Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. Je metrai en une petite somme ce qu'ilz ont espandu en divers volumes.
    Végèce, I, 8 (volume)
  2. Mès s'il fussent garnis de meurs et bien letrez, Jamais par symonie ne fussent enmitrez, Dont Diex et la gent laie les tiennent en viltez Por l'erreur et l'esclandre où il se sunt boutez.
    Test. 540 (esclandre)
  3. Nulz vers ne la puet pertuisier, Ne son vernis amenuisier ; Car elle est de tous vers tueuse.
    Tr. 635 (tueur)
  4. Conscience le foule, conscience le froisse ; Conscience le point plus que serans ne broisse [brosse].
    Test. 1576 (séran)
  5. S'aucuns pour ses enfans endure Aucune grant male adventure, Ou les amis pour les amis, Loiauté et droit de nature Font et joingnent ceste cousture Par les poins que Dieu y a mis.
    Tr. 401 (couture)
  6. Car leur feu ne se puet estaindre, Ne leur tormenteours refraindre, Qui les tiennent enchaiennez.
    Tr. 4458 (enchaîner)
  7. Lors s'esvertue et se desgoise Le papegau et la calandre.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (dégoiser)
  8. De ce tiennent au ciel sainz et saintes chapitre.
    Test. 115 (chapitre)
  9. Doubles est qui son fait ne concorde à son dit, Et qui se met à euvre que sa langue escondit ; Tiex gens semblent la fame qui son noir chief blondit, Qui le noir souz le jaune repont et abscondit.
    Test. 754 (blondir)
  10. Ces sept articles de foy vraie, Qui drescent [redressent] quanque pechié plaie [blesse], Sont figurés en maintes guises.
    Tr. 110 (figurer)
  11. Tu devroies congnoistre les clers de t'eveschié, Liquel ont bon engin, liquel l'ont empeschié.
    Test 597 (évêché)
  12. Donc ne porroit nulz dire, tant fust enlangagiez [habile à parler], En com grant redevance homs estoit engagiez [par le peché].
    Test. 133 (redevance)
  13. Mès une remembrance m'espoente et affronte, Que qui plus tient de Dieu, plus a à rendre conte.
    Test. 258 (compte)
  14. Tu as le filz Dieu baptoié, Par qui nous sommes nectoyé D'ordure, d'escume et de beve.
    Tr. 238 (bave)
  15. Et embourser tiex choses et metre en tirelire, Qui à ung grant besoin porroient bien suffire.
    Test. 459 (tirelire)
  16. Car tant estudierent pour nostre enseignement, Qu'en doit leurs moz gloser moult favorablement.
  17. Tu trovas ou gastel la feve, Et meis en buche seiche seve.
    Test. 234 (séve)
  18. Elle est riche et très eüreuse, Elle est en tous biens plantureuse, Si qu'on ne la puet espuisier, Tant y puist on prendre et puisier.
    Tr. 630 (épuiser)
  19. C'est paraclist, c'est esperit, En qui garde riens ne perit, Qui a nom de consolateur, Que mon pere com moi cherist.
    Tr. 1045 (paraclet)
  20. Quant dame Katherine voit l'espreuve dant Joce, Qui por l'amour sa fame ne donne une beloce…
    Test. 462 (beloce)