Victor HUGO, auteur cité dans le Littré

HUGO (1802-1885)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HUGO a été choisie.

930 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Hernani, ou l'Honneur castillan 39 citations
Les chants du crépuscule 1835 92 citations
Les feuilles d'automne 1831 110 citations
Les orientales 1829 166 citations
Les rayons et les ombres 1841 26 citations
Les voix intérieures 1837 84 citations
Odes et ballades 1822 282 citations
Ruy Blas 1838 21 citations

Quelques citations de Victor HUGO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 930 citations dans le Littré.

  1. Voici Babel déserte et sombre, Du néant des mortels prodigieux témoin.
    Orient. I, 6 (néant)
  2. Mon esprit.... Voit.... Et contemple de près ces splendeurs sidérales....
    Feuilles d'aut. 7 (sidéral, ale)
  3. Ils ont beau traîner sur les claies Ce Dieu mort dans leur abandon ; Ils ne font couler de ses plaies Qu'un intarissable pardon.
    Voix, 5 (claie)
  4. La France a des palais, des tombeaux, des portiques, De vieux châteaux, tout pleins de bannières antiques, Héroïques joyaux, conquis dans les dangers.
    Odes, II, 8 (joyau)
  5. C'est une chose grande et que tout homme envie, D'avoir un lustre en soi qu'on répand sur sa vie, D'être choisi d'un peuple à venger son affront.
    F. d'aut. 13 (à)
  6. L'eau du saint fleuve [Jourdain] emplit sa gourde voyageuse [de Chateaubriand].
    Odes, I, 9 (gourde [3])
  7. Hier.... J'avais quarante agas contemplant mon visage.
    Orient. 16 (aga)
  8. La mort aux froides mains la prit toute parée, Pour l'endormir dans le cercueil.
    Orient. 33 (paré, ée)
  9. Toi ! sois bénie à jamais ! Ève qu'aucun fruit ne tente, Qui de la vertu contente Habites les purs sommets.
    Crépusc. 36 (sommet)
  10. Les couleurs orientales sont venues comme d'elles-mêmes empreindre toutes ses pensées, toutes ses rêveries ; et ses rêveries et ses pensées se sont trouvées tour à tour et presque sans l'avoir voulu, hébraïques, turques, persanes, arabes....
    Orientales, préface. (oriental, ale)
  11. L'incendie, attaquant la frégate amirale, Déroule autour des mâts son ardente spirale.
    Orient. 5 (amiral)
  12. Que te fait tout cela ? Les nuages des cieux, La verdure et l'azur sont l'ennui de tes yeux.
    Voix intér. XIX. (azur)
  13. Il [Pégase] hennissait vers l'invisible.
    Chansons des bois et des rues, Pégase (invisible)
  14. Charles X croit que la révolution qui l'a renversé est une conspiration creusée, minée, chauffée de longue main ; erreur, c'est tout simplement une ruade du peuple.
    Journal d'un révolutionnaire de 1830, septembre (ruade)
  15. La force la plus forte C'est un cœur innocent.
    F. d'aut. 37 (force)
  16. J'aimais le beffroi des alarmes.... Les vitraux éclatants ou sombres.
    Odes, II, 3 (sombre)
  17. Mais attends que l'hiver s'en aille, et tu vas voir Une feuille percer ces nœuds si durs pour elle, Et tu demanderas comment un bourgeon frêle Peut, si tendre et si vert, jaillir de ce bois noir.
    F. d'aut. 26 (bourgeon)
  18. Poëte, j'eus toujours un chant pour les poëtes ; Et jamais le laurier qui pare d'autres têtes Ne jeta d'ombre sur mon front.
    Odes, III, 1 (ombre [1])
  19. L'avenir sans fin s'ouvre à l'être illimité.
    Odes, V, 8 (illimité, ée)
  20. Encor si ce banni n'eût rien aimé sur terre ! Mais les cœurs de lion sont les vrais cœurs de père.
    Chants du crépuscule, 5 (vrai, aie [1])