François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON, auteur cité dans le Littré

FÉNELON (1651-1715)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FÉNELON a été choisie.

3711 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogues des morts 254 citations
Les Aventures de Télémaque 1699 2122 citations
Œuvres de Fénelon, 22 vol. in-8. Versailles, 1820 485 citations
Traité de l'éducation des filles 1687 75 citations
Traité de l'existence de Dieu 1713 147 citations

Quelques citations de François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3711 citations dans le Littré.

  1. Apprenez à tous ces bergers les charmes de l'harmonie.
    Tél. II (harmonie)
  2. S'il était vrai qu'ils ne songeassent plus qu'à vivre en paix avec leurs voisins, ils se contenteraient de ce que nous leur avons cédé sans peine.
    ib. X (paix)
  3. Cette divinité écouta favorablement ses vœux.
    Tél. XVIII (favorablement)
  4. Comme un homme qui fait trop de grâce de se laisser louer.
    Tél. XI (grâce)
  5. Elles [les filles] estiment la finesse ; et comment ne l'estimeraient-elles pas, puisqu'elles ne connaissent pas de meilleure prudence ?
    Éduc. filles, ch. 9 (finesse)
  6. Ce n'est rien de jeûner des viandes grossières qui nourrissent le corps, si on ne jeûne aussi de tout ce qui sert d'aliment à l'amour-propre.
    t. XVIII, p. 126 (jeûner)
  7. Cet homme s'avançait avec empressement.
    ib. XIX. (empressement)
  8. L'Église est patiente, et c'est par sa patience jusques à la mort de la croix qu'elle est invincible.
    t. XVII, p. 143 (jusque et jusques)
  9. Un jeune prince, au retour des zéphyrs, se promenait dans un jardin délicieux.
    t. XIX, p. 78 (zéphire ou zéphyr)
  10. Consumez, transportez, anéantissez mon cœur, faites-en l'holocauste parfait.
    t. XVIII, p. 306 (holocauste)
  11. Il implique contradiction de dire qu'il y ait quelqu'un au-dessus de celui qui occupe le premier rang.
    t. XXII, p. 347 (impliquer)
  12. D'autres soutiennent qu'il [Aristote] entend [par forme] une entité substantielle, réellement distincte de la matière.
    Aristote. (entité)
  13. [Les images du cerveau] je les rappelle, elles viennent ; je les renvoie, elles se renfoncent je ne sais où.
    Exist. 48 (renfoncer [1])
  14. La situation de Tyr est heureuse pour le commerce ; c'est notre patrie qui a la gloire d'avoir inventé la navigation.
    Tél. III (navigation)
  15. Cyrus saccagea toutes les villes qui étaient entrées en confédération avec eux [les Lydiens].
  16. Nous sommes infatués du monde comme s'il ne devait jamais finir.
    t. XVIII, p. 48 (infatuer)
  17. Je n'avais en main que ma houlette.
    ib. (main)
  18. Ignorez-vous encore ce que les destinées vous ont préparé ? mais que dis-je ? vous en êtes indigne.
    Tél. VII (préparer)
  19. La terre ne se lasse jamais de répandre ses biens sur ceux qui la cultivent ; son sein fécond ne peut s'épuiser.
    Tél. V (sein)
  20. Les plus outrés contre-remontrants du synode de Dordrecht n'étaient pas assez extravagants pour nier la liberté de coaction ; ils savaient que l'homme ne veut que ce qu'il veut.
    III, 287 (coaction)