« expédient », définition dans le dictionnaire Littré

expédient

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

expédient [1]

(èk-spé-di-an) adj. m.
  • Qui expédie, facilite, profite. Il était expédient de faire cela. Vous seul [Dieu] savez ce qui m'est expédient, vous êtes le souverain maître, faites ce que vous voudrez, Pascal, Prière pour l'us. des maladies. Ne croyant pas que tout ce qui était permis fût expédient, Fléchier, M. de Mont. Si tout leur est permis, tout n'est pas expédient, Massillon, Carême, Mélange. Quand le prince lui a dit [à un citoyen] : Il est expédient à l'État que tu meures…, Rousseau, Contr. soc. II, 5.

REMARQUE

Expédient n'est employé qu'au masculin et avec le verbe être. Il n'y a cependant aucune raison pour ne pas en user comme dans les siècles passés, lui donner un féminin et l'employer ainsi que tout autre adjectif.

HISTORIQUE

XIVe s. Que pour notre vie faire bonne, il est miex et plus expedient dire et prononcier que delettacion est malvese chose, Oresme, Eth. 294. Ordonnances justes et expedientes, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. L'Estat de France est maintenant si attenué et affoibli, qu'il ne seroit pas expedient qu'il se departist de ces alliances, Lanoue, 379.

ÉTYMOLOGIE

Provenç, expedien ; espagn. espediente ; ital. espediente ; du latin expedire, être utile, proprement dégager, de ex, hors, et pes, pedis, pied : tirer le pied hors. D'après Palsgrave, p. 9 (XVIe siècle), on prononçait euzpedient.