« tapinois », définition dans le dictionnaire Littré

tapinois

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

tapinois, oise

(ta-pi-noî, noi-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui se cache pour faire quelque chose (vieilli en cet emploi). Et vous venez dans l'ombre, en fine tapinoise, Eprouver si mon cœur aisément s'apprivoise, [Th. Corneille, Comt. d'Orgueil, II, 4]
  • 2En tapinois, loc. adv. Sourdement, en cachette. La pauvre amante approche en tapinois, [La Fontaine, Courtis.] M. l'Impuissant marchait en tapinois à nos côtés, [Gilbert, le Carnav. des aut.]
  • 3 Fig. D'une manière rusée, dissimulée. Votre œil en tapinois me dérobe mon cœur, [Molière, Préc. 10] Que vous semble de ce mot tapinois ? n'est-il pas bien choisi ?... tapinois, en cachette ; il semble que ce soit un chat qui vient de prendre une souris, tapinois, [Molière, ib. 10] Un blondin favori Qui prend en tapinois la place du mari, [Destouches, Irrésolu, v, 10] Mais, sous un autre nom, ma muse, en tapinois, Se fait, dans le Mercure, applaudir tous les mois, [Piron, Métrom. II, 1]

HISTORIQUE

XVIe s. Dissimulation tapinoise, larcin tapinois, [Laporte, Épithètes.] En tapinois, [Rabelais, p. 33, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

L'ancienne langue ne connaissait pas tapinois ; il paraît né au XVIe siècle ; on disait en tapinage, à tapin, qui se dit encore en Normandie. On est très tenté de dériver tapinois, tapinage, tapin, de tapi, et d'y rattacher le provenç. tapin, tapi, caché, obscur, et l'ital. tapino, misérable, infortuné, sens qu'avait aussi tapin en français XIIe siècle : Toute France a cerchie come tapins truans, [Sax, v] ] ; mais comment du participe tapi tirer des mots en n ? Cette objection, très grande, force à se reporter vers tapinus, humble, tapinositas, humiliation, qui avaient eu quelque usage dans le latin du moyen âge, et qui viennent du grec, humble, chétif, misérable. En tapinage a voulu plus d'une fois dire en chétif appareil, et ce sens s'est rapproché de celui de tapinois assez facilement, surtout avec influence de tapir.