Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ, auteur cité dans le Littré

SÉVIGNÉ (1626-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SÉVIGNÉ a été choisie.

9691 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres (1646-1696) 1725 9671 citations

Quelques citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 9691 citations dans le Littré.

  1. Ne croyez point, ma fille, que depuis trois mois vous ayez été en guignon ; je commence par le gain de votre procès....
  2. Vous nous feriez plaisir de nous donner cette petite émerillonnée, cette petite infante qui est à la portière auprès de sa mère.
    Lett. à M. de Grignan, t. V, p. 208, éd. Regnier. (émerillonné, ée)
  3. Voilà qui est fait, nous suions tous à grosses gouttes ; jamais les thermomètres ne se sont trouvés à telle fête.
    1er juill. 1676 (thermomètre)
  4. La dame en croupe et le galant en selle.
    432 (croupe)
  5. Je serais bien fâchée, ma chère enfant, d'être capable de faire ce que je fais pour avoir de l'argent de reste, je craindrais l'avarice qui est ma bête.
    567 (reste)
  6. Adieu, ma très chère et très loyale, j'aime fort ce mot ; ne vous ai-je pas donné du cordialement ?
  7. Que dites-vous de la prise de Gand ? il y avait longtemps, mon cousin, qu'on y avait vu un roi de France.
    à Bussy, 18 mars 1678 (prise)
  8. Je ne m'étonne pas si, avec de telles précautions [se farder], on ne voit pas qu'elle a eu la vérole.
    2 oct. 1689 (vérole)
  9. Je veux m'ôter sa charge de dessus les épaules.
  10. Votre monsieur a très bien dévidé mon esprit.
  11. Cette pitoyable nouvelle n'a pas séché mes yeux.
  12. Mon fils a plus de qualité qu'il n'en faut [pour la députation de Bretagne], mais il a quitté le service.
    19 oct. 1689 (qualité)
  13. Parlez-moi de vous, de vos affaires.... tout est sûr, rien ne se voit, rien ne retourne.
    29 nov. 1684 (retourner)
  14. Recevoir des lettres, y faire réponse, tient une grande place dans notre vie.
    582 (place)
  15. Toute sa race [du cardinal de Retz] a de l'esprit, et lui plus que tous.
    18 sept. 1676 (race)
  16. Ma fille, vous l'aimez follement [un fils], mais donnez-le bien à Dieu, afin qu'il vous le conserve.
  17. Nous avons ri de ce que vous avez dit d'elle [Mme de Coulanges très malade], et de la Garde [manquant de faire un mauvais mariage], comparant l'extrémité où ils ont été tous deux, et d'où ils sont revenus : cela fait voir que la sagesse revient de loin, comme la jeunesse.
  18. Mme de Richelieu commence à sentir les effets de sa dissipation ; les ressorts s'affaiblissent visiblement, elle présente tout le monde, et ne dit plus ce qui convient à chacun.
  19. Tout le monde y jouait [aux échecs] à Pompone.... et, cependant que le maître du logis gagnait M. de Chaulnes, on lui donnait un étrange mat à Saint-Germain.
    7 févr. 1680 (mat [1])
  20. Une exactitude qui ne convient pas à de jeunes gens.