« académie », définition dans le dictionnaire Littré

académie

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

académie

(a-ka-dé-mie) s. f.
  • 1Jardin près d'Athènes où Platon enseigna.
  • 2La doctrine même de Platon et de ses successeurs.
  • 3 Par extension, compagnie de gens de lettres, de savants ou d'artistes. L'Académie française, l'Académie des inscriptions et belles-lettres, l'Académie des sciences, l'Académie des beaux-arts, l'Académie des sciences morales et politiques ; ces cinq académies réunies forment ce qu'on nomme l'Institut. L'esprit de discussion est assez contraire à celui de décision ; mais l'Académie doit plus examiner que décider, suivre attentivement la nature par des observations exactes, et non pas la prévenir par des jugements précipités, [Fontenelle, Dodart.] Je veux établir chez vous une académie de beaux esprits, [Molière, Préc. Rid. 10]
  • 4 Absolument, l'Académie française. Discours de réception à l'Académie. Le Dictionnaire de l'Académie. L'Académie, dépositaire des bienséances et de la pureté du goût.
  • 5 Par métaphore, en fait de style, forme académique. Les oreilles sont flattées par l'académie et l'arrangement des paroles, [Bossuet, Par. de Dieu, 1]
  • 6Académie royale de musique, le théâtre de l'Opéra à Paris, ainsi dénommé dans les lettres - patentes de son établissement.
  • 7Lieu où les jeunes gens apprennent l'équitation et d'autres exercices du corps. Tenir académie. Faire son académie. Pour m'entretenir à l'académie, [Hamilton, Gramm. 3] En 1691, je commençais à monter à cheval à l'académie des sieurs de Mémon et Rochefort, [Saint-Simon, 1, 21] Sans avoir fait son académie, un voyageur monte à cheval, [Rousseau, Ém. II]
  • 8Les écoliers mêmes qui fréquentaient une académie. Ce jour-là tel écuyer fit monter toute son académie à cheval.
  • 9Lieu où l'on donne à jouer en public. Les académies de jeux sont souvent des coupe-gorges. Il y a un livre intitulé Académie des jeux, qui donne les règles des jeux en usage. Il a perdu son argent dans une académie. Ma maison n'est point une académie, [Picard, les deux Phil. II, 19] On dit maintenant maison de jeu.
  • 10Division de l'Université de France dirigée par un recteur.
  • 11 En termes de peinture, une figure entière qui est peinte ou dessinée d'après un modèle, et qui n'est pas destinée à entrer dans la composition d'un tableau.

ÉTYMOLOGIE

Academia, du grec ἀϰαδημία et ἀϰαδήμεια. Ce mot vient d'Académus, personnage de l'âge héroïque. Dans la guerre que les Lacédémoniens firent à Athènes pour reprendre Hélène enlevée par Thésée, Académus leur révéla où elle était cachée. En récompense de ce service, ils ménagèrent dans leurs ravages sa maison de campagne, qui était à 1 000 pas d'Athènes. L'orthographe n'est pas constante ; on écrit aussi Hecadémus, Ἑϰάδημος et par conséquent ἑϰαδημία. Dans Horace, Ep. II, II, 45, Atque inter silvas Academi quaerere verum, on trouve la variante Ecademi. Ἀϰάδημος vient sans doute de ᾶϰος, remède, et δῆμος, peuple, qui guérit le peuple ; et ἑϰάδημος de ἑϰὰς, loin, qui est loin du peuple.