« cabaretier », définition dans le dictionnaire Littré

cabaretier

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

cabaretier, ière

(ka-ba-re-tié, tiê-r' ; Ménage signale comme fautive la prononciation cabarètier, qu'on entend quelquefois et qui est en effet mauvaise) s. m.
  • Celui celle qui tient cabaret. T'ai-je encore décrit la dame brelandière Qui de joueurs chez soi se fait cabaretière ? Boileau, Sat. X. Le Jupiter d'Homère avec ses deux tonneaux me fait lever les épaules ; je n'aime point Jupiter cabaretier donnant, comme tous les autres cabaretiers, plus de mauvais que de bon, Voltaire, Memmius, IX.

HISTORIQUE

XIVe s. Et li cabarettierz tantost li demanda S'il voloit boire vin…, Baud. de Seb. VIII, 128. Fut donné congié à Jehan Lefebvre cabartier, Du Cange, billonus.

ÉTYMOLOGIE

Cabaret.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CABARETIER. - HIST. XIVe s. Ajoutez : À Lambin Coupliel, cabareteur…, Caffiaux, Régence d'Aubert de Bavière, p. 57.