Léon de LABORDE, auteur cité dans le Littré

DE LABORDE (1807-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE LABORDE a été choisie.

Archéologue et voyageur, historien d'art, dessinateur. - Conservateur au Musée du Louvre puis directeur général des Archives de l'Empire. - Député de Seine-et-Oise puis sénateur. - Fils de l'archéologue et homme politique Alexandre de Laborde.
Le dictionnaire Littré lui attribue parfois des citations que L. de Laborde ne fait que citer, comme ce décret de 1363 à l'historique du mot Rouelle publié en page 487 des Émaux.

787 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les galeries du musée du Louvre 1857 564 citations

Quelques citations de Léon de LABORDE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 787 citations dans le Littré.

  1. Un petit coquemart d'argent blanc verré, et y a sur le couvescle un esmail rond, esmaillé de France.
  2. Un tablier de fust garny de jeux de tables et d'eschez.
    Émaux, p. 509 (tablier [1])
  3. Une bien longue corne de licorne de sept piez e demi de long.
  4. Aux varlets de Johanne d'Eyck, Jean van Eyck paintre, pour don par monseigneur à eulx fait, quand mondit seigneur a esté en son hostel veoir certain ouvraige faict par ledit Johannes.
    Émaux, p. 533 (valet [1])
  5. Une quarte dorée et esmaillée d'aymaux vers, à oiselès, avec l'aiguiere de meismes, pesant viij marcs, vi onces.
    Émaux, p. 475 (quarte)
  6. Deux fourchettes d'argent dont le manche est de cristal.
  7. Cinq soufflets neufs, les aucuns ouvrez de taille [c'est-à-dire sculptés].
    Émaux, p. 502 (soufflet)
  8. Un rangier d'or, esmaillié de blanc, les cornes d'or.
    Émaux, p. 477 (ranger ou rangier [2])
  9. Item un arc de cor d'arbaleste ou prix de vingt sols.
    Émaux, p. 223 (corne)
  10. Quand madame la duchesse mangeoit là où monsieur le Dauphin estoit, l'on ne la servoit point à couvert, et ne faisoit on pas d'essay devant elle, mais beuvoit en sa coupe sans couvrir.
  11. Une nef d'argent, goderonnée, l'un des goderons d'argent et l'autre blancq.
    Émaux, p. 332 (godron)
  12. Pour avoir mené de Lille à Valenciennes, en deux panniers, sur ung cheval, certains joyaux appartenant à monseigneur [le duc de Bourgogne] pour sur iceulx faire finances [emprunter dessus].
    Émaux, p. 317 (finance)
  13. La translucidité de l'émail.
    Not. des émaux du Louvre, t. I, p. 9 (translucidité)
  14. Deux manicles d'or couverts de rubis d'Inde, prisez ensemble cent escus.
    Émaux, p. 380 (manique ou manicle)
  15. Quarante huit boutons d'or pour deux paires de gants de chien, couvers de chevrotin, garnis au bout de IV boutons de perles.
    Émaux, p. 327 (gant)
  16. Deux flacons d'or à deux esmaux, à deux courroyes de soye ferrées d'or.
    Emaux, p. 318 (flacon)
  17. Une grant corbeille d'argent blanc, à quatre et à deux anneaux.
    Émaux, p. 225 (corbeille)
  18. Pour faire et forgier la garnison d'argent pour une ceinture et une boiste à porter lettres.
    ib. (boîte)
  19. Quatorze saussieres d'argent prisiées LXVII lib.
    Ém. p. 494 (saucière)
  20. Pour toille vermeille pour doubler une couverture du siege où le roy se agenoille.
    Émaux, p. 498 (siége)