Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Il rompit un ais qui estoit entre la chambre de sa maistresse et celle où il couchoit.
    Nouv. I (ais)
  2. Je trouve fort estrange que le seigneur de Chasteaubriand use de main mise [batte sa femme, Françoise de Foix, maîtresse de François 1er].
    Lett. 3 (main)
  3. Il se retourna vers la muraille comme pour faire de l'eau, et là rompit ses lettres.
    Nouv. XX (eau)
  4. Et, lui tenant la main dessus mon cœur, laquelle estoit gantée…
    Nouv. LVII (ganter)
  5. Et lui fit feste d'avoir la meilleure robe qu'il avoit point vue.
    ib. VIII (point [2])
  6. Je loue la bonté divine qui a prevenu au malheur où je m'en allois precipiter, en me montrant…
    Nouv. x. (prévenir)
  7. Ils s'entre-caresserent quelque peu, et puis se reunirent au promenoir.
  8. Je suis sur, dit Hircan, que je ne scandalise point l'innocent devant qui je parle.
    Nouv. LIX (innocent, ente)
  9. Le secretaire fut si joyeux qu'encore qu'il eust la bouche parfaitement laide et grande en faisant de deux, la rendit si petite que l'on n'eust pas cuidé qu'il eust su mordre dedans le jambon.
    Nouv. XXVIII (deux)
  10. La chose bien gardee est difficilement perdue, et l'abondance fait le larron.
  11. Mais allons vivement [marchons vite], afin qu'il ne nous trouve sur notre larcin.
    Nouv. LII (vivement)
  12. Je voy bien que le temps n'a point eu victoire sur vostre memoire.
    ib. 154 (sur [1])
  13. Tant plus avant nous entrons en ce propos, et plus ces bons seigneurs ici draperont sur la tissure, et tous, à nos depens.
    Nouv. X (draper)
  14. Il ne s'aperçut de son bras, qui se desbanda ; et la playe…
    Nouv. L. (débander [1])
  15. Quoy qu'il y ait, je vous requiers garder vostre santé, et ne vous donnés tant de travail, et vous gardés d'aller veoir les malades.
    ib. 128 (garder)
  16. Le pere estoit si serrant [avare], qu'il lui sembloit que ce qu'il tenoit en une main, l'autre lui deroboit.
    Nouv. XLIV (serrer)
  17. En bonne foi, dit Emarsintte, j'avoue cette dame du tour qu'elle a fait.
    Nouv. LVIII (avouer)
  18. Il n'y a amour si secrete, qui ne soit sue, ni petit chien si affeté [dressé] ni fait à la main, duquel on n'entende le japper.
    Nouv. LXX. (affété, ée)
  19. Il estoit hier tout davant moy quant je vous dis adieu.
    ib. 122 (devant)
  20. Il la trouva encore en la chapelle, si desesperée, que, s'il lui eut esté licite de se rendre cordeliere, elle y fut demeurée.
    ib. CXIV (cordelier)