RUTEBEUF, auteur cité dans le Littré

RUTEBEUF (1230?-1285?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RUTEBEUF a été choisie.

661 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres, recueillies par Jubinal, 2 vol. Paris, 1839 659 citations

Quelques citations de RUTEBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 661 citations dans le Littré.

  1. Tels resons ne sont que rousée ; Ne vous en devez desconfire ; Toutes resons se lessent dire.
    II, 192 (rosée)
  2. Or t'est-il cheü ambes as ; Or te tien à ce que tu as.
    II, 93 (ambesas)
  3. Quar li paierres qui bien paie,...
  4. S'il vient à cort, chacuns l'en chace Par groz moz ou par vituperes.
  5. Mi marz ; tout droit en cel termine Que de souz terre ist la vermine, Où ele a tout l'yver esté, Si s'esjoït contre l'esté.
    II, 24 (vermine)
  6. Vos creez miex en juerie [juiverie], Qui la verité dire en ose, Qu'en celui qui par seignorie A la porte d'enfer desclose.
  7. Mais faussetez, qui partout vole, Qui crestiens tient à escole.
  8. Tout torne à perte.... Juignet li fait sembler fevrier.
  9. Bien avez oï la descorde, Qui a duré tant longuement.... Entre la gent saint Dominique Et cels qui lisent de logique [l'université].
  10. Cil sont boen [bon] qui sont doble ostil ; Celx [à ceux-là] resemble li besaguz ; Des deux pars tranche et est aguz.
    II, 68 (besaiguë)
  11. Cil Dame Diex qui le fist nestre Li doinst chevance, Et li envoit sa soustenance, Et me doinst encore alejance Qu'aidier li puisse....
  12. Por l'ame de moi miex valoir, Ai mis mon cors en nonchaloir, Por plus d'edificacion, Vieng en une religion [je vins en une maison religieuse].
    II, 127 (édification)
  13. Au temps que les corneilles braient, Qui por la froidure s'esmaient, Qui sor les cors lor vient errant, Qu'eles vont ces noiz enterrant Et s'en garnissent por l'yver.
    II, 66 (enterrer)
  14. En l'an de l'incarnation M et CC et IIIJ et XXX. Si com l'escripture le chante.
    II, 156 (chanter [2])
  15. Savez comment je me demain [me comporte] : L'esperance de lendemain, Ce sont mes festes.
    10 (fête)
  16. L'en seurche guerre et bataille, Il ne me chaut, mès que bien aille.
  17. Chascuns devient oisel de proie ; Nus [nul] ne vit més se il ne proie [praedatur].
    218 (proie)
  18. Ahi ! grant cler, grant provandier, Qui tant estes grant viandier, Qui fetes dieu de vostre pance....
  19. Por l'ame de moi miex [mieux] valoir Ai mis mon cors en nonchaloir.
    II, 127 (nonchaloir)
  20. Chanoine, clerc, et roi, et conte Sont trop aver [avares] ; N'ont cure des ames sauver, Mès les cors baignier et laver Et bien norrir.
    II, 1 (baigner)