Léon de LABORDE, auteur cité dans le Littré

DE LABORDE (1807-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE LABORDE a été choisie.

Archéologue et voyageur, historien d'art, dessinateur. - Conservateur au Musée du Louvre puis directeur général des Archives de l'Empire. - Député de Seine-et-Oise puis sénateur. - Fils de l'archéologue et homme politique Alexandre de Laborde.
Le dictionnaire Littré lui attribue parfois des citations que L. de Laborde ne fait que citer, comme ce décret de 1363 à l'historique du mot Rouelle publié en page 487 des Émaux.

787 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les galeries du musée du Louvre 1857 564 citations

Quelques citations de Léon de LABORDE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 787 citations dans le Littré.

  1. Une petite tablette d'argent à sçavoir les heures, hebergiée en un estuy de cuir.
    Émaux, p. 509 (tablette)
  2. Un petit lavouer, c'est assavoir chaufette et bassin d'argent veré, et est le pied esmaillé à bestes, pesant iij marcs, once et demye.
    Émaux, p. 357 (lavoir)
  3. À Jehan d'Abeville, potier d'estaing et hacheur en orfavrerie.
    Émaux, p. 337 (hacheur)
  4. Il y aura un madrinier qui servira de voires [verres] et de hanaps, et aura iij deniers de gages par jour pour toutes choses.
    Émaux, p. 376 (madrinier)
  5. Le cent d'emeraudes, à or et sans or.
    Émaux, p. 410 (or [2])
  6. Quatre pieces de pierreries pour un manchon.
    Émaux, p. 378 (manchon)
  7. Uns autres petits gants à prelat, de broderie sur champ d'or, et sont tous plains à esmaux, et y faut plusieurs perles.
    ib. (gant)
  8. Deux grandz potz d'argent doré, appellez lumieres, pesans ensemble cinquante marcs.
    Émaux, p. 369 (lumière)
  9. Reliques d'affection, se disait d'objets que la piété filiale traitait comme des reliques ; c'étaient des souvenirs de famille légués par affection de génération en génération.
    Ém. p. 478 (relique)
  10. Ouvrage d'outre-mer, ouvrage fait dans ce goût oriental qui suivit les chrétiens en Europe à leur retour des croisades, que les fabriques de Venise entretinrent longtemps et que toutes les nations imitèrent.
    Émaux, p. 421 (outre [2])
  11. Un gobelet de jaspe roige [rouge], garny d'argent, et poise i marc, j once.
    Émaux, p. 348 (jaspe)
  12. À Jehan Parchet, peintre, pour deux biers à berser, l'un grant et l'autre petit, par lui peins.
    Émaux, p. 164 (bercer)
  13. Branches laciées par maniere de frete [enlacées de manière, en se croisant diagonalement, à former des losanges].
    Émaux, p. 325 (frette [2])
  14. Ce sunt les parties Richart d'Arragon, coffrier : delivré à Regnaudin le Bourguignon, vallet de chambre de la royne, douze malles, c'est assavoir deux pour le lit de la royne, deux pour porter ses materaz, six pour la garderobbe et deux pour damoyselles, 40 sols pour piece vallent 24 livres.
    Émaux, p. 378 (malle)
  15. Les médaillons-portraits furent d'abord l'œuvre des habiles orfévres, qui gravèrent les admirables sceaux des XIVe et XVe siècles ; la vogue s'en empara au commencement du XVIe siècle.
    Ém. p. 386 (médaillon)
  16. Or clinquant, or de Paris, clinquant d'or, fil de cuivre aplati en lame et employé, comme le fil d'or, pour lamer et broder les étoffes ; seulement l'or clinquant n'était porté que par les laquais, les bateleurs et les masques.
    Émaux, p. 411 (or [2])
  17. Je Guillaume Tirel, maistre des garnisons de cuisine du roy, certifie à tous que j'ey baillé et fait bailler dix paires de costeaux aux personnes ci-dessus nommées.
    Émaux, p. 231 (couteau)
  18. Une boueste d'yvoire à mettre pain à chanter, garnie d'argent.
    Émaux, p. 426 (pain)
  19. Un escrinet de broderie de nonains.
    Émaux, p. 406 (nonne)
  20. Que les maistres dudit mestier [des potiers d'étain] ne vendent… aucun ouvrage plustot qu'il soit marché [marqué] de leur marc ou poinsson.
    Émaux, p. 383 (marque)