Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. …je leur di voir [vrai], nulle ne les desvueille.
    Test. 1325 (dévouloir)
  2. Saint Pol, qui scet si haultement, Enseigne à savoir sobrement, Et non plus savoir que convient.
    Tr. 434 (sobrement)
  3. Roi des rois, Diex des diex, qui de ta deité Descendis en la Vierge pour prendre humanité, Si vrai com tu es Diex et rois de verité, Daigne oïr ma priere plaine d'umilité.
    Test. 2077 (déité)
  4. Tenons donc pour vray fondement De Jhesu-Crist le naiscement, Le baptesme, la passion, Le descens, le suscitement [résurrection].
    Tr. 64 (suscitement)
  5. Mès s'il fussent garnis de meurs et bien letrez, Jamais par symonie ne fussent enmitrez, Dont Diex et la gent laie les tiennent en viltez Por l'erreur et l'esclandre où il se sunt boutez.
    Test. 540 (esclandre)
  6. Luxure n'est de riens endormie ne crampe ; Partout queurt [court], partout monte, partout gravist et rampe.
    Test. 753 (gravir)
  7. Ou il a mal de teste, de piz ou de poitrine, De polmon ou de foie, de costé ou d'eschine.
    Test. 170 (foie)
  8. J'ai mes petis enfans à qui je sui tenus Plus qu'as povres estranges, ne qu'as freres menus ; Je les ai jusque ci bien et bel maintenus.
  9. Car se li faus traïstres pooit estre veables [visible], De rien qu'il en ostast ne seroit jà creables.
    Test. 1779 (croyable)
  10. Je ne seüsse soldre très bien cest argument, S'il preïssent [s'ils prenaient] les cors sans autre emolument.
    Test. 938 (émolument)
  11. Mès une remembrance m'espoente et affronte, Que qui plus tient de Dieu, plus a à rendre conte.
    Test. 258 (compte)
  12. Car tant estudierent pour nostre enseignement, Qu'en doit leurs moz gloser moult favorablement.
  13. Pechié porte sa paine, et bienfait sa merite ; De ces deux choses sunt homme et fame à eslite.
    Test. 209 (bienfait)
  14. L'en doit avoir le cuer à ce c'on prie et eure [orare] ; Car viande est perdue qui bien ne la saveure.
    Test. 1468 (savourer)
  15. … Dieu te volt faire veiller, Et repentir et traveiller, Et les sains crins esparpiller Sur ses piez que tu acolas.
    Tr. 884 (éparpiller)
  16. …Quant hom ne tenoit De quoy souffisamment payer.
    Tr. 567 (suffisamment)
  17. Tu es riches et sires ; mes en seignorissant… Vas ton ordre et les autres auques parvertissant.
    Test. 676 (pervertir)
  18. Et gloutonnie la vilaine, Luxure, peresce et envie, Et avarice l'endurcie, Et toute leur pourrie graine.
    Tr. 107 (endurcir)
  19. Qui termine arbitraige et mise, Qui paie la painne commise Du trespassé commandement ?
    Tr. 310 (arbitrage)
  20. Chascuns scet que quant l'ame de sa charongne part, De cest monde n'emporte avec soi point de part.
    Test. 309 (charogne)