Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. Nous ferons dans notre quartier une pacotille à Paul ; car j'ai des voisins qui l'aiment beaucoup.
    Paul et Virginie. (pacotille)
  2. L'agneau ne s'y méprend jamais : il distingue au premier aperçu, au simple flairer, son tyran de son défenseur.
    Harm. liv. V (flairer)
  3. Les portes de beaucoup de maisons ne fermaient point à la clef.
    Paul et Virg. (clef ou clé)
  4. Des nankins blancs et jaunes et jusqu'à des pagnes de Madagascar.
    Paul et Virg. (nankin)
  5. Des damas d'un blanc satiné, d'autres d'un vert de prairie, d'autres d'un rouge à éblouir.
    Paul et Virg p. 102, dans POUGENS (damas)
  6. Si l'on ne se fait une solitude intérieure, d'où notre opinion sorte bien rarement, et où celle d'autrui n'entre jamais…
    Paul et Virginie. (solitude)
  7. La femme qui s'hommasse n'a plus d'empire sur les hommes.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (hommasser (s'))
  8. Il [le navire] était déjà disparu, qu'il croyait le voir encore : et, quand il fut perdu dans la vapeur de l'horizon, il s'assit dans ce lieu sauvage.
    Paul et Virginie. (perdu, ue)
  9. L'attraction paraît adhérente à la matière.
    Harm. liv. V, Harm. anim. (attraction)
  10. Je terminerai cet article par réfuter une erreur.
    Étude V (par [1])
  11. C'est surtout dans la mer qu'on observe un nombre infini de corpuscules phosphoriques.
    Harm. liv. V, Harm. anim. (corpuscule)
  12. Mais moi, je suis jeune et je me renforce chaque jour.
    P. et Virg. (renforcer)
  13. Nous pêchions sur ce rivage des cabots, des polypes.
    Paul et Virg. (chabot)
  14. Les caractères vifs, sur lesquels glissent les peines légères, sont ceux qui résistent le moins aux grands dangers.
    Paul et Virg. (vif, vive)
  15. Il préférait d'interroger le brame sur l'universalité du déluge, qui a excité tant de disputes.
    Chaum. ind. (universalité)
  16. Ainsi des violettes, sous des buissons épineux, exhalent au loin leurs doux parfums, quoiqu'on ne les voie pas.
    Paul et Virginie. (violette)
  17. Comme les premiers navigateurs qui se hasardèrent en pleine mer sans octant et sans boussole, vinrent cependant à découvrir les principales parties du globe.
    Liv. III, Harm. anim. (venir)
  18. Chaque année, les animalcules des madrépores… élèvent, au fond des eaux de l'Océan, de nouveaux lits de marbre.
    Harm. liv. V (animalcule)
  19. Ils croyaient que le monde finissait où finissait leur île.
    Paul et Virg. (finir)
  20. Les nuages que le vent alizé voiture dans le ciel à des distances égales comme son souffle, devinrent plus rares.
    Harm. aq. air, liv. III (voiturer)