Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. …Son balancement annuel dans l'écliptique était dégénéré alors en une titubation journalière.
    Étude 4 (titubation)
  2. Les nuages que le vent alizé voiture dans le ciel à des distances égales comme son souffle, devinrent plus rares.
    Harm. aq. air, liv. III (voiturer)
  3. La vie de l'homme avec tous ses projets s'élève comme une petite tour dont la mort est le couronnement.
    Paul et Virg. (couronnement)
  4. De cette ouverture, on aperçoit, sur la gauche, la montagne appelée le morne de la découverte, d'où l'on signale les vaisseaux qui abordent dans l'île.
    Paul et Virg. (morne [2])
  5. …Une famille… ne pourrait subsister toute seule, si elle était uniquement composée ou de vieillards caducs ou…
    Harm. l. VI, Science des enf. (caduc, caduque)
  6. La cabane était inébranlable.
    Ch. ind. (inébranlable)
  7. La mort, mon fils, est un bien pour tous les hommes, elle est la nuit de ce jour inquiet qu'on appelle la vie.
    Paul et Virg. (mort [3])
  8. Des torrents larges et profonds comme des mers se dégorgent des détroits de Baffin.
    Harm. liv. I, Tabl. général. (dégorger)
  9. Après la messe, on venait souvent le requérir de quelque bon office.
    Paul et Virg. (requérir)
  10. Les fleurs ont des réverbères ou des pétales pour réfléchir la lumière de l'astre du jour.
    Harmon. liv. I, Tabl. génér. (réverbère)
  11. Ceux dont les physionomies sont du nombre de celles qu'on appelle heureuses parce qu'elles annoncent en caractères ineffables la bienfaisance.
    Harm. liv. V, Harm. anim. (heureux, euse)
  12. Il prenait depuis longtemps Jean-Jacques pour un homme de quelque état mécanique.
    De l'Arcadie. (mécanique [1])
  13. Quand je trouvais les semences de quelque végétal utile, je les ressemais.
    Chaum. ind. (ressemer)
  14. Ton noir Domingue est bien cassé ; Marie est infirme.
    Paul et Virg. (cassé, ée)
  15. Des damas d'un blanc satiné, d'autres d'un vert de prairie, d'autres d'un rouge à éblouir.
    Paul et Virg p. 102, dans POUGENS (damas)
  16. La vie végétale, ou végétabilité, puissance dont les harmonies sont l'organisation, la génération et la mort.
    Harm. v, Harm. anim. (végétabilité)
  17. Fuyons ensemble au fond des forets ; il vaut encore mieux se fier aux tigres qu'aux hommes.
    Chaum. indienne. (fuir)
  18. Ils dégradent aussi les bords des ruisseaux en y fouillant les oignons des nymphaea dont ils vivent.
    Étude V (fouiller)
  19. L'habitude où nous sommes d'équarrir nos parterres et même nos arbres.
    Étude 5 (équarrir)
  20. Beaucoup de poissons écailleux ont des barbillons.
    Harm. liv. V, Harm. anim. (barbillon)