« immutabilité », définition dans le dictionnaire Littré

immutabilité

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

immutabilité

(i-mmu-ta-bi-li-té) s. f.
  • 1État, qualité de ce qui est immuable, en parlant de Dieu ou des choses divines. L'immutabilité des conseils de Dieu, [Bossuet, Hist. II, 13] La Trinité directement attaquée avec l'immutabilité et la spiritualité ou simplicité de l'être divin, [Bossuet, 6e avert.3] . Ô mon Dieu ! le torrent des générations et des âges coule devant votre divine immutabilité, [Massillon, Confér. us. des revenus ecclés.] On retrouve dans leurs disputes [des bramines] les mêmes idées que dans nos plus fameux métaphysiciens, la substance, l'accident, la priorité, la postériorité, l'immutabilité, l'indivisibilité, l'âme vitale et sensitive, [Raynal, Hist. phil. I, 8]
  • 2État, qualité de ce qui ne change pas. Comme tout change d'un moment à l'autre, la grande femme est revenue sur l'eau… les humeurs sont adoucies ; et enfin, ce que l'on mande aujourd'hui n'est plus vrai demain ; c'est un pays bien opposé à l'immutabilité, [Sévigné, 317] Tout le monde croit que l'étoile de Mme de Montespan pâlit… les uns tremblent, les autres se réjouissent, les uns souhaitent l'immutabilité, les autres un changement de théâtre, [Sévigné, 11 sept. 1676] Nous avons lieu de croire que notre langue est parvenue de nos jours à ce glorieux point d'immutabilité [état d'une langue fixée], [Acad. Dict. de 1696, Épître au roi] Rappelons le déréglement et la variation des usages à l'immutabilité des devoirs, [Massillon, Confér. us. des reven. ecclés.] L'immutabilité n'appartient point aux hommes, [Voltaire, Hist. parl. Avant-propos.] On prie M. Opoix de réfléchir un peu profondément sur l'immutabilité constante des couleurs prismatiques et sur les conditions que cette immutabilité suppose, [Bonnet, Coul. corps, Œuvres, t. X, p. 386, dans POUGENS]

    État de ce qui ne bouge pas de place. Je ne comprends pas comme on peut revenir de ces occasions si chaudes et si longues [son fils exposé à la tête des gendarmes pendant deux heures au feu d'une batterie], où l'on n'a qu'une immutabilité qui vous fait voir la mort mille fois plus horrible que quand on est dans l'action, [Sévigné, 23 août 1678]

ÉTYMOLOGIE

Lat. immutabilitatem, de in négatif, et mutabilitas, mutabilité.