Christine de PISAN, auteur cité dans le Littré

CHRISTINE DE PISAN (1364-1430)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHRISTINE DE PISAN a été choisie.

266 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le dit de Poissy 28 citations
Le livre des faits et bonnes mœurs du sage roi Charles V 1404 224 citations

Quelques citations de Christine de PISAN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 266 citations dans le Littré.

  1. Sur quoy povons noter estre les plus suppellatifs biens les celestielles choses.
    Charles V, I, 4 (superlatif, ive)
  2. Lesquelles serimonies royales n'accomplissoit mie tant au goust de sa plaisance, comme pour garder, maintenir et donner exemple à ses successeurs.
    Ch. V, I, 18 (cérémonie)
  3. … Et adonc haultement Ont le tymbre [cloche] sonné ; le partement Convint faire lors bien hastivement.
    Dit de Poissy. (timbre [1])
  4. Logique qui enseigne arguer, et entre le vray et fauls discerner.
    Charles V, III, ch. 11 (arguer [1])
  5. Si dura ladicte eleccion trop stimulée par stimulation desordonnée.
    Charles V, III, 51 (stimulation)
  6. Iceulx ayant perçoyeurs bien agus et trenchans, par quoy ils percent les nefs en plusieurs lieux.
    Charles V, II, 38 (perçoir)
  7. Les verrieres y sont [au réfectoire] de belle face, Et de menuz quarreaux par la terrace [le sol] Est tout pavé.
    Dit de Poissy. (terrasse [1])
  8. Sages distribueurs et conseillers loyaulx de la personne du roy.
    Charles V, II, 17 (distributeur, trice)
  9. Comme aussi l'entention finale de sapience ou de metaphysique soit la cognoissance de l'ordre des esperes celestes.
    Charles V, III, 4 (sphère)
  10. On a planté en my un très bel pin ; Si est feuillu, et plus droit que sapin.
    Dit de Poissy. (sapin)
  11. Si ne furent [les dames] ne noires ne halées.
    Dit de Poissy. (hâler)
  12. Pour la blancheur de leur glorieux estre, appert petite tache, se en eulx est, plus que très grant autre part ne feroit.
    Charles V, I, ch. 8 (blancheur)
  13. Trestout ainssi comme qui vouldroit descripre un arbre solemnel, le plus haut et notable du monde, en la loange de luy seroit parlé de la bonté, doulceur et vertu de son fruit.
    Charles V, II, 11 (solennel, elle)
  14. Un autre homme volt essayer par redarguer et ledengier asprement ycellui, se il auroit pacience de philosophe.
    Charles V, p. 3, ch. 27 (âprement)
  15. Par quoy furent causées es corps humains rumatiques enfermetez.
    Charles V, II, 1 (rhumatique)
  16. Tant y eussent ilz si grant prerogative, qu'il sembloit que devant eulx nul n'osast l'œil lever.
    Charles V, II, 9 (œil)
  17. Et fist un command là-dessus [les œuvres de Denis l'aréopagite].
    Charles V, III, 13 (commentaire)
  18. Aucune fois venoit la royne vers luy, ou on lui aportoit ses enfens ; là parloit aux femmes et demandoit de l'estre [de l'état] de ses enfens.
    Charles V, I, 16 (être [2])
  19. Les fortreces où tel resistence trouveroient que trop convensist perdre de bonnes gens…
    Charles V, II, 9 (résistance)
  20. Du quel dit connestable trop de biens ne pouvoyent estre dis, qui onques pour paour de mort ne guenchi.
    Ch. V, II, 19 (gauchir)