Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Le roy de Navarre, lequel je pense estre à chemin…
    lett. CXXIII (à)
  2. Madame est en parfaite santé, ayant du tout recouvert le manger, dormir et proumener.
    Lett. XXX (promener)
  3. Proprement merci est accorder la grace qu'on demande.
    Nouv. LVI (merci)
  4. Afin que, quand vos maris vous donneront les cornes de chevreuil, vous leur en donniez de cerf.
    ib. III (corne)
  5. Madame se trouva hier bien foible, jusques à presque esvanouir.
  6. Il se mit sur un lit, où il evanouit plusieurs fois.
    Nouv. XXVI (évanouir (s'))
  7. Ils entendent bien que, sans [à moins de] avoir paix à vous, ils sont si mal que plus ne peuvent.
    ib. 27 (sans)
  8. En quoy, oultre le service du maistre et de vostre debvoir, faictes chose dont le très grand maistre se contente [est content].
    L. 15 (contenter)
  9. L'asseurance que j'ay de vous me faict entierement repouser sur vostre promesse.
    ib. 58 (reposer)
  10. Il se voulut mettre sur le beau bout [faire l'aimable].
    Nouv. X (bout [1])
  11. Je pourrai bien avoir telle haine qu'elle vous cuira.
    Nouv. XLIII (cuire)
  12. La premiere faute l'accuse tacitement d'un rapt pour le regard de la fille, et de subornation [tromperie] à l'endroit de la mere.
    Nouv. XLIV (subornation)
  13. Si, après avoir parlé à lui, il ne se chastie, je le chastierai si bien, que les autres y prendront exemple.
    ib. LIII (châtier)
  14. Sur cela, envoya querir la justice, entre les mains de la quelle elle les mit tous deux.
    Nouv. LVI (justice)
  15. Elle s'entretint depuis la dînée jusqu'à la soupée.
    Nouv. X (dînée)
  16. Je suis seure que, mais que nous soyons en vostre bonne compaignie, nous ne saurons plas avoir de mal.
  17. Il n'y a homme, s'il est aimé d'une dame, mais qu'il sache poursuivre sagement et affectionnément…
  18. Estes vous encore à savoir que les femmes n'ont amour ni regret ?
    Nouv. XXXII (être [1])
  19. C'est bien l'extremité et comble de la folie, de se vouloir rendre de soi-meme impeccable et chercher si fort les occasions du peché.
    Nouv. XXX (impeccable)
  20. Il leur seroit si difficile, que j'aime mieux les en quitter [dispenser].
    Nouv. XX (quitter)