Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ, auteur cité dans le Littré

D'AUBIGNÉ (1552-1630)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'AUBIGNÉ a été choisie.

Fils de calviniste, élevé à Genève, il a combattu à partir de 1568 dans l'armée hugenote. Blessé en 1577 à la bataille de Casteljaloux, il commença à dicter « Les tragiques » pendant sa convalescence ; le livre ne paraîtra qu'en 1616. Adversaire de l'Édit de Nantes, qu'il considérait comme une humiliation pour les protestants (leur religion n'y était que tolérée et non autorisée), il prit les armes contre Louis XIII et mourut à Genève où il s'était retiré.

3080 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1601 1620 1675 citations
La confession catholique du Sieur de Sancy 1660 118 citations
Les aventures du baron de Fænestre 1617 252 citations
Les tragiques 1616 155 citations
Sa vie à ses enfants, ou Mémoires de la vie de Théodore Agrippa d'Aubigné, écrits par lui-même 1629 186 citations

Quelques citations de Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3080 citations dans le Littré.

  1. Vienne se trouva en peu de jours courte de vivres.
    ib. III, 349 (court, courte)
  2. On invente toujours quelque trait plus habile Pour effacer du front toute marque virile.
    Trag. Princes. (marque)
  3. Il se sauve la nuict par les montagnes avec l'habit d'un paysan, auquel il troque sa juppe de velours.
    Hist. I, 100 (troquer)
  4. La Tartarie est dominée par le Cham.
    Illst. I, 42 (dominer)
  5. Quatre canons, deux coulevrines, deux bastardes et quatre pièces de campagne.
  6. La partie ainsi liée [le duel convenu], d'Aubigné se leva de grand matin.
    Vie, LV (lier)
  7. L'assaut ne laissa pas de se donner, mais un retranchement de six pieds en œuvre et l'opiniastreté de la deffense renvoierent tout cela.
    ib. II, 47 (œuvre)
  8. Au dernier coin se sied la miserable crainte… Son visage sans feu a le teint du trespas.
    Tragiques, édit. LALANNE, p. 142 (teint [2])
  9. Le reste des vaisseaux ancra pour garder les eschouez.
    Hist. II, 300 (ancrer)
  10. À l'escart lui estant venu encore un roy, il fist son reste, et le fredon [brelan] lui ayant succedé, il jette les quatre rois sur table…
    Faen. IV, 10 (fredon)
  11. Le trop d'affectation servit aux François à faire voir le but du livret.
    Hist. II, 64 (affectation)
  12. La nasselle de saint Pierre et ses successeurs ont maintenant changé de maniere de pescher.
    Conf. I, 6 (nacelle)
  13. Le duc eust bien voulu oster cette espine de son talon.
    ib. II, 295 (talon)
  14. Une paire de bottines fourrées de peau de lievre.
    Faen. III, 22 (bottine)
  15. Cette treve afin de recomancer le traitté de paix entrerompu.
    ib. II, 178 (interrompre)
  16. La vieille prit le bas du mulet du moine, mit la croupiere dans son cou, le bas sur son ventre.
    Faen. III, 3 (croupière)
  17. Madame la mareschale.
    ib. I, 13 (maréchal)
  18. Lettres signées de la mesme main, de laquelle ce prince [Charles IX] giboioit de la fenestre du Louvre aux pauvres passans.
    Hist. II, 21 (giboyer)
  19. Il prolongea par refus et appellations, selon les advis [des avocats].
    Hist. I, 102 (appellation)
  20. La matiere des Estats estoit la tolerance ou non tolerance de deux religions.
    Hist. II, 236 (tolérance)