Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Et pour ce que j'ay trouvé la faulte ne venir point d'eux, j'ay plus voulentiers mis peine de leur secourir.
    Lett. CIII (secourir)
  2. Tout le monde, fors moy seulement, estoit desesperé de sa vie.
  3. Gouyatte, combien veux-tu par mois de ton labeur ? [il s'agit d'un mari vêtu en chambrière et blutant, dont sa femme se moque].
    Nouv. LXIX. (goujat)
  4. Ils ont contraint les pouvres gens en porter plaincte à la justice par devant le seneschal de Beaucaire.
    ib. 159 (devant)
  5. M. d'Isernay, avant hier je reçus vos lettres du 18e de ce mois, auxquelles hier je vous fis responce.
    ib. 150 (hier [2])
  6. Le travail des grans journées d'Espagne m'estoit plus portable que le repous de France, où la fantasie me tourmente plus que la peine.
    Lett. XXXVI (fantaisie)
  7. C'est grand dommage que je ne suis bien experimenté [mis à l'épreuve, apprécié] ; car, par faute de me connoître, je vois que vous avez mauvais jugement de moi.
    Nouv. LVI (expérimenter)
  8. Laisser un si honneste gentilhomme pour un si vilain muletier.
    Nouv. XX (muletier)
  9. Je desire grandement tenir avec moy ma petite niepce.
    ib. 118 (avec)
  10. Depuis mercredi, madame s'est trouvée beaulcoup plus mal qu'elle n'avoit esté despuis qu'elle a commencé à se lever.
    Lett. X (commencer)
  11. Si vous avés envie que je vive, je vous prie, que je sache de vos nouvelles.
    ib. LXVII (envie)
  12. Afin que, quand vos maris vous donneront les cornes de chevreuil, vous leur en donniez de cerf.
    ib. III (corne)
  13. Nous sommes icy prests à aller où vous voudrés.
  14. Sur cela, envoya querir la justice, entre les mains de la quelle elle les mit tous deux.
    Nouv. LVI (justice)
  15. Et pleust à Dieu que l'empereur s'essayast de passer le Rosne quand je suis icy !
    Lett. 127 (essayer)
  16. Je le laisse en sy bonne santé et ses affaires en sy bon train, que je ne puis esperer que ung heureux revoir.
    Lett. 125 (revoir)
  17. Il me mena voir la roine sa sœur, où je demeuray jusques bien tart.
  18. Les docteurs disent que tel peché est plus remissible, pource que les premiers mouvemens ne sont pas en la puissance de l'homme.
    Nouv. XXXVI (rémissible)
  19. Il est vray, monseigneur, que si nos voisins sont tels qu'ils nous veulent faire croire, et que à l'improviste fissent icy une course ou à Bayonne, comme ils ont coustume, je n'en partirois que je ne leur fisse recevoir telle retraite qu'ils craindroient à venir jouer icy à leurs barres.
  20. Je vous supplie, mais c'est de toute l'extremité de mon cueur, qu'il vous plese que souvent madame ait de vos nouvelles.
    Lett. XXXVI (extrémité)