Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. On lui apporta de l'eau dans une gargoulette ; mais, dès qu'il y eut bu, on la cassa, parce que, comme Frangui, il l'avait souillée en buvant à même.
    Chaum. ind. (même)
  2. Les Orientaux ont tiré parti de la graine coriace et acerbe du café par la torréfaction.
    Harm. liv. I, Tabl. génér. (coriace)
  3. Ce sont des affections qui nous inspirent des constances inébranlables.
    Harmon. liv. V, Harmon. anim. (constance)
  4. …Son balancement annuel dans l'écliptique était dégénéré alors en une titubation journalière.
    Étude 4 (titubation)
  5. Sur le soir, la pluie cessa, le vent alizé du sud-est reprit son cours ordinaire.
    Paul et Virg. (alizé)
  6. Tout homme qui a eu beaucoup à se plaindre des hommes, cherche la solitude.
    Paul et Virginie. (solitude)
  7. Mes longues digressions, pardonnables à mon âge et à mes dernières amitiés.
    P. et Virg. (digression)
  8. Comme les premiers navigateurs qui se hasardèrent en pleine mer sans octant et sans boussole, vinrent cependant à découvrir les principales parties du globe.
    Liv. III, Harm. anim. (venir)
  9. Ils déroulèrent de magnifiques étoffes de soie de la Chine, des lampas découpés à jour.
    Paul et Virg. (lampas [1])
  10. Ceux-ci la firent enfermer comme folle et firent mettre ses biens en direction.
    Paul et Virginie. (direction)
  11. Mme de la Tour me pria aussi de nommer sa fille conjointement avec son amie.
    Paul et Virg. (conjointement)
  12. Les gens illettrés haïssent moins violemment, mais les lettrés savent mieux aimer.
    Harm. Liv. 7, De l'amitié. (illettré, ée)
  13. Une espèce de trèfle, aux environs de Paris, porte de plus des semences agrégées en forme de fraises.
    Études, I (agrégé, ée)
  14. Les pennes sont recouvertes, à leur insertion, de plumes plus petites, posées en recouvrement pour les fortifier et arrêter le passage de l'air.
    Harmon. liv. II, anim. (recouvrement [1])
  15. On trame quelque chose contre moi, disait-il, puisqu'on se cache de moi.
    Paul et Virg. (tramer)
  16. Le Cafre tira d'un lambeau de pagne… un petit marmouset de bois.
    Notes s. la Ch. ind. (marmouset)
  17. …L'astre des nuits vient me délivrer… après un mois révolu de son cours.
    Mort de Socr. (révolu, ue)
  18. Je demande si instamment à Dieu qu'il ne t'arrive aucun mal.
    Paul et Virg. (instamment)
  19. Les bois érubescents.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (érubescent, ente)
  20. Les caractères vifs, sur lesquels glissent les peines légères, sont ceux qui résistent le moins aux grands dangers.
    Paul et Virg. (vif, vive)