SAINT BERNARD de Clairveaux, auteur cité dans le Littré

SAINT BERNARD (1090-1153)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT BERNARD a été choisie.

Abbé de Clairveau, influent dirigeant de l'ordre de Cîteaux, instigateur en grande part de la deuxième croisade et de la croisade des albigeois.

142 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Choix de sermons, publiés par Leroux de Lincy, Paris, 1841 141 citations

Quelques citations de SAINT BERNARD de Clairveaux

Voici un tirage aléatoire parmi ses 142 citations dans le Littré.

  1. Totes les richesses et tote li gloire del munde, et tot ceu [ce] c'un puet encuvir [souhaiter] el munde, est asi cum ung nianz envers ceste glore.
    526 (néant)
  2. Si ju aleve [ôte, enlève] en mei l'ombre de mort.
    p. 573 (ombre [1])
  3. Si tu desires si ardanment…
    p. 568 (ardemment)
  4. Cist [la charité de Christ] est li oignemenz ki dessent del chief en la barbe, ki dessent assi en l'orlle del vestiment, ensi que nes [même] une petite frange ne soit senz oignemenz.
    562 (frange)
  5. Cil ki après vont lo bottent et trabuchent.
    p. 567 (bouter)
  6. Deleitaules sont les oyvres [œuvres] nostre Signor.
    dans RAYNOUARD (délectable)
  7. Qui nos desseverrat de la chariteit de Crist ? cist est li gluz par cuy toz li corz de sainte Eglise creist ajunz et enlaciez ensemble.
    562 (glu)
  8. Estroite est la voie, et cil qui esteir welt est à encombrement à ceos [ceux] ki welent aleir avant et ki desirent esploitier.
  9. Naissance plaine de sainteit, honoraule al munde, amiaule as hommes.
    p. 530 (amiable)
  10. Donkes li geünes del cors est li onctions del chief, et li poverteiz de la char li refections del cuer.
    p. 565 (réfection)
  11. Que faites-vos, signor roi, que faites-vos ? Aoreiz-vos donc un alaitant enfant en une vile bordele et envelopeit en vils dras ?
    550 (bordel)
  12. Li altres geunet [jeûne] par rancor et par impascience.
  13. Et sainz Pols ne se repentivet [repentait] mie de ceu k'il ses disciples avoit ameneiz à tristece.
    564 (amener)
  14. Et peires [père] fu de la menzonge, quant il l'envelimeie semence de sa falseteit gittoit en l'omme.
    P. 523 (envenimer)
  15. [Pour l'enfant Jésus] Est dons [donc] sale li estables, sieges li maingeure, corz [cour] li [la] frequence de Joseph et de Marie.
  16. Et si nos eswardons la cause de nostre exil, tost par aventure porons aperzoyvre cum covenaule chose soit ke nos fussiens delivreit maiment [mêmement] par lo fil.
    p. 522 (apercevoir)
  17. En l'exil et en la misere de ceste peregrination.
  18. Et si [le Christ] atempra sa clarteit as oylz [aux yeux] qui estoient emfarm.
  19. Ô parole brief et plaine, parole vive et fructifianz et digne k'ele tot par tot soit receue.
    p. 558 (tout, toute)
  20. Ami, lai [laisse] la venjance et je te vengerai.
    p. 522 (vengeance)