« triomphateur », définition dans le dictionnaire Littré

triomphateur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

triomphateur

(tri-on-fa-teur) s. m.
  • 1Général romain qui entrait en triomphe à Rome après une grande victoire ; un esclave le suivait, qui lui rappelait la fragilité des choses humaines. Ce prince [le czar] n'avait pas besoin de l'esclave des triomphateurs romains ; il savait assez lui seul prescrire de la modestie à son triomphe, [Fontenelle, Pierre Ier.] On mettait à Rome un anneau de fer au doigt des triomphateurs, le jour de leur triomphe, afin de les faire souvenir qu'ils étaient hommes, [Saint-Foix, Ess. Paris. Œuv. t. IV, p. 224] Les triomphateurs exposaient dans Rome les vaincus aux regards des peuples, [Voltaire, Russie, I, 8] Tibère âgé de cinquante-trois ans : il porte le costume des triomphateurs, la couronne de laurier, la toge…, [Mongez, Mém. inscr. et belles-lettres. t. VIII, p. 394]

    Par extension. Le czar, qui avait combattu en personne et qui était le vrai triomphateur, moins par sa qualité de souverain que par celle de premier instituteur de la marine, [Fontenelle, Pierre Ier.]

    Fig. Après tout, ce n'est qu'une nouvelle mode d'ajuster des lauriers sur la tête des triomphateurs, [Voltaire, Lett. la Harpe, 4 juill. 1776]

    Adj. Ces arcs triomphateurs, ces dépouilles des rois, [Delille, Imag. VII]

  • 2 Par extension, celui qui a gagné des batailles. Alors ces malheureux vaincus rappelleront à leur compagnie leur superbe triomphateur ; et du creux de leur tombeau sortira cette voix qui foudroie toutes les grandeurs : vous êtes devenu semblable à nous, [Bossuet, Duch. d'Orl.] Et toute la France traite d'empoisonneur [à propos de la mort du fils de François Ier] le vainqueur de Soliman, le libérateur de la chrétienté, le triomphateur de Tunis, le grand homme de l'Europe [Charles-Quint], [Voltaire, Pyrrh. hist. 37]

    Au fém. Vos ennemis ne seront parvenus qu'à faire graver sur vos médailles : triomphatrice de l'empire ottoman, [Voltaire, Lett. à Cather. II, 27 mai 1769]

    Fig. Nos vaisseaux, Heureux triomphateurs et des vents et des eaux, [Delille, Én. III]

  • 3Celui qui triomphe. Que dirons-nous de ces lâches courtisans qui sont les triomphateurs et n'ont pas été les victorieux, qui jouissent, dans l'oisiveté, des peines et des sueurs des grands capitaines ? [Guez de Balzac, De la cour, 7e disc.]

ÉTYMOLOGIE

Lat. triumphatorem, de triumphare, triompher.