Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ, auteur cité dans le Littré

D'AUBIGNÉ (1552-1630)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'AUBIGNÉ a été choisie.

Fils de calviniste, élevé à Genève, il a combattu à partir de 1568 dans l'armée hugenote. Blessé en 1577 à la bataille de Casteljaloux, il commença à dicter « Les tragiques » pendant sa convalescence ; le livre ne paraîtra qu'en 1616. Adversaire de l'Édit de Nantes, qu'il considérait comme une humiliation pour les protestants (leur religion n'y était que tolérée et non autorisée), il prit les armes contre Louis XIII et mourut à Genève où il s'était retiré.

3081 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1601 1620 1676 citations
La confession catholique du Sieur de Sancy 1660 118 citations
Les aventures du baron de Fænestre 1617 252 citations
Les tragiques 1616 155 citations
Sa vie à ses enfants, ou Mémoires de la vie de Théodore Agrippa d'Aubigné, écrits par lui-même 1629 186 citations

Quelques citations de Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3081 citations dans le Littré.

  1. Le roi se servit d'agens de peu de marque pour renouer avec la roine Elizabeth.
    ib. III, 81 (renouer)
  2. Cela failli, nostre chef gascon, ayant le feu à la teste, attrempa la joie des refformez par la prise du Mont de Marsan.
    ib. I, 296 (feu [1])
  3. Il ne perdit heure ni jour à faire lever à la haste le ravelin de la porte Droize avec faissines et fumier.
    Hist. I, 230 (fascine)
  4. L'armée de ce pas assiegea Bri sur Seine.
    Hist. I, 319 (pas [1])
  5. Alors ces heureux noms, sans elite et sans choix, Luiront dans mes escrits plus que les noms des rois.
    Tragiques, Feux. (luire)
  6. Chascun pour sauver sa vie et respirer une ame precaire se faisoit bourreau de son compagnon.
    Hist. II, 122 (respirer)
  7. C'est le propre de ce que nous appelons ici et vers vous la cherve, d'estre egrugée entre des fers serrez et pointus.
    Faen. III, 15 (chanvre)
  8. L'empereur, ayant sceu que le roy au partir de Dinan faisoit mine d'assieger Namur, redressa son armée.
    Hist. I, 21 (redresser)
  9. Il fallut courir à l'escurie, ou depuis trois semaines par prevoiance on avoit accoustumé de picquer des chevaux en une carriere ouverte.
    Hist. II, 187 (carrière [1])
  10. L'amiral, à qui la demeure en un lieu estoit ruineuse, après quelques canonades fit filer de longue.
    Hist. I, 325 (long, ongue)
  11. Ce fut lors [au siége de Harlem] qu'on inventa la maniere d'emporter des pigeons de leurs nids dans les villes de Leiden et Harlem, lesquels on laissoit aller avec des billets pour porter nouvelles.
    Hist. II, 95 (pigeon)
  12. Le pape ne se desunit pas.
    ib. I, 384 (désunir)
  13. Nous brulons le vilage, c'est à dire que nous faisons semblant d'estre fourriers ; nous nous mettons de deux ou trois logis tout en un pour avoir argent des autres.
    Faen. III, 1 (brûler)
  14. Gabions pleins de vent [mal garnis].
    ib. III, 20 (gabion)
  15. Veer surprit le fort qui estoit de l'autre costé de Zutphen par des soldats deguisez en païsandes [paysannes].
    Hist. III, 318 (paysan, sanne)
  16. Ne pouvant se faire valloir en propos bien filez et en mignardises de discours, il respondit en termes judicieux.
    ib. III, 198 (filer)
  17. Les hommes brûlés à centaines dedans les granges.
    Hist I, 66 (à)
  18. …Qu'il sache qu'aussi l'ai-je transcrit religieusement sur la copie, que receut un secretaire d'Estat.
    Hist. III, 519 (religieusement)
  19. Un cabinet de livres couverts bien proprement.
    Vie, V (couvrir)
  20. Une armée ainsi desbiffée entreprend de courre après une autre fraische, gaillarde, reposée.
    IV, 26 (débiffer)