Marthe-Marguerite Le Valois de Villette de Murçay, comtesse de CAYLUS, auteur cité dans le Littré

Mme DE CAYLUS (1671-1729)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Mme DE CAYLUS a été choisie.

103 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Souvenirs 1770 100 citations

Quelques citations de Marthe-Marguerite Le Valois de Villette de Murçay, comtesse de CAYLUS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 103 citations dans le Littré.

  1. Comme il [Louis XIV] était sage, et qu'il savait combien les paroles des rois sont pesées.
    Souvenirs, p. 114, dans POUGENS (peser)
  2. Mme de Fontanges joignait à ce peu d'esprit des idées romanesques.
    Souvenirs, p. 41, dans POUGENS (romanesque)
  3. Il était triste de quitter son pays, et de renoncer à une vie pleine d'agréments.
    Souvenirs, p. 22, dans POUGENS (triste)
  4. Il se donnait continuellement comme un homme à bonnes fortunes.
    Souvenirs, p. 249, dans POUGENS (fortune)
  5. Le jubilé fini, gagné ou non gagné, il fut question de savoir si Mme de Montespan reviendrait à la cour.
    Mém. p. 70, éd. de 1803 (jubilé)
  6. Le roi fit ensuite reconnaître les siens [bâtards], savoir le duc du Maine, M. le comte du Vexin, Mlle de Nantes, Mlle de Tours.
    ib. p. 58 (reconnaître)
  7. Un jour la duchesse d'Uzès, étonnée de ses scrupules [de Mme de Montespan], ne put s'empêcher de lui en dire un mot : Eh ! pourquoi, madame reprit Mme de Montespan, faut-il, parce que je fais un mal, faire tous les autres ?
    Souvenirs, édit. 1805, p. 69 (mal, ale)
  8. Mme de Montespan eut cinq enfants de suite ; je ne sais s'ils furent reconnus tous ensemble, ou séparément.
    Souvenirs, p. 57, dans POUGENS (reconnaître)
  9. J'ai pu voir Mme de Fontanges ; mais ou je ne l'ai pas vue, ou il ne m'en souvient pas.
    Souvenirs, p. 39, dans POUGENS (souvenir [1])
  10. Aussi humiliant que singulier.
    Souvenirs, p. 161, dans POUGENS (humiliant, ante)
  11. Ses amis s'apercevaient de la place qu'ils avaient dans son cœur, par celles que leurs portraits occupaient dans sa chambre [le chevet du lit, le dessus de la porte, l'antichambre et le grenier].
    Souvenirs, p. 123, dans POUGENS (place)
  12. Disposant les esprits à recevoir les impressions désavantageuses qui me firent quitter la cour pour quelque temps.
    Souvenirs, p. 233, dans POUGENS (impression)
  13. Il était difficile de trouver dans la même personne titres, vertu, esprit, représentation.
    Souvenirs, p. 136, dans POUGENS (représentation)
  14. Religieuse sans vocation, elle chercha un amusement convenable à son état.
    Souvenirs, p. 95, dans POUGENS (vocation)
  15. On se fit une grande affaire à la cour d'être admis dans le particulier de Monseigneur et de Mlle Chouin.
    Souvenirs, p. 220, dans POUGENS (particulier, ère)
  16. C'est à elle [Mme de Brinon] et à son goût pour le théâtre qu'on doit les deux belles pièces que Racine a faites pour Saint-Cyr.
    Souvenirs, p. 802, dans POUGENS (pièce)
  17. La singularité du fait et le courage que cet enfant avait témoigné, le firent faire enseigne après le combat.
    Souven. p. 30, dans POUGENS (enseigne)
  18. Selon toutes les apparences, Mme d'Heudicourt rendait compte de ce qui se passait de plus particulier à la cour.
    Souvenirs, p. 188, dans POUGENS (particulier, ère)
  19. Mme de Maintenon le demanda [Noisy le Sec] au roi pour y mettre Mme de Brinon avec sa communauté ; c'est là qu'elle eut la pensée de l'établissement de Saint-Cyr.
    Souvenirs, p. 196, dans POUGENS (pensée [1])
  20. Pour ne pas donner à la médisance le moindre sujet de mordre, on convint que des dames respectables et les plus graves de la cour seraient présentés à cette entrevue.
    Souvenirs, p. 68, dans POUGENS (mordre)