Victor HUGO, auteur cité dans le Littré

HUGO (1802-1885)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HUGO a été choisie.

930 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Hernani, ou l'Honneur castillan 39 citations
Les chants du crépuscule 1835 92 citations
Les feuilles d'automne 1831 110 citations
Les orientales 1829 166 citations
Les rayons et les ombres 1841 26 citations
Les voix intérieures 1837 84 citations
Odes et ballades 1822 282 citations
Ruy Blas 1838 21 citations

Quelques citations de Victor HUGO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 930 citations dans le Littré.

  1. Oui, souris, orphelin, aux larmes de ta mère.
    Odes, I, 8 (sourire [1])
  2. Un cri part, et soudain voilà que par la plaine Et l'homme et le cheval emportés, hors d'haleine.... Volent avec les vents.
    Orientales, Mazeppa. (partir [2])
  3. Et qu'avez-vous donné pour tout cela ? fort bien ; Un peu de votre amour ? mais vraiment c'est pour rien.
    Hernani, III, 4 (rien)
  4. Je te tiens écumant sous mon talon de fer !
    Ruy Blas, v, 3 (tenir)
  5. Les muets bigarrés armés du noir cordon.
    Orientales, la Douleur du pacha (muet, ette)
  6. Mais ce sont des escaliers fées Qui sous eux s'embrouillent toujours.
    Ball. 13 (fée)
  7. De lourds alexandrins l'un sur l'autre enjambant Comme des écoliers qui sortent de leur banc.
    Voix int. 22 (enjamber)
  8. L'incendie, attaquant la frégate amirale, Déroule autour des mâts son ardente spirale.
    Orient. v. (spirale)
  9. Nul temple n'a gémi dans nos villes ; nul glas N'a passé sur nos fronts criant : hélas ! hélas !
    Voix, 2 (glas)
  10. Elle aimait trop le bal.... Sa cendre encor frémit doucement remuée, Quand dans la nuit sereine une blanche nuée Danse autour du croissant des cieux.
    Orient. 33 (remué, ée)
  11. ... Pareil au champignon difforme Poussé pendant la nuit au pied d'un chêne énorme.
    Voix inter. XII (poussé, ée)
  12. Ce monsieur de Cossé seul dérange la fête ; Comment te semble-t-il ? - Outrageusement bête.
    le Roi s'amuse, I, 2 (outrageusement)
  13. L'Alhambra !... Forteresse aux crénaux festonnés et croulants, Où l'on entend la nuit de magiques syllabes.
    Orient. 31 (syllabe)
  14. Séraphins, prophètes, archanges, Courbez-vous, c'est un roi ; chantez, c'est un martyr !
    Odes, I, 5 (courber)
  15. Alors, la tempête était haute, Nous combattîmes côte à côte, Tous deux, moi barque, toi vaisseau.
    Feuilles d'aut. 9 (haut, aute)
  16. Cependant on l'a construit quelquefois avec si : Flots d'azur..., D'un charme si suprême Que l'incrédule même S'agenouille à leurs bords !
    Feuill. d'aut. 37 (suprême)
  17. Elle aimait trop le bal ; c'est ce qui l'a tuée, Le bal éblouissant, le bal délicieux.
  18. Rien de plus matériel que la théogonie antique ; loin qu'elle ait songé, comme le christianisme, à diviser l'esprit du corps, elle donne forme et visage à tout, même aux essences, même aux intelligences.
    Cromwell, préf. (diviser)
  19. C'est donc à dire Que je ne suis qu'un vieux, dont les jeunes vont rire ?
    Hernani, II, 3 (jeune)
  20. Cet argent, voilà ce qu'il faut que j'ajoute, Vient de qui vous savez, pour ce que vous savez.
    Ruy Blas, IV, 3 (savoir [1])