« baril », définition dans le dictionnaire Littré

baril

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

baril

(ba-ri ; l'l ne se prononce pas : un baril empli d'eau ; dites : un ba-ri empli ; au pluriel l's se lie : des ba-ri-z emplis ; dans le XVIIe siècle aussi, Chifflet recommande de ne pas prononcer l'l) s. m.
  • 1Petite barrique. Un baril d'huile, d'anchois.
  • 2Dans la serrurerie, petit appareil dit aussi tambour, qui fait qu'une porte se ferme.
  • 3Baril à feu, machine de guerre, qu'on remplit de grenades et de toutes sortes de matières combustibles, pour la faire rouler dans un siége sur les travaux des assiégeants.
  • 4Réunion de 450 feuilles de fer-blanc.

REMARQUE

L'Académie devrait écrire barril par deux r, comme elle écrit barrique, ou n'en mettre qu'une à ce dernier mot, afin de conserver les analogies, qui facilitent toujours l'orthographe.

HISTORIQUE

XIIe s. Dous [deux] barilz de vin, [Rois, 137]

XIIIe s. Avoec lui un baril de vin (il) Aporta, qui crut sur le Rin, [Bl. et Jeh. 3838] Nus barillier ne puet ovrer de nul fust se il n'est ses [sec] ; c'est à savoir après ce que li baris ait esté parés un mois avant que on meste la ferreure de sus, [Liv. des mét. 103] Vins en pot ou en barix, [Beaumanoir, 33]

XVe s. Vins en tonneaux et en barils…, [Froissart, I, I, 278]

XVIe s. Pour ceste cause les magistrats leur enjoignirent [aux ladres] ne boire qu'en leur baril [écuelle], [Paré, XXII, 8] Il fist renouveler l'assault de huict enseignes d'Allemans, avec force petits barils de poudre, lances, et autre artifice de feu, [Du Bellay, M. 584] Des barrils bien cerclés, [De Serres, 237] Lors le chou est mis dans une grande barille ou tonneau defoncé d'un bout, [De Serres, 846]

ÉTYMOLOGIE

Provenç. barril ; espagn. et portug. barril ; ital. barile ; bas-lat. barillus ; du celtique : kymri, baril ; gaél. baraille ; irland. bairile, baril ; bas-breton, baraz, baquet ; du celtique : kymri, bar, branche d'arbre (voy. BARRE). On a dit aussi barrot : ayant beu le vin qu'ilz avoient porté dedans des barrots, [Amyot, les Gracques, 25] ; et barrau : six barraux de vin, [Ronsard, t. I, p. 616]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARIL. Ajoutez :
5 Baril de galère, nom, sur les côtes du Morbihan, d'un mollusque, muni d'une vessie de couleur bleue, servant de flotteur et de voile ; il passe pour être très venimeux, [Gouezel, les Oiseaux de mer, Nantes, 1875, p. 21]