous ceux qui courent dans un labyrinthe, nous nous impliquons toujours davantage.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (impliquer)
  8. Et d'un émerveillable échange Tu [soleil] couchas aux rives du Gange.
  9. Qui témoigna jamais une si juste oreille à remarquer des tons les divers changements ?
    VI, 1 (oreille)
  10. Et que l'audace est mal apprise De ceux qui....
    VI, 17 (appris, se)
  11. Et l'herbe du rivage où ses larmes touchèrent, Perdit toutes ses fleurs.
    V, 21 (où)
  12. Plus ardent qu'un athlète à Pise, Je me ferai quitter le prix.
    III, 2 (quitter)
  13. Déjà le Tésin tout morne Consulte de se cacher.
    II, 1 (consulter)
  14. Que voyons-nous que des Titans, De bras et de jambes luttants Contre les pouvoirs légitimes ?
    VI, 16 (jambe)
  15. La moisson de nos champs lassera la faucille, Et les fruits passeront les promesses des fleurs.
    II, 1 (moisson)
  16. Mais quoi, c'est un chef-d'œuvre où tout mérite abonde, Un miracle du ciel, une perle du monde.
    VI, 25 (perle)
  17. Voyez comment On se divague doucement, Et comme notre esprit agrée De s'entretenir près et loin Avec l'objet qui le recrée.
    Lexique, éd. L. Lalanne (divaguer)
  18. C'est afin que je vous mette l'oreille sous le coude.
    Trad. des ép. de Sénèque, Ép. 24 (oreille)
  19. Une infinité se vantait de l'avoir rencontré, mais plutôt pour se faire de fête, que pour vérité qu'ils sussent de cette affaire.
    Lett. à Peiresc, 20 févr. 1614 (pour [1])
  20. Ce n'est point le perdre qui nous afflige, c'est l'opinion seule d'avoir perdu.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (perdre)