GUI de CAMBRAI, auteur cité dans le Littré

GUI DE CAMBRAI (11..-12..)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUI DE CAMBRAI a été choisie.

76 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Barlaam et Josaphat 70 citations

Quelques citations de GUI de CAMBRAI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 76 citations dans le Littré.

  1. Car les estoiles si comportent, De signe en signe se reportent, Or se coukent [couchent] selonc droiture, Or renaissent selonc nature.
    Barl. et Jos. p. 171 (renaître)
  2. [Au jugement dernier] Forche de mort sera perdue, Et sa victoire ier [sera] dont vaincue.
    Barl. et Jos. p. 52 (victoire)
  3. Li phyllosophe et li poete.
    Barl. et Jos. p. 202 (poëte)
  4. Ne vuel pas long prologue faire, Ains vuel à l'estoire venir.
    Barl. et Josaphat, p. 1 (prologue)
  5. Car les estoiles si comportent, De signe en signe se reportent.
    Barl. et Jos. p. 171 (reporter [1])
  6. L'ont enfoui [un mort] à grant honour ; Li cors fu mis el monument.
    Barl. et Jos. p. 247 (monument)
  7. [Un moine] De grant perfection estoit, Et el desert parfont manoit.
    Barl. el Jos. p. 30 (perfection)
  8. Et les manieres del peccié Ont alumée lor fornaise, Dont li peciere est à mesaise En autre eure que il n'est ore.
    Barl. et Jos. p. 2 (fournaise)
  9. Quant notonier par la mer vont, Qui as estoiles lor cors [course] font.
    Barl. et Jos. p. 345 (nautonier, ière)
  10. Molt est malvaise ceste vie, S'on sans revivre chi [ici] devie.
    ib. p. 29 (revivre [1])
  11. Par le peché Adam no pere Sommes nous mis en grant misere.
    Barl. et Jos. p. 42 (misère)
  12. Et se t'entente estoit piereuse Et ta pensée ert espineuse [je ne pourrais y jeter bonne semence].
    Barl. et Jos. p. 35 (pierreux, euse)
  13. Uns semere issi pour semer.
    Barl. et Jos. p. 34 (semeur)
  14. Pren ton tresor et ton avoir, Forge ton sens et ton savoir ; Là le tramet et là l'envoie ù [où] tu tous jors ieres [seras] en joie.
    Barl. et Jos. p. 86 (forger)
  15. Ki de cest siecle se consire [se sépare], Il est de l'autre rois et sire ; C'est la vraie phylosophye.
    Barl. et Jos. p. 88 (philosophie)
  16. Car repren garde à ta maison ; Ke li postel, li dieviron Falent à poi de mesestanche.
    Barl. et Jos. p. 264 (chevron [1])
  17. [L'homme] Entendre doit al souvrain bien ; Li souvrains biens c'est Dex lassus.
    Barl. et Jos. p. 8 (souverain, aine,)
  18. N'est nus [nul] ki feu si bien estraigne, Que la fumée n'i remaigne [reste].
    Barl. et Jos. p. 68 (fumée)
  19. Mais il esgarde et voit deux loirs, Li uns est blans, li autre noirs, Rungier de l'arbre la racine.
    Barl. et Jos. p. 341 (loir)
  20. Li uns pensers vers l'autre opose.
    ib. p. 15 (opposer)