RUTEBEUF, auteur cité dans le Littré

RUTEBEUF (1230?-1285?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RUTEBEUF a été choisie.

661 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres, recueillies par Jubinal, 2 vol. Paris, 1839 659 citations

Quelques citations de RUTEBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 661 citations dans le Littré.

  1. Hé, Diex ! que feras-tu de cest chetis dolent, De qui l'ame en ira en enfer le boillant, Et li maufez [les diables] l'iront à leur piez defoulant ; Ahi ! terre, quar oevre [ouvre-toi], si me va engloutant.
    II, 95 (engloutir)
  2. Or t'est-il cheü ambes as ; Or te tien à ce que tu as.
    II, 93 (ambesas)
  3. Cil de la Trinité [nom d'un couvent] Ont grant fraternité ; Bien se sont aquité : D'asnes ont fait roucin.
  4. Mès ce vit il bien tout sans doute Que plus la longor du coute Fu ele levée en l'air amont.
    II, 136 (coude)
  5. De toi, pucele pure et monde, Porte cloze, arche d'aliance, Qui n'iez premiere ne seconde, Deigna naistre par sa poissance Cil qui noz anemiz vergonde.
    II, 10 (arche [2])
  6. Tu es rosier qui porte rose Blanche et vermeille ; Tu as en ton saint chief l'oreille Qui les desconseilliez conseille Et met à voie.
  7. Car il ne cuident pas morir, Ne dedenz la terre porrir ; Mès si feront, Que jà garde ne s'i prendront, Que tel morsel engloutiront [ils avaleront tel morceau], Qui leur nuira, Que la lasse d'ame en ira En enfer.
    II, 2 (engloutir)
  8. Ne vont pas après Dieu tel gent le droit sentier ; Ainz [onque] Diex ne vout avoir tonel sor son chantier, Ne denier l'un sor l'autre, ne blé, ne pain entier.
  9. Rimer me covient de cest monde, Qui de tout bien se vuide et monde ; Por ce que de tout bien se vuide ; Diex soloit tistre [tisser] et or desvuide ; Par tens li ert faillie traime.
  10. Or ai Dieu renoié, ne puet estre teü ; Si ai laissié le basme, pris me sui au seü [sureau] ; De moi a pris la chartre et le brief receü Maufez [Satan] ; si li rendrai de m'ame le treü.
    II, 95 (baume [1])
  11. Et fu de bons housiaus chaucie, Et de robe à homme vestue.
  12. Proié li a qu'ele li die De lui et de sa compaignie, Quel part il voudront cheminer.
    II, 109 (cheminer)
  13. Quant il furent entré el cuer, Chascuns vousist bien estre fuer [hors], Car trestuit si grant paor orent.
    316 (chœur)
  14. Deux jovenciaux [il] trova au port, Où mener soloit son deport.
  15. [Le demon] qui nos tenoit en grief servage, Qui venoit les armes [âmes] tenteir, Et n'en voloit panre [prendre] autre gage, Pour les chetives affameir En sa chartre antive et ombrage.
    II, 11 (affamer)
  16. Ou archediacre ou dien [doyen].
  17. Bien fustes fondei en decours, Quant teil seigneur aveiz perdu, Bien en deveiz estre esperdu.
  18. Là où sa manche li despiece, D'autre drap i met une piece.
    II, 210 (dépiécer)
  19. Sire, si ne sai quel part aille ; Mes costeiz [mon côté] connoit le pailliz.
  20. Des yex dou cuer ne veons gote, Ne que la taupe soz la mote.
    245 (motte)