Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD, auteur cité dans le Littré

CH. DE BERNARD (1804-1850)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CH. DE BERNARD a été choisie.

Romancier français.

251 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
la Chasse aux amants 1841 1 citations
la Cinquantaine 1839 20 citations
la Femme de 40 ans 1838 in Nœud gordien 30 citations
la Peau du lion 1841 22 citations
le Gendre 0 citations
le Gentilhomme campagnard 24 citations
Un acte de vertu 1838, in Nœud gordien 31 citations
Un homme sérieux 1843 51 citations

Quelques citations de Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 251 citations dans le Littré.

  1. Dornier, assis dans un fauteuil, assistait à la toilette de celui qu'il nommait son cher maître.
    Un Homme sérieux, IV (toilette)
  2. Peut-on faire mieux que d'expier ses vieux péchés en mettant son expérience au service de la morale ?
    La chasse aux amants, § 2 (péché)
  3. Ces touristes porte-manteaux, qui font par inintelligence ce qu'Alfieri faisait par originalité.
    un Acte de vertu, § 1 (inintelligence)
  4. Il [un sous-préfet] mettait, dans sa manière de représenter le gouvernement aux yeux de ses administrés, une sorte de somptuosité vaniteuse.
    Un acte de vertu, § 3 (somptuosité)
  5. La ritournelle d'une contredanse interrompit notre dialogue.
  6. Cinquante mille francs, c'est un joli denier ; et, comme on dit, ça ne se trouve pas tous les jours dans le pas d'un cheval.
    le Gendre, § 6 (cheval)
  7. Écoutez, Grandperrin ; je viens de dire que vous étiez fou, le terme est trop faible ; c'est archifou, c'est ensorcellé, c'est endiablé que j'aurais dû dire.
    le Gentilh. campagnard, II, 26 (endiablé, ée)
  8. M. Gastoul dormait du sommeil du juste [dans un salon où un jeune amoureux faisait la cour à sa femme].
    la Cinquantaine, § XI (juste [1])
  9. Appeler sur le terrain un adversaire dont on connaît les habitudes pacifiques, lorsqu'on a dix ans de salle et qu'à trente pas on fait mouche un coup sur deux, cela n'exige pas un héroïsme extraordinaire.
    le Gendre, § 8 (mouche)
  10. Vous forceriez cette pauvre enfant d'épouser un vieux grognard ; car que suis-je autre chose ?
    le Gentilhomme campagnard, II, § XXVI (grognard, arde)
  11. Si j'en venais à faire mes conditions, répondit-il, je serais peut-être un peu plus exigeant que vous ne le supposez [je voudrais être plus que premier président ou procureur général]. - C'est donc la simarre qu'il vous faut, demanda le vieillard d'un air ironique.
    Un homme sérieux, § XVI (simarre)
  12. Un canapé et des fauteuils de velours jaune d'Utrecht complétaient un ameublement vétuste et fané.
    Une aventure de magistrat, II (vétuste)
  13. Il y a dans le talent une force motrice qui a horreur du terre à terre.
    Un homme sérieux, XVIII (terre)
  14. Il dépose à la porte du collége [électoral] une douzaine de votants en retard, racolés par lui dans tous les coins de l'arrondissement.
    Un homme sérieux, § 4 (racolé, ée)
  15. Si ta fille était assez folle pour épouser un drôle de cette espèce, ce que tu aurais de mieux à faire serait de mettre ton bien à fonds perdu, à moins que tu ne te sentes assez vert pour tâter une seconde fois du mariage, ce qui est diablement scabreux à notre âge.
    la Peau de lion, § XI (scabreux, euse)
  16. Sans prévenir son ami, dont il redoutait la raison désenchanteresse.
    l'Anneau d'argent, § 6 (désenchanteur, eresse)
  17. Je ne peux pas m'habituer à voir un bourgeois, un pékin, disons le mot, affublé de moustaches comme un grognard de la vieille garde.
    la Peau du lion, § III (péquin)
  18. Les fers une fois engagés, je n'ai plus songé qu'à ma besogne ; elle était rude ; car Deligny tire au moins de ma force ; nous avons donc ferraillé noblement.
    la Peau du lion, § XI (ferrailler)
  19. Vous vous figurez que je suis une espèce de hussard en jupon.
    la Peau du lion, § 9 (hussard)
  20. Il se contenta de contraindre son adversaire à se rasseoir, après lui avoir tenaillé le poignet de manière à lui ôter l'envie de tenter les chances du pugilat.
    le Gendre, § VIII (pugilat)