Jean Le Rond D'ALEMBERT, auteur cité dans le Littré

D'ALEMBERT (1717-1783)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'ALEMBERT a été choisie.

1551 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Correspondance avec Frédéric le Grand 256 citations
Éloges lus dans les séances publiques de l’Académie française 1779 479 citations
Lettres à Voltaire 294 citations
Œuvres philosophiques, historiques et littéraires, Paris, an XIII (1805), édit. citée par POUGENS 117 citations

Quelques citations de Jean Le Rond D'ALEMBERT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1551 citations dans le Littré.

  1. Dans ce siècle où l'on a mis le nom d'Esprit à la tête de tant d'ouvrages qui souvent démentent leur titre, la plupart de nos compilations périodiques pourraient être intitulées, l'Esprit des ignorants et des sots.
    Éloges, L. Cousin. (esprit)
  2. Je ne doute pas qu'il n'en soit de même de la fille de garde-robe qui a pris le nom de sa maîtresse, la femme de Czarowitz.
    Lett. au roi de Prusse, 2 mars 1772 (garde-robe)
  3. Par où cette philosophie avait-elle pu déplaire au courtisan misanthrope ? c'est ce qu'il est difficile de deviner, et très peu important de savoir.
    Éloges, Huet. (où)
  4. Cette harmonie douce et flexible, cette rondeur et cette mollesse d'expression et de cadence, cette diction toujours noble et facile [dans Cicéron].
    Éloges, Sacy. (rondeur)
  5. Cette subtilité exaltée et fugitive, souvent plus propre à énerver le goût qu'à le raffiner.
    Éloges, d'Olivet. (énerver)
  6. L'année 1714 vit paraître l'excellent Essai d'une nouvelle théorie de la manœuvre des vaisseaux [par Jean Bernoulli].
    Élog. Bernoulli. (vaisseau)
  7. Aguerri à l'adulation.
    II, 34 (aguerri, ie)
  8. Outragés sans repousser l'outrage.
    Éloges, Crébillon. (repousser)
  9. L'être suprême enfin, placé entre les rois oppresseurs et les peuples opprimés, pour effrayer les rois et venger les peuples ; tel est l'objet de ce Petit Carême, digne d'être appris par tous les enfants destinés à régner.
    Éloges, Massillon. (entre)
  10. Le cardinal Alberoni, dont la fortune a été si brillante, en était redevable à Campistron.
    Éloges, Campistron. (redevable)
  11. Que plus d'une fois des raisons dirimantes ont ou gêné les vues de la compagnie ou repoussé son suffrage.
    Acad. franç. V, p. 162 (dirimant, ante)
  12. La folie des convulsions, qui avait causé des querelles dans le parti même [des jansénistes], avait achevé de les avilir en les rendant ridicules.
    Destr. des jésuites, Œuvres, t. V, p. 72, dans POUGENS. (convulsion)
  13. Les auteurs outragés par une satire ingénieuse n'en sentent que trop toute la malice ; mais plus ils la sentent, moins ils se pressent de la faire sentir aux autres.
    Éloges, Trublet. (outragé, ée)
  14. Sa manière de voir [de Marivaux] lui faisait choisir dans chaque sujet le côté piquant, et sa facilité d'écrire lui fournissait le moyen de le peindre.
    Élog. Mariv. (manière)
  15. La pièce, après quelques représentations, disparut du théâtre pour ne s'y remontrer jamais.
    Éloges, Genest, note 2 (remontrer)
  16. Le genre d'écrire de cet auteur célèbre [de Fontenelle] est absolument à lui, et ne peut passer à un autre sans s'altérer ; c'est une liqueur qui ne doit point changer de vase.
    Mél. litt. Œuv. t. III, p. 281, dans POUGENS (passer)
  17. La métaphysique a pour but d'examiner la génération de nos idées.
    Éléments de philos. ch. 13 (métaphysique)
  18. La modestie est quelquefois hypocrite, et la simplicité ne l'est jamais.
    Dial. Christ. et Descart. (simplicité)
  19. Jamais peut-être il n'y a eu un plus triste exemple de la jactance et de la légèreté françaises.
    Lett. au roi de Prusse, 11 oct. 1782 (jactance)
  20. On ne sait bien une langue vivante que quand on la parle ; on ne sait bien une langue morte, ou du moins autant qu'il est possible de la savoir, que quand on a tâché de l'écrire.
    Éloge Girard, note 5 (vivant, ante)