MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

147 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 147 citations dans le Littré.

  1. Tel se fait noble par tençon, Et veult menacier et parler, Qui moult petit est à douter [craindre].
    Fable 23 (noble)
  2. Sire compaing, ci en vient une ; Mais ele n'est fauve ne brune ; C'est la plus bele de cest munt [monde], De tutes celes qui i sunt.
    Lanval. (fauve)
  3. [La biche] Par l'abai des bracez sailli.
    Gugemer. (braque)
  4. Un escoufles aleit volant, Vit la soriz si haut pipant, Ses eles clost, à vaul descent, Li e la raine ensanble prent.
    Fab. 3 (aval)
  5. Des puiz d'enfer ist cele ardurs, Où nos dampnez seront tuz jurs.
    Purgatoire, 1265 (ardeur)
  6. Qu'il [les oisillons] alassent les lins mengier, Qu'il ne puissent fructefier ; Mais li plusur nel volrent [voulurent] faire ; Au semeour i vunt retraire.
    Fables, 18 (semeur)
  7. E teus [tels] i out [enfoncés] de ci qu'as piz [aux poitrines], E teus i a desk'as numbriz, Teus as quisses, teus as genuz.
    Purgat. V. 1135 (nombril)
  8. U il volsist, u il dengnast, Au leu [loup] covint qu'il l'emportast.
    Fable 62 (dénier)
  9. À tuz jurs mais en est houniz, Come fu la chauve souriz, Qui ne deit mès par jur voler, Ni ne deit plus en court parler.
  10. Uns escoufles [sorte d'épervier] jut [fut gisant] en sun lit, Malades fu, si cum il dit ; Uns gais ot sun ni près de lui.
    Fable 87 (geai)
  11. Une ewe ki desuz cureit ; Braz fu de mer, hafne [havre] i aveit.
    Gugemer. (bras)
  12. Vostre cemise me livrez, El pan desus ferai un ploit.
    Gugemer. (pli)
  13. L'en dist k'uns aigles vint volant Juste la mer, peissuns querant.
    Fable 13 (aigle)
  14. Rien seit chaz cui barbes il loiche [lèche].
    Fabl. 20 (chat, chatte)
  15. Ce dist dou leu [loup] e dou aignel, Qui beveient à un rossel.
    Fable 2 (ruisseau)
  16. Lur bestials cors nun [non] estables [il] Voleit faire à Deu covenables.
    Purgatoire, 203 (bestial, ale)
  17. Dist la fromiz : or chante à mel.
    t. II, 124 (fourmi)
  18. Li cox [le coq] respunt : si dei-ge faire, Maudire l'ueil qui vieut cligner, Alors qu'il devreit veillier.
    Fab. 51 (cligner)
  19. La dame gist lez sun ami ; Ains mès si biau couple ne vi.
    Ivenec. (couple)
  20. D'euls deus fu il tut autresi, Cume del chevrefoil esteit Ki à la codre [coudrier] se preneit.
    Chevrefeuille. (chèvrefeuille)