Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Qu'ils n'estoient pas suffisans pour l'entretenir la moitié de l'année ; et que, s'il ne plaisoit au roi lui en bailler la moitié au double, il seroit contraint de se retirer.
    Nouv. XVII (double)
  2. Je vouldroys qu'il venist chose à propos, où j'eusse povoir de me revencher de tant de plaisirs que chacun jour me faictes.
    Lett. 72 (venir)
  3. Tant plus la drogue est precieuse, et moins se doit esventer [exposer à l'air].
    Nouv. LIII (éventer)
  4. Et sur ce mot, je vous dis adieu, et c'est pour jamais !
    Nouv. X (jamais)
  5. J'ai entreprins une chose impossible et qui peut, au lieu d'augmenter mon contentement, estre doublement de mon malheur.
    Nouv. IV (doublement [2])
  6. Le mari avec sa arquebuse, et elle avec des pierres, se defendoient.
    Nouv. LXVII (arquebuse)
  7. Parquoi, si vous aimez mavie, en sauvant votre conscience de crudelité, vous me la sauverez.
    Nouv. XXII (cruauté)
  8. Il la battit à sang et à marque.
    Nouv. XLVI (marque)
  9. … Où avec petites buschettes le secha le mieux qu'il put.
    Nouv. Préf. (bûchette)
  10. Il faisoit fort bonne chere à une femme de chambre à chaperon, qu'elle avoit.
    Nouv. LIX (chaperon)
  11. Monseigneur, quant tout est dit [après tout], mon principal souci est de votre santé.
    ib. 24 (dire)
  12. La passion plus aveuglante c'est l'amour.
    Nouv. LXVIII (aveuglant, ante)
  13. Vous savés combien vostre paine est necessaire aux affaires dont vous portés le faix.
    ib. 64 (porter [1])
  14. Tout ce que l'on peult faire est de garder ceste ville, car tout à l'entour n'y faict point seur [il s'agit de peste].
    Lett. 97 (sûr, ûre)
  15. Ce qui vous touche lui touche, et ceulx qui sont contre vous sont contre luy.
    Lett. 165 (toucher [1])
  16. Je vous prie, mon nepveu, en user [de mon mari] comme de vostre propre frere.
    ib. 165 (user)
  17. Je vous supplie vous en repouzer sur moy.
    ib. 38 (reposer)
  18. J'attends à ce soir M. de Villars et ma niece.
    lett. XCVII (à)
  19. Et lui defendit que jamais elle ne parlast à ce marchand, ou qu'elle la mettroit en religion.
    Nouv. VII (religion)
  20. Je feusse plus toust partie, n'eust esté la grant envie que j'avois de voir Chumbert.
    ib. 152 (être [1])