Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE, auteur cité dans le Littré

COLLIN D'HARLEVILLE (1755-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COLLIN D'HARLEVILLE a été choisie.

185 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Châteaux en Espagne 1789 36 citations
Le vieux célibataire 1792 56 citations
L’Optimiste, ou l’homme toujours content 1788 36 citations
Malice pour malice 1791 22 citations
Monsieur de Crac dans son petit castel, ou Les Gascons 1792 12 citations

Quelques citations de Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 185 citations dans le Littré.

  1. Aussi notre amitié ne date pas d'hier.
    Chât. en Espagne. I, 2 (hier [2])
  2. J'ai, depuis quelque temps, essuyé bien des peines, Enfin la chance tourne : il est d'heureuses veines.
    Optimiste, v, 13 (veine)
  3. De bonne foi du moins il fait son examen.
    Chât. en Esp. II, 3 (examen)
  4. Et le temps aujourd'hui Est sombre tout cela me donne un peu d'ennui.
    Vieux célib. II, 2 (sombre)
  5. Pour vous expatrier, mon enfant, de la sorte, Sans doute vous aviez un motif, un objet ?
    Vieux célib. IV, 3 (expatrier)
  6. Fort bien ! C'est votre dernier mot ? et moi voici le mien.
    Vieux célib. IV, 5 (mot)
  7. Ah ! nous verrons un peu S'ils feront déguerpir la nièce et le neveu.
    Vieux célib. II, 10 (déguerpir)
  8. … Telle femme est charmante, entre nous, Dont on serait fâché de devenir l'époux.
    Vieux célib. I, 8 (femme)
  9. Depuis un mois pourtant ce visage est chez moi ; Je n'en gardais jamais aussi longtemps, ma foi.
    Inconst. I, 7 (visage)
  10. Eh ! calmez vos frayeurs ; je vous réponds de tout.
    Vieill. et jeunes gens, III, 8 (répondre)
  11. Vous voulez doucement m'annoncer mon arrêt.
    Optimiste, III, 11 (doucement)
  12. La maison sauterait plutôt que j'en sortisse.
    Vieux célib. II, 6 (sauter)
  13. Vous m'annoncez quelqu'un si facile, si bon ! D'une ingénuité, d'une simplesse extrême.
    Malice pour malice, I, 3 (simplesse)
  14. Il faut avec un soin extrême Corriger, expier sa facilité même, Retoucher en un mot.
    Artistes, I, 3 (retoucher)
  15. Ma fortune est assez ronde, vous le savez.
    Vieux célib. II, 6 (rond, onde [1])
  16. Le jour où l'on s'égare est un vrai jour de fête [il s'agit d'un voyageur égaré qui trouve bon gîte].
    Chât. en Esp. I, 9 (fête)
  17. Vous êtes fraîche, et moi je ne suis pas très vieux.
    Vieux célib. II, 6 (frais, fraîche [1])
  18. Cette imposante entrée, Cet antique château, ces bois silencieux, Dont la cime paraît se perdre dans les cieux.
    Chât. en Espagne, I, 8 (imposant, ante)
  19. En un soir, ce n'est pas être heureux à demi, Je trouve un doux asile et je fais un ami.
    Chât. en Esp. II, 11 (faire [1])
  20. Vous aviez épuisé tout votre voisinage [pour s'en moquer], Et la disette enfin allait nous obliger à nous railler l'un l'autre.
    Malice pour malice, I, 2 (railler)