Jean de Roye, dit Jean DE TROYES, auteur cité dans le Littré

J. DE TROYES (1425-1495)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE TROYES a été choisie.

84 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique scandaleuse 81 citations

Quelques citations de Jean de Roye, dit Jean DE TROYES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 84 citations dans le Littré.

  1. Et si disoit-on que plusieurs femmes y alloient curieusement de nuict et de jour.
    Chron. 1478 (curieusement)
  2. Et estoit ledit corps porté en une litiere par les henouars de Paris.
    Chronique, 1461 (hanouard ou hanouart)
  3. Et [les Flamands] dechasserent [de Cambrai] et mirent dehors les gens de guerre qui estoient dedens le chasteau de la dite ville de par le roy.
    Chr. 1479 (déchasser)
  4. Duquel dictum et sentence il se trouva fort perpleux et non sans cause.
    Chron. 1475 (dictum)
  5. Et ils firent tous le mieulx qu'ils peurent ; mais ils n'en emporterent gueres de bruit.
    Chron. 1418 (bruit)
  6. Et firent de grans blasphemes au Roy, comme monstrer leur cul et autres villenies.
    Chron. 1476 (cul ou cu)
  7. Et depuis le roi leur offrit bailler le païs de Champaigne et Brie, pour le dit ampanaige.
    Chron. 1465 (apanage)
  8. Le roi d'Angleterre, accompaigné de vingt mil Anglois bien artillez.
    Chron. 1475 (artillé, ée)
  9. Il y crut competemment de blez qui furent bons et de garde.
    Chron. 1460 (garde [1])
  10. Et incontinent s'en alla jetter dessus une couchette estant en la chambre.
    Chron. 1465 (couchette)
  11. Le dit Bourguignon bailla à iceluy archier, en entre-baillant le dit guichet, d'une dague dedans le ventre.
    Chron. 1465 (entre-bâiller)
  12. Et près d'eulx jouoient plusieurs bas instrumens qui rendoient de grandes melodies.
    Chron. 1461 (rendre)
  13. En fin on trouva que ce n'estoit que tout abus [dans de prétendus miracles], et qu'elle estoit une meschante folle.
    Chron. 1460 (méchant, ante)
  14. N'y estoient trouvez que beaulx verres et esguieres de verre et feugiere.
    Chron. 1478 (fougère)
  15. Tous lesquels quatre de guet apensé et propos deliberé vinrent assaillir ledit Petit Jehan.
    Chron. 1477 (guet-apens)
  16. Le roy cuidant tousjours perseverer et avoir le bout d'iceulx Bourguignons… se rebouta dedans les dits Bourguignons qui s'estoient fort raliez.
    Chron. 1465 (bout [1])
  17. Et [le roi] ordonna… que on fist faire des feux par tous les quartiers de Paris, et le guet fut renforcié.
    Chron. 1465 (renforcer)
  18. Et au degel des dites rivieres en advint plusieurs grands maulx et dommaiges.
    Chron. 1480 (dégel)
  19. Ils peussent joyr de toutes franchises de tous cas par eulx commis, comme de meurdre, furt, larrecins, piperies…
    Chron. 1467 (piperie)
  20. Lesdits Bretons et Bourguignons furent ès terrouers de Montmartre… prendre et vendengier toute la vendange qui y estoit, jaçoit-ce qu'elle n'estoit point meure, et en firent du vin tel quel pour le boire.
    Chron. 1465 (tel, elle)