Jean de Roye, dit Jean DE TROYES, auteur cité dans le Littré

J. DE TROYES (1425-1495)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE TROYES a été choisie.

84 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique scandaleuse 81 citations

Quelques citations de Jean de Roye, dit Jean DE TROYES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 84 citations dans le Littré.

  1. Et fist plusieurs rudesses audit hostel à dame Ambroise de Loré.
    Chron. 1460 (rudesse)
  2. En leur priant humblement excuser et supployer à mon ignorance et adresser ce que y seroit mal mis.
    Chron. 1460 (adresser)
  3. Et si disoit-on que plusieurs femmes y alloient curieusement de nuict et de jour.
    Chron. 1478 (curieusement)
  4. En fin on trouva que ce n'estoit que tout abus [dans de prétendus miracles], et qu'elle estoit une meschante folle.
    Chron. 1460 (méchant, ante)
  5. Le quel Charolois rendit responce, en disant que diable peust emporter ceulx qui faisoient tel, et qu'ils faisoient plus que on ne leur commandoit.
    Chron. 1465 (emporter)
  6. Et disoit que le diable la tourmentoit, et sailloit en l'air, crioit et escumoit, et faisoit moult d'autres merveilles.
    Chron. 1460 (tourmenter)
  7. Le roy vouloit que, pour bien repeupler sa ville de Paris, qu'il disoit avoir esté fort depopulée, que quelques gens, de quelque nation qu'ils fussent, peussent de là en avant venir demourer en la dicte ville.
    Chron. 1465 (dépeupler)
  8. Duquel dictum et sentence il se trouva fort perpleux ; et non sans cause, car il ne cuidoit pas que le roy ne sa justice le deussent faire mourir.
    Chron. 1475 (perplexe)
  9. Le principal malfaiteur et prononceur des dictes parolles fut condampné à faire amende honorable.
    Chron. 1465 (prononceur)
  10. Et audit temps par la justice ordinaire de Paris furent prins larrons, crocheteurs et autres malfaicteurs.
    Chron. 1466 (crocheteur)
  11. Et firent de grans blasphemes au Roy, comme monstrer leur cul et autres villenies.
    Chron. 1476 (cul ou cu)
  12. Et à cause de l'effroy qu'il fist, y eut plusieurs femmes qui en accoucherent avant terme.
    Chron. 1465 (terme)
  13. Lesdits Bretons et Bourguignons furent ès terrouers de Montmartre… prendre et vendengier toute la vendange qui y estoit, jaçoit-ce qu'elle n'estoit point meure, et en firent du vin tel quel pour le boire.
    Chron. 1465 (tel, elle)
  14. Ausquels fut dit pour le dict seigneur, qu'ils s'abusoient et que le dict seigneur aimeroit mieux mourir que d'estre contre le roi.
    1475 (abuser)
  15. Duquel dictum et sentence il se trouva fort perpleux et non sans cause.
    Chron. 1475 (dictum)
  16. Et si leur renvoyerent grant quantité de trousses de flesches à arc, artillerie…
    Chron. 1472 (trousse)
  17. Et peu de temps après vint et arriva à Paris Monsieur de Chastillon, grant maistre enquesteur et general reformateur des eaux et forests.
    Chr. 1469 (enquêteur)
  18. Et à ceste cause fut raporté que le dit Oriole parloit mal et usoit de menasses.
    Chron. 1478 (parler [1])
  19. En l'année 1480 passerent la mer d'Angleterre pour venir en France par devers le roy… ung prothonotaire et aultres ambassadeurs anglois.
    Chron. 1480 (protonotaire)
  20. Le roi d'Angleterre, accompaigné de vingt mil Anglois bien artillez.
    Chron. 1475 (artillé, ée)