Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD, auteur cité dans le Littré

CH. DE BERNARD (1804-1850)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CH. DE BERNARD a été choisie.

Romancier français.

251 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
la Chasse aux amants 1841 1 citations
la Cinquantaine 1839 20 citations
la Femme de 40 ans 1838 in Nœud gordien 30 citations
la Peau du lion 1841 22 citations
le Gendre 0 citations
le Gentilhomme campagnard 24 citations
Un acte de vertu 1838, in Nœud gordien 31 citations
Un homme sérieux 1843 51 citations

Quelques citations de Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 251 citations dans le Littré.

  1. Elle sera, ce soir, au bal de mistriss Lawington, une Anglaise que je connais.
    la Femme de 40 ans, § VII (mistriss)
  2. C'est donc une impératrice que votre Dulcinée.
    la Femme de 40 ans, § 2 (dulcinée)
  3. Il dîne ici pour la première fois, et, comme vous le savez peut-être, on le dit légèrement pointilleux et moraliste.
    le Gentilhomme campagnard, I, 13 (légèrement)
  4. Je donnerais volontiers la moitié de ma fortune pour qu'en ce moment vous eussiez mon âge. - Et moi, mon ami, répondit le vieillard, en souriant tristement, je donnerais pour cela ma fortune entière, dussé-je payer ce rajeunissement d'une petite promenade en votre compagnie au bois de Boulogne ou à Vincennes.
    la Cinquantaine, § X (donner)
  5. Ne m'assommez pas, gendarme que vous êtes, s'écria-t-il à la vue du bâton levé sur lui.
    la Peau du lion, § X (gendarme)
  6. L'âme à cet âge n'a plus la force de se suspendre aux illusions, fils dorés que du haut du ciel l'espérance jette à la jeunesse.
    la Cinquantaine, § XI (illusion)
  7. Après cela, ne vous figurez pas que je sois un soudard sans âme, comme vous paraissez le croire.
    la Femme de quarante ans, § 3 (soudard ou soudart)
  8. Il [un sous-préfet] mettait, dans sa manière de représenter le gouvernement aux yeux de ses administrés, une sorte de somptuosité vaniteuse.
    Un acte de vertu, § 3 (somptuosité)
  9. C'est un homme aussi complétement nul qu'il soit possible de l'être ; en un mot un vrai pantin libéral dont l'avocat Froidevaux fait jouer les fils.
    le Gentilhomme campagnard, I, § X (pantin)
  10. La jolie blonde porta la main à sa coiffure comme pour faire rentrer sous la passe de son chapeau les boucles soyeuses.
    la Cinquant. § I (passe [1])
  11. Les reflets du chagrin prévu, sur quoi elle avait matrimonialement spéculé.
    la Cinquantaine, § IX (matrimonialement)
  12. Appeler sur le terrain un adversaire dont on connaît les habitudes pacifiques, lorsqu'on a dix ans de salle et qu'à trente pas on fait mouche un coup sur deux, cela n'exige pas un héroïsme extraordinaire.
    le Gendre, § 8 (mouche)
  13. Je sais que j'ai le tort d'être jeune ; aux yeux de la gérontocratie, c'est là un crime impardonnable.
    Un homme sérieux, § XVI (gérontocratie)
  14. Ménagère de ses ressources, elle réservait pour son déclin la médisance, le jeu et la dévotion, ces trois vertus théologales des vieilles femmes.
    Un homme sérieux, VIII (théologal, ale)
  15. Un canapé et des fauteuils de velours jaune d'Utrecht complétaient un ameublement vétuste et fané.
    Une aventure de magistrat, II (vétuste)
  16. Un matin donc, l'enfant prodigue comparut devant sa mère, non point hâve, décharné, souillé de boue et couvert de haillons comme son aîné de la Bible, mais élégant, leste, gracieux, l'œil câlin et le sourire sur les lèvres.
    la Cinquantaine, § XI (enfant)
  17. Réflexion faite, lui dit-il, ce n'est pas un soufflet, c'est un coup de poing que vous m'avez donné.
    la Peau du lion, XI (soufflet)
  18. M. Gastoul dormait du sommeil du juste [dans un salon où un jeune amoureux faisait la cour à sa femme].
    la Cinquantaine, § XI (juste [1])
  19. L'intelligence d'une jolie femme n'équivaut-elle pas à l'omniscience ?
    l'Anneau d'argent, § 3 (omniscience)
  20. Il s'enfonça dans la lecture d'un de ces articles indigestes qu'en style de presse on appelle des tartines, mais que les amateurs du genre avalent toujours, bien ou mal beurrés, avec le plus estimable appétit.
    le Gendre, § 1 (tartine)