Marthe-Marguerite Le Valois de Villette de Murçay, comtesse de CAYLUS, auteur cité dans le Littré

Mme DE CAYLUS (1671-1729)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Mme DE CAYLUS a été choisie.

103 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Souvenirs 1770 100 citations

Quelques citations de Marthe-Marguerite Le Valois de Villette de Murçay, comtesse de CAYLUS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 103 citations dans le Littré.

  1. Ce qui l'obligea [Racine] de faire pour moi le prologue de la pièce [Esther].
    Souvenirs, p. 209, dans POUGENS (prologue)
  2. On lui sut gré ici [à Lauzun] d'avoir contribué à une fuite [de Jacques II] à laquelle le prince d'Orange n'aurait eu garde de s'opposer.
    Souvenirs, p. 232, dans POUGENS (opposer)
  3. Il se donnait continuellement comme un homme à bonnes fortunes.
    Souvenirs, p. 249, dans POUGENS (fortune)
  4. Je perdis un de mes frères, qui fut tué à la tête ou régiment de la reine, dragons.
    Souvenirs, p. 239, dans POUGENS (tête)
  5. Le précieux de l'hôtel de Rambouillet.
    Souvenirs, p. 78, dans POUGENS (précieux, euse)
  6. On prétend qu'elle plut au roi, je ne sais ce qui en est.
    Souven. p. 142, dans POUGENS (être [1])
  7. Sûre et secrète jusqu'au mystère.
    Souvenirs, p. 137, dans POUGENS (sûr, ûre)
  8. Il était difficile de trouver dans la même personne titres, vertu, esprit, représentation.
    Souvenirs, p. 136, dans POUGENS (représentation)
  9. L'esprit qui ne nous apprend pas à vaincre notre humeur devient inutile.
    Souvenirs, p. 87, dans POUGENS (humeur [1])
  10. Cette fille s'est tuée pour avoir voulu partir de Fontainebleau le même jour que le roi, quoiqu'elle fût en travail et prête à accoucher.
    Souvenirs, p. 40, dans POUGENS (travail)
  11. Ses bonnes qualités auraient été d'une grande ressource à la France à la mort de Louis XIV, dont il était plus estimé qu'aimé, parce qu'en effet il était plus estimable qu'aimable.
    Souvenirs, p. 250, dans POUGENS (estimable)
  12. Il a passé sa jeunesse à être le fléau de toutes les familles.
    Souvenirs, p. 105, dans POUGENS (fléau)
  13. Mlle Choin fut chassée de la cour, et se retira à Paris, où elle entretint toujours les bontés que Monseigneur [le fils de Louis XIV] avait pour elle.
    Souvenirs, p. 219, dans POUGENS (entretenir)
  14. Cette même mademoiselle Choin enleva à la plus belle princesse du monde le cœur de M. de Clermont, en ce temps-là officier des gardes.
    Souvenirs, p. 162, dans POUGENS (enlever)
  15. À dire la vérité, quoique la fille de M. le duc d'Orléans dût passer devant une fille de branche cadette.
    Souv. p. 266, dans POUGENS (passer)
  16. Un de ces jeunes gens dit : S'il fallait prendre des libertés avec la reine ou avec Mme Scarron, je ne balancerais pas, j'en prendrais plutôt avec la reine.
    Souvenirs, p. 14, dans POUGENS (liberté)
  17. La résistance de ces jeunes personnes fut infiniment glorieuse au calvinisme.
    Souvenirs, p. 32, dans POUGENS (glorieux, euse)
  18. Comme il [Louis XIV] était sage, et qu'il savait combien les paroles des rois sont pesées.
    Souvenirs, p. 114, dans POUGENS (peser)
  19. L'esprit, la galanterie, la magnificence, quand il [M. le Prince, fils du grand Condé] était amoureux, réparaient en lui une figure qui tenait plus du gnome que de l'homme.
    Souvenirs, p. 102, dans POUGENS (tenir)
  20. Ils ont cru que je savais des choses particulières d'une cour que j'ai vue de près.
    Souvenirs, p. 5 (près)