Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1871 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1858 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1871 citations dans le Littré.

  1. Les trempés ou vins de despense.
    831 (vin)
  2. Après, le tronc sera fendu avec un ferme cousteau en frappant par dessus à tout un martelet.
  3. Le remede est d'enter en canon ou escusson les arbres aians besoin de tel affranchissement.
  4. À la veue et approche des asnesses, ils [les baudets] font mille algarades, desordonnans tout un marché.
  5. La racine du petit sureau, en latin ebulus [hièble].
    952 (sureau)
  6. Vous les bouillirés un peu en l'eau claire.
  7. Ceste boisson, la gouvernant ainsi, peut durer toute l'année, et neantmoins la refortifierés en y ajoustant parfois quelque peu de bon vin.
  8. Quand, par l'infelicité de l'air, la fueille....
  9. Les coucons seront enfilés, en faisant passer l'esguille par la premiere filozelle, appellée bourrette.
  10. C'est le clapier qui est le seminaire de la garenne.
  11. La plus fine partie de ses laines destinera elle à faire des fines serges, des burats.
    883 (burat)
  12. Le grain de l'espeautre esbourré et despouillé de ses pellicules.
  13. Toute la cheneviere ne se descharge à la fois, y restant le masle après la femelle.
  14. Employans quelquesfois plus de temps à s'entre-quereller, qu'à travailler à leur besongne.
  15. Au lieu de peler les noix, l'on les perce en trois ou quatre endroits, afin de leur feire vuider la liqueur maligne, leur causant la noirceur.
  16. La pluie survenant, ou les gelées cheans dessus [les oliviers], faut avec patience chommer de ce labeur [la cueillette].
  17. La teille ou poil du fin chanvre pour les exquises toiles procede des pieds [de la plante].
  18. Les pastenades et carrotes ne different par-entre-elles presque en autre chose qu'en la couleur ; celle de l'une estant rouge et l'autre blanche.... à Paris, où sans distinction l'on appelle ces racines pastenades et carrotes.
  19. ...imitant l'Egypte, où le Nil verse durant certains mois de l'année.
    422 (verser)
  20. Les ormes, fresnes, fousteaux, erables.