Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS, auteur cité dans le Littré

DES ACCORDS (1549-1590)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DES ACCORDS a été choisie.

70 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les bigarrures du seigneur Des Accordz 1583 51 citations
Les Escraignes dijonnoises recueillies par le sieur Des Accords 1588 8 citations
Les touches du seigneur Des Accords 1585-1588 2 citations

Quelques citations de Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 70 citations dans le Littré.

  1. Ayant condamné un coupe-bourse d'avoir l'aureille coupée.
    Bigarrures des entends-trois. (coupe-bourse)
  2. Qu'il n'y aura pas jusqu'aux petits grimelins qui ne se meslent d'en faire un affiche de college.
    Bigarrures, préface. (grimelin)
  3. Luy donnoit fort souvent des cassades, et luy racomptoit pour vrayes des nouvelles qu'il venoit promptement d'inventer.
    Contes de Gaulard, p. 45, dans LACURNE (cassade)
  4. Imprimeurs auxquels je l'avois envoyé par ces petits paperats [lambeaux de papiers].
    Bigarrures, Avant-propos, p. 14, dans LACURNE (paperasse)
  5. Livre que j'avoy basty pour me chastouiller moymesme, à fin de me faire rire le premier.
    Avant-propos (chatouiller)
  6. Vous en direz votre rastelée.
    Bigarr. p. 39, dans LACURNE (râtelée [2])
  7. Il eut une fois un laquais d'Auvergne qui luy avoit desrobé dix ou douze escus, et avoit pris l'escampe,
    Contes de Gaulard, f° 22, dans LACURNE (escampette)
  8. Il falloit laisser cela pour ceux qui avoient couché aux cimetieres.
    Escraignes dijonn. p. 4, dans LACURNE (cimetière)
  9. Les serpens devorateurs de Laocoon.
    Bigarr. descript. pathétiques. (dévorateur, trice)
  10. Ne voulant user du mot et jargon des bons compagnons, qui les appeloient des contre-peteries ; par exemple : un chapeau de rose, un rapeau de choses.
    Bigarr. Contrepeteries. (contre-petterie)
  11. Nos courtisans, deux jours après qu'ils sont defavorisés.
    Bigarr. Contrepeteries. (défavoriser)
  12. Il se falloit garder du devant d'une femme, du derriere d'une mule, et d'un moyne de tous costez.
    Bigarrures, p. 49, dans LACURNE (moine)
  13. Damoiselle richement laide.
    Bigarrures, IV, p. 39, dans LACURNE (richement)
  14. Les mieux goderonnées et attintées filles de l'aage d'entre seize et vingt ans.
    Bigarr contre-peteries. (atinter)
  15. Nos courtisans, qui ne parlent que de la beatitude de ceux qui prient Dieu à repos en leur maison.
    Bigar. Contre-peteries (béatitude)
  16. Vilain quignaud que tu es, Au nez camard et punais.
    les Touches, p. 37, dans LACURNE (quinaud, aude)
  17. Fouetter en chien enfermé [fouetter cruellement].
    Escr. dijonn. p. 36, dans LACURNE (fouetter)
  18. Le voyant estre seul, il le desmonta gaillardement, puis montant sur son aridelle…
    Bigarr. équiv. françois. (haridelle)
  19. Nobles avec lesquels ils se contrecarrent [comparent].
    Bigarr. p. 14, dans LACURNE (contrecarrer)
  20. Vrayement, dit-il, si le veux je traiter comme les autres, et luy donner à souper un de ces matins.
    Contes de Gaulard, p. 13, dans LACURNE (matin)