« recourber », définition dans le dictionnaire Littré

recourber

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

recourber

(re-kour-bé) v. a.
  • 1Courber de nouveau. Il [le serpent blessé]… Courbe et recourbe en vain ses restes mutilés, Delille, Én. V.
  • 2Courber, ployer en rond par le bout.
  • 3 Fig. Rabaisser vers. Épure tes désirs par cette intention : Tes flammes deviendront comme eux droites et pures, Tes flammes que souvent ta folle passion Recourbe vers toi-même ou vers les créatures, Corneille, Imit. III, 9.
  • 4Se recourber, v. réfl. Être courbé en rond. Indomptable taureau, dragon impétueux, Sa croupe se recourbe en replis tortueux, Racine, Phèdre, V, 6.

HISTORIQUE

XIIe s. Ki oïst le felon crier, Denz requigner, bras degeter, Gambes estendre et recorber, Rou, 586. Quatre deiz [doigts] d'espeisse out amunt al ur [au rebord] li vaissels, e li urs [le rebord], si cume fuille de lilie desclose, fud defors alques recurbez, Rois, p. 254.

XVIe s. Ces muscles passent sous l'os pubis et se recourbent vers le haut, Paré, 32.

ÉTYMOLOGIE

Re…, et courber ; provenç. et port, recurvar.