« modérateur », définition dans le dictionnaire Littré

modérateur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

modérateur, trice

(mo-dé-ra-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui modère, qui dirige, qui règle. Étant, comme vous êtes, modérateur des mœurs et de la police, Guez de Balzac, liv. V, lett. 1. Vous leur avez donné un conseil de trois cents sénateurs qui servent d'inspecteurs de leur conduite et de modérateurs de leur autorité, Vertot, Révol. rom. II, 168. Elle est l'esclave plutôt que la modératrice des événements, Massillon, Carême, Vocat. Ils [les parlements] partageront la souveraineté ; ils en seront les modérateurs suprêmes, Mirabeau, Collection, t. III, p. 70. Bossuet et Swift oubliaient que le conseil suprême de censure grammaticale changerait comme le public, et qu'à la longue les modérateurs de l'usage y céderaient eux-mêmes, Villemain, Dict. de l'Acad. préface.

    Le souverain modérateur, Dieu. La providence du souverain modérateur de l'univers, Massillon, Confér. Vocation, 1.

  • 2Titre que prenait le président de certaines assemblées des réformés en France. On voit comment se fit l'élection des modérateurs à l'assemblée politique de Saumur, Mém. du duc de Rohan, t. II, p. 17, dans LACURNE.

    Il se dit encore en Suisse dans le même sens. Le consistoire s'assembla ; le modérateur avertit la compagnie que ce jésuite avait répandu à Genève plusieurs écrits scandaleux, Voltaire, Quest. miracles, lettre 20e.

  • 3Celui qui cherche à tempérer des opinions exaltées, des sentiments extrêmes. Il est le modérateur de son parti.

    Adjectivement. Influence modératrice. Pouvoir modérateur.

  • 4 Terme de mécanique. Instrument dont on se sert pour ralentir et régulariser le mouvement des machines.

    Appareil destiné à régler l'émission de la vapeur dans le cylindre d'une machine ; on l'appelle aussi régulateur.

    Modérateur ou lampe à modérateur, espèce de lampe à piston munie à l'intérieur d'une tringle conique qui modère l'ascension de l'huile.

    Terme de métallurgie. Trou placé près de la têtière d'un soufflet à l'effet de modérer la force du vent.

HISTORIQUE

XIVe s. Estre arbitres et modereurs du publique conseil, Bercheure, f° 35, verso.

XVIe s. Moderateur, Cotgrave

ÉTYMOLOGIE

Lat. moderatorem, de moderari, modérer.