Alexandre DUVAL, auteur cité dans le Littré

AL. DUVAL (1767-1842)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AL. DUVAL a été choisie.

auteur dramatique

79 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Jeunesse de Richelieu 1796 11 citations
La Manie des grandeurs 1817 11 citations

Quelques citations de Alexandre DUVAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 79 citations dans le Littré.

  1. Monsieur croit donc que l'on arrive là Comme chez tout le monde, en disant : me voilà.
    Fille d'honneur, II, 8 (voilà)
  2. Y a-t-il longtemps que vous êtes marié ? avez-vous des enfants ? sont-ils gentils ? - Pierre [à part] : Oh ! quelle questionneuse !
    Menuisier de Livonie, I, 10 (questionneur, euse)
  3. Que ne travailles-tu pour le théâtre ? je te promets de faire jouer par ordre la première pièce que tu feras.
    Jeunesse du duc de Richel. II, 5 (ordre)
  4. Voilà monsieur, je l'entends qui monte.
    Jeun. de Richel. III, 6 (qui)
  5. Mon souper est prêt ; attendons notre monde.
    Jeunesse de Richel. V, 1 (monde [1])
  6. Il a un teint basané, une voix de tonnerre.
    les Héritiers, SC. 17 (tonnerre)
  7. Il voulait la maison ; voyons-le venir.
    Maison à vendre, sc. 15 (venir)
  8. Le beau-frère a l'âme plébéienne ; Par sa façon de vivre il a jugé la mienne.
    Fille d'honneur, III, 5 (plébéien, ienne)
  9. Chacun est optimiste et dit à cœur ouvert : Voyons celui qui gagne, et non celui qui perd.
    Manie des grand. II, 7 (optimiste)
  10. Ah ! combien j'ai connu de ces amis bénins Qui marchent à leur but en rusés patelins !
    Manie des grand. II, 7 (patelin [1])
  11. Pour un cœur bien placé c'est un supplice horrible.
    Manie des grand. III, 8 (placé, ée)
  12. Laisse-moi faire ; je m'en vais raccommoder tout cela.
    Jeun. de Henr. V, III, 10 (raccommoder)
  13. Ce n'est pas votre faute, la mère.
    Menuis. de Livonie, I, 12 (mère [1])
  14. Sur l'âge des vieillards c'est en vain qu'on se fonde ; Ils sont très obstinés à rester dans ce monde.
    Fille d'honn. II, 12 (vieillard)
  15. Je sais qu'elle n'a pas le talent de vous plaire.
    Tyran dom. II, 4 (talent)
  16. Tout mon bien est en viager.
    Mais. à vendre, sc. 3 (viager, ère)
  17. Tous ces nobles messieurs ont puisé dans ma bourse.
    Fille d'honneur, I, 5 (puiser)
  18. Là [à la cour] on se trouve toujours placé entre les grand merci et les va te promener.
    Princ. des Ursins, III, 7 (promener)
  19. On disait dans le pays qu'il était sans parents ; et voilà qu'il en est arrivé tout à coup un régiment.
    les Héritiers, sc. 1 (régiment)
  20. Au reste, si mes notices ne conviennent pas à quelques lecteurs, je leur dirai : Sautez par-dessus.
    le Vieil amateur, Notice. (sauter)