Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. Les os et la formacion de tous membres.
    Végèce, I, 6 (formation)
  2. Nulz vers ne la puet pertuisier, Ne son vernis amenuisier.
    Tr. 635 (vernis)
  3. Car circoncis fus à la lectre, Et baptizié pour nous demectre Du pechié que tu nous maudeis.
    Tr. 18 (démettre)
  4. Dame de paradis, roïne couronnée, Tresoriere de grace, avant sainte que née.
    Test. 2130 (trésorier)
  5. Qui en sa conscience voudroit souvent muser, Assez y troveroit de quoi soi accuser.
    Test. 269 (muser [1])
  6. Cuer qui ce fait n'iert [ne sera] ja si embaboïnés D'amours ne d'autre vice, tant soit enracinés, Qu'en assés petit d'eure ne soit enluminés.
    Test. 2041 (embabouiner)
  7. Saint Jehan en fait ses devises Des sept angels, des sept eglises, Des sept chandeliers où Dieu raie, Des sept lampes ou trosne assises, Où toute charité est gaye.
    Tr. 119 (trône)
  8. Neis [même] cil qui du sien vivent le ramponent et huient ; Fols sont qui jusque lors à bien faire s'estuient.
    Test. 187 (huer)
  9. Por quoi je le devroie amer trop corelment.
    Test. 252 (cordialement)
  10. Quant deables nous vient, je di que sa venue De tous maus nous revest, de tous biens nous esnue.
    Test. 1682 (venue)
  11. Diex, qui tous repentens piteusement escoutes, à toi donne mon cuer et mes pensées toutes.
    Test. 2089 (repentant, ante)
  12. Ces sept articles de foy vraie, Qui drescent [redressent] quanque pechié plaie [blesse], Sont figurés en maintes guises.
    Tr. 110 (figurer)
  13. Je euz fain, vous me saoulastes, Et si euz soif, vous m'abruvastes.
    Tr. 1418 (abreuver)
  14. Por ce est grant folie de soi aventurer Es biens où l'en ne puet son cuer asseürer.
    Test. 320 (aventurer)
  15. Ta lumiere se fit veable à ceulx qui vie langoreuse Muerent en vie joieuse, Quant tu triumphas de deable.
    Tr. 708 (triompher)
  16. Dieux morut une fois, mès jà mès ne morra, Or face desormès chascuns ce qu'il vorra [voudra].
    Test. 159 (jamais)
  17. Tu es riches et sires ; mes en seignorissant… Vas ton ordre et les autres auques parvertissant.
    Test. 676 (pervertir)
  18. Sa vie doit paroir necte et pure et sans fronce ; Ses euvres doivent estre sans ortie et sans ronce.
    Test. 734 (ortie)
  19. Tu as le filz Dieu baptoié, Par qui nous sommes nectoyé D'ordure, d'escume et de beve.
    Tr. 238 (bave)
  20. Trop pou fu de tiex hommes, ne de si bien doez, Puisque Dieu fu por nous en sainte croix cloez.
    Test. 104 (clouer)