Alexandre DUVAL, auteur cité dans le Littré

AL. DUVAL (1767-1842)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AL. DUVAL a été choisie.

auteur dramatique

79 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Jeunesse de Richelieu 1796 11 citations
La Manie des grandeurs 1817 11 citations

Quelques citations de Alexandre DUVAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 79 citations dans le Littré.

  1. Le dernier venu a toujours raison.
    Proj. de mar. sc. 1 (venu, ue)
  2. Comme il restera sot ! - Edmond : Bien sot de l'aventure.
    Fille d'honneur, III, 8 (sot, otte)
  3. Pour un cœur bien placé c'est un supplice horrible.
    Manie des grand. III, 8 (placé, ée)
  4. Je viens d'envoyer cent cinquante grenadiers pour visiter toutes les cavités, tous les recoins de ces rochers.
    Édouard en Écosse, II, 13 (recoin)
  5. Ah ! les coquins ! si je les rattrappe jamais !
    Jeun. de Henri V, III, 10 (rattraper)
  6. C'est prendre au sérieux une plaisanterie.
    Fille d'honneur, IV, 1 (sérieux, euse)
  7. La vérité, celle même qui tourne contre lui, ne paraît pas lui déplaire.
    Jeun. de Richel. I, 6 (tourner)
  8. Chacun dans son état veut être le premier.
    Man. des grand. III, 8 (premier, ière)
  9. Il voulait la maison ; voyons-le venir.
    Maison à vendre, sc. 15 (venir)
  10. Il est doux, honnête, sensible, et surtout il n'est pas rancuneux.
    le Prisonnier, sc. 22 (rancuneux, euse)
  11. Un joli bijou, pas vrai ?
    les Suspects, sc. 2 (vrai, aie [1])
  12. C'est aux hommes de juger les femmes, et aux femmes de prononcer sur les hommes.
    Jeun. de Richelieu, III, 8 (prononcer)
  13. S'il en est ainsi, rendez-moi ma montre ; je ne souffrirai pas… - Copp : Ah ! vous ne souffrirez pas… vous le prenez avec moi sur un singulier ton.
    Jeun. de Henri V, II, 10 (souffrir)
  14. Moi rejouer ! non, c'est une leçon dont je me souviendrai toute ma vie.
    Trente et quarante, sc. 12 (rejouer)
  15. Tout mon bien est en viager.
    Mais. à vendre, sc. 3 (viager, ère)
  16. Comme je n'aime pas les curieux, je fais planter devant leurs croisées un double rideau de peupliers.
    Maison à vendre, sc. 15 (rideau)
  17. Chacun est optimiste et dit à cœur ouvert : Voyons celui qui gagne, et non celui qui perd.
    Manie des grand. II, 7 (optimiste)
  18. Je sais qu'elle n'a pas le talent de vous plaire.
    Tyran dom. II, 4 (talent)
  19. Peste ! la belle robe de chambre ! voyez ces grands ramages.
    le Souper impr. sc. 9 (ramage [1])
  20. Y a-t-il longtemps que vous êtes marié ? avez-vous des enfants ? sont-ils gentils ? - Pierre [à part] : Oh ! quelle questionneuse !
    Menuisier de Livonie, I, 10 (questionneur, euse)