MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

147 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 147 citations dans le Littré.

  1. U il volsist, u il dengnast, Au leu [loup] covint qu'il l'emportast.
    Fable 62 (dénier)
  2. Marie ai num, si sui de France.
    t. II, p. 401 (nom)
  3. Od [avec] lur langues, qui mult sunt fuines, [ils] Percent lur cors e lur petrines.
    Purgatoire, 1003 (poitrine)
  4. Vie, senz, curioseté En dras, e vivre ad grant plenté.
    Purgatoire, 1429 (curiosité)
  5. En une waste [déserte] regiun Le meinent hors de la maisun, Dunt la terre ert [était] neire e obscure.
    Purgatoire, 915 (vaste)
  6. La prode fame l'esgarda, Grant joie en fist, si l'otria [l'octroya].
    Fable 33 (preux)
  7. Dou leon conte li escriz, Ki deffais ert [était] et enveilliz ; Malades jut mult longuement, Del relever n'i ot noient.
    Fable 15 (relever)
  8. E mult sovent lur recitat Des granz joies k'il lur mustrat, Où tuz cil deivent parvenir....
    Purgatoire, 209 (réciter)
  9. N'i out keville ne closture Ke ne fut tute d'ebenus.
    Gugemer. (cheville)
  10. Li chevaliers li a cunté Que mult li ert mesavenu Dou lairon qu'il ot despendu.
    Fable 33 (dépendre [1])
  11. Puiz lur fait à tuz demander, Se nus [aucun] l'en seit mediciner.
    Fable 7 (médeciner)
  12. Tant cum il plus alad avant, E plus s'alad asseürant, Car li punz [le pont] lui ellargisseit.
    Purgatoire, 1307 (élargir)
  13. Des puiz d'enfer ist cele ardurs, Où nos dampnez seront tuz jurs.
    Purgatoire, 1265 (ardeur)
  14. Quant li soleiz, fet ele, est hauz, On [au] tans d'estei si est li chauz, Que rienz ne laist fructifier, E terre e herbe fet sechier.
    Fable 6 (fructifier)
  15. D'euls deus fu il tut autresi, Cume del chevrefoil esteit Ki à la codre [coudrier] se preneit.
    Chevrefeuille. (chèvrefeuille)
  16. Si sunt li autre meins [moins] peneit [tourmentés], Qui meins firent d'iniquiteit.
    Purgatoire, V. 1775 (iniquité)
  17. Une grant gate [il] demenda, Sur une taule [table] l'adenta ; Une suriz a desoz mise.
    Fable 46 (jatte)
  18. Plus tost qu'il pot, vint cele part, Taste, si ad l'enfant trové.
    Frêne. (tâter)
  19. À m'aiulle avint autresi Et à ma mere ; car jel vi Un peu devant lur finement [mort].
    Fab. 41 (aïeule)
  20. Au bois [le bûcheron] ala pur demander à chascun fust [arbre] qu'il pot trover, Dou quel il peüst menche prendre.
    Fable 23 (manche [1])