Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS, auteur cité dans le Littré

DES ACCORDS (1549-1590)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DES ACCORDS a été choisie.

70 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les bigarrures du seigneur Des Accordz 1583 51 citations
Les Escraignes dijonnoises recueillies par le sieur Des Accords 1588 8 citations
Les touches du seigneur Des Accords 1585-1588 2 citations

Quelques citations de Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 70 citations dans le Littré.

  1. Fouetter en chien enfermé [fouetter cruellement].
    Escr. dijonn. p. 36, dans LACURNE (fouetter)
  2. Esprit tout divin et prophete.
    les Touches, p. 2, dans LACURNE (prophète)
  3. Nobles avec lesquels ils se contrecarrent [comparent].
    Bigarr. p. 14, dans LACURNE (contrecarrer)
  4. Il falloit laisser cela pour ceux qui avoient couché aux cimetieres.
    Escraignes dijonn. p. 4, dans LACURNE (cimetière)
  5. Luy donnoit fort souvent des cassades, et luy racomptoit pour vrayes des nouvelles qu'il venoit promptement d'inventer.
    Contes de Gaulard, p. 45, dans LACURNE (cassade)
  6. Vrayement, dit-il, si le veux je traiter comme les autres, et luy donner à souper un de ces matins.
    Contes de Gaulard, p. 13, dans LACURNE (matin)
  7. Nos courtisans, deux jours après qu'ils sont defavorisés.
    Bigarr. Contrepeteries. (défavoriser)
  8. Pistolet a esté ainsi nommé premierement pour une petite dague ou poignard qu'on souloit faire à Pistoye, petite ville distant deux lieues de Florence, et furent à ceste raison nommez premierement pistoyers, depuis pistoliers et enfin pistolets ; quelque temps après, l'invention des petites arquebuses estant venue, on leur transporta le nom de ces petits poignards ; depuis encore on a appellé les escus d'Espagne pistolets, pour ce qu'ils sont plus petits que les autres ; et, comme dit Henry Estienne, quelque temps viendra qu'on appellera les petits hommes pistolets et les petites femmes pistolettes.
    Bigarrures, p. 89, dans LACURNE (pistolet)
  9. Remy Belleau, ce doucereux et gentil poete.
    Bigarr. f° 79, dans LACURNE (doucereux, euse)
  10. Nos courtisans, qui ne parlent que de la beatitude de ceux qui prient Dieu à repos en leur maison.
    Bigar. Contre-peteries (béatitude)
  11. Ainsi que l'on dit bayonnettes de Bayonne.
    Bigar. Rebus de Picardie. (baïonnette)
  12. Marchand qui avoit haussé le gantelet, et alongé les SS de son livre de raison.
    Contes de Gaulard, p. 17, dans LACURNE (s)
  13. Une populace qui faisoit, tout estourdiement estonnée, barrer les rues avec les chaisnes.
    Bigarr. Descript. pathétiques. (étourdiment)
  14. Revoici.
    Bigarrures, IV, p. 38, dans LACURNE (revoici)
  15. L'autheur du jeu vient proposer que le donzel ou la donzelle que l'on a choisy…
    Bigarr. Acrostiches. (donzelle)
  16. Sur toutes les folastres inventions du temps passé, j'entends depuis environ trois ou quatre ans en ça, on avoit trouvé une façon de devise par seules peinctures qu'on souloit appeler des rebus.
    Bigarr. Rebus de Picardie. (rébus)
  17. [Cheval ayant] poil chastain, astre au front, aux jambes deux balzans, romaine espée au col, de l'aage de sept ans.
    Bigarr. f° 140 (épée)
  18. Livre que j'avoy basty pour me chastouiller moymesme, à fin de me faire rire le premier.
    Avant-propos (chatouiller)
  19. Luy les saluoit assez officieusement.
    Escraignes dijonnoises, p. 33 dans LACURNE (officieusement)
  20. Pour entrée de table, je te donne ces petites fricassées.
    Bigarr. f° 181, dans LACURNE (entrée)