Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ, auteur cité dans le Littré

D'AUBIGNÉ (1552-1630)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'AUBIGNÉ a été choisie.

Fils de calviniste, élevé à Genève, il a combattu à partir de 1568 dans l'armée hugenote. Blessé en 1577 à la bataille de Casteljaloux, il commença à dicter « Les tragiques » pendant sa convalescence ; le livre ne paraîtra qu'en 1616. Adversaire de l'Édit de Nantes, qu'il considérait comme une humiliation pour les protestants (leur religion n'y était que tolérée et non autorisée), il prit les armes contre Louis XIII et mourut à Genève où il s'était retiré.

3081 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1601 1620 1676 citations
La confession catholique du Sieur de Sancy 1660 118 citations
Les aventures du baron de Fænestre 1617 252 citations
Les tragiques 1616 155 citations
Sa vie à ses enfants, ou Mémoires de la vie de Théodore Agrippa d'Aubigné, écrits par lui-même 1629 186 citations

Quelques citations de Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3081 citations dans le Littré.

  1. Là l'infanterie demeura sur les dents, comme aians foit trois lieues plus que leurs ennemis.
    Hist. III, 9 (dent)
  2. Ils accompagnerent les combattants jusqu'à lance baisser.
    ib. II, 393 (lance)
  3. …Laquelle aura pour son dot 400000 escus.
    Hist. I, 45 (dot)
  4. Il fallut penser à desmesler la fusée par capitulation.
    ib. 307 (démêler)
  5. Le tout ainsi arresté, et les assiegez aians garni les flancs de fauconnaux, et quelque pierrier, mettent leur femmes en sentinelles aux autres endroits et se trouvent à l'escarpoulette.
    Hist. III, 136 (escarpolette)
  6. Ce vieillard, ayant pris le temps que les chrestiens enjamboient en Afrique par les divisions des Afriquains, trouva moien…
    Hist. I, 34 (enjamber)
  7. La frayeur croissoit avec les artifices exquis des voluptés, quand monsieur le convertisseur y mit la main avec des amulettes plus puissantes.
    Conf. I, 7 (amulette)
  8. Puis la cavalerie commença à passer, à s'atendre et à reprendre quelque forme.
    ib. III, 441 (attendre)
  9. On eust crié qu'il avoit derrier le bataillon quelque barbe ou cheval viste pour jouer à la fausse compagnie, et gaigner le moulin.
    Faen. IV, 1 (moulin)
  10. Voilà une bataille avec ses petites oyes [détails].
    Hist. III, 58 (oie)
  11. Le feu s'y mit si furieusement que les esclas des caques allerent tuer des hommes outre la riviere.
    Hist. I, 292 (caque)
  12. …Que les pretendus deputez sont touz chargez par leurs memoires de demander l'estinction de la religion refformée.
    Hist. II, 236 (extinction)
  13. Les bergers ayans quitté leurs petits parapets de pierre seche…
    Hist. I, 69 (sec, sèche)
  14. Cette troupe estoit talonnée [suivie, soutenue] de deux bataillons de piques.
    Hist. I, 141 (talonner)
  15. Le paysage est bordé bien à propos de force chasteaux et belles maisons, sur les portaux desquelles il y avoit une frontispice de belles pierres…
    Faen. IV, 19 (portail)
  16. Les rois de France et de Poulogne, sous couleur de porter un mommon, entrent chez Nantouillet, mettent tout par place, jusques à rompre les coffres, piller la vaisselle et l'argent monnoié au profit de quelques alterés qui les suivoient.
    ib. II, 104 (momon)
  17. Aiant trouvé un embarras de charrettes à la rue de la Feronnerie.
    Hist. III, 546 (embarras)
  18. Deux coulevrines et deux bastardes, qui enfiloient la courtine au grand desavantage des assiegez.
    ib. I, 230 (enfiler)
  19. Je traitte avec vous, courages flamboians, non de l'ambition blanchie et tournoiante à l'entour de la vertu, mais de la vertu mesme.
    Hist. II, 489 (flamboyer)
  20. Paix jurée tant solennellement par personnes sacrées et de si haute extraction, en termes non sujets à cavillation.
    Hist. II, 252 (cavillation)