François, duc de LA ROCHEFOUCAULD, auteur cité dans le Littré

LA ROCHEFOUCAULD (1613-1680)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA ROCHEFOUCAULD a été choisie.

335 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Maximes et Réflexions morales 1664, 1678 194 citations
Mémoires 1662 54 citations
Portrait 1659 16 citations

Quelques citations de François, duc de LA ROCHEFOUCAULD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 335 citations dans le Littré.

  1. Il semble que nos actions aient des étoiles heureuses ou malheureuses, à qui elles doivent une grande partie de la louange et du blâme qu'on leur donne.
    Réflex. 58 (étoile)
  2. Ceux qui ont eu de grandes passions, se trouvent toute leur vie heureux et malheureux d'en être guéris.
    Max. 485 (passion)
  3. On craint toujours de voir ce qu'on aime, quand on vient de faire des coquetteries ailleurs.
    Pensées, 116 (coquetterie)
  4. La grâce de la nouveauté est à l'amour ce que la fleur est sur les fruits ; elle y donne un lustre qui s'efface aisément et qui ne revient jamais.
    Max. 274 (nouveauté)
  5. Le coadjuteur et lui [Beaufort] employèrent toutes sortes de moyens vers M. le Prince et vers Mme de Longueville pour les adoucir.
    Mém. 99 (vers [2])
  6. Les hommes ne sont pas seulement sujets à perdre le souvenir des bienfaits et des injures ; ils haïssent même ceux qui les ont obligés.
    Max. 14 (obliger)
  7. Quelques grands avantages que la nature donne, ce n'est pas elle seule, mais la fortune avec elle qui fait les héros.
  8. Nous nous persuadons souvent d'aimer les gens plus puissants que nous, et néanmoins c'est l'intérêt seul qui produit notre amitié.
    Réflex. (persuader)
  9. La plupart des femmes se rendent plutôt par faiblesse que par passion.
    Pens. 104 (rendre)
  10. Quoique le cardinal [Mazarin] fût conservé, il ne laissa pas de se plaindre aux princes qu'il avait été subhasté, et qu'il lui fallait restituer ses malles et habits et ses livres vendus par arrêt du parlement.
    Mém. 68 (subhaster)
  11. M. le duc d'Orléans se déclara ouvertement de vouloir la liberté des princes.
    Mém. p. 141 (déclarer)
  12. J'ai de l'esprit ; et je ne fais point de difficulté de le dire, car à quoi bon façonner là-dessus ?
    Portrait. (façonner)
  13. Il y a quelque différence entre un esprit de feu et un esprit brillant : un esprit de feu va plus loin et avec plus de rapidité ; un esprit brillant a de la vivacité, de l'agrément et de la justesse.
    Réfl. div. 156, 13 (feu [1])
  14. Rien ne devrait plus humilier les hommes qui ont mérité de grandes louanges, que le soin qu'ils prennent encore de se faire valoir par de petites choses.
    Réflex. mor. n° 272 (valoir)
  15. Sa Majesté, dans les premiers jours de sa régence, épuisa l'épargne des plus clairs deniers.
    Mém. 23 (clair, claire)
  16. Il y a encore une autre espèce de larmes qui n'ont que de petites sources, qui coulent et se tarissent facilement.
    Réfl. mor. n° 133 (tarir)
  17. La montée [à Miradoux] est assez droite et fort longue, et les terres y sont grasses en hiver.
    Mém. 215 (gras, asse)
  18. La sévérité des femmes est un ajustement et un fard qu'elles ajoutent à leur beauté.
    Réfl. 204 (fard)
  19. La vengeance procède toujours de la faiblesse de l'âme, qui n'est pas capable de supporter les injures.
    Maximes, au mot vengeance. (vengeance)
  20. La durée de nos passions ne dépend pas plus de nous que la durée de notre vie.
    Max. 5 (passion)