Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. Il devient froit et sec, baveux et roupieux.
    Test. 181 (roupieux, euse)
  2. Mes moult est grant vertu et très haute noblesce, Quant cuer [cœur] en jone aage à meürté s'adresce.
    Test. 12 (maturité)
  3. Tu es celz dieus qui tout feïs, Qui char en la vierge meïs, Sans sa virginité mal metre.
    Tr. 14 (virginité)
  4. Li angelz par soy se deceüt ; Pour ce n'eut, ne ne receüt Ne saulveur, ne mediatour.
  5. Orguel desobeist, orguel fiert [frappe] et desroie ; Orguel vuelt achever quan qu'il pense et enroie.
    Test. 1705 (désobéir)
  6. Qui contre ces trois veult contendre, Il lui convient, pour soi deffendre, Avoir foi et ferme esperance Et charité.
  7. Dieu, qui vous meut à ce vouloir ? Pour quel cause offristes vous l'oir De paradis à mort pour homme ?
    Trés. 386 (hoir)
  8. Qui partout rent l'ame benigne, Qui en trait toute riens maligne, Et d'innocence si l'acesme, Qu'il la fait plus blanche que cygne.
    Tr. 261 (cygne)
  9. Ainsi naist du deable ceste temptacion, Et de nostre charoingne nostre inclinacion, Et de nostre consent la consummacion, Par quoy luxure est mise à execucion.
    Test. 1783 (consommation)
  10. Ta lumiere se fit veable à ceulx qui vie langoreuse Muerent en vie joieuse, Quant tu triumphas de deable.
    Tr. 708 (triompher)
  11. Mal furent tiex avoirs acquis et gaaigné, Dont li filz et li pere sunt en enfer baigné.
    Test. 342 (baigner)
  12. … Dieu te volt faire veiller, Et repentir et traveiller, Et les sains crins esparpiller Sur ses piez que tu acolas.
    Tr. 884 (éparpiller)
  13. Car s'il est mal acquis, tout le leur convient rendre, S'il ne vuelent leur ames au gibet d'enfer pendre.
    Test. 330 (gibet)
  14. Car si affectueusement Ne si très amoreusement Riens que je saiche ne me point.
  15. Ainsi offrent les dames por les mors, si font bien, Car miex [mieux] vault ainsi faire que l'en n'en feïst rien ; Au mains [au moins] en est il miex au prestre parrochien, Et as mors, se Diex plaist, mès je ne sai combien.
    Test. 1343 (paroissien, ienne)
  16. Quant deables nous vient, je di que sa venue De tous maus nous revest, de tous biens nous esnue.
    Test. 1682 (venue)
  17. [Le chien] Qui nous trait en enfer parmi le chaaignon.
    Test. 1599 (chignon)
  18. Chetifs pecheours que feront, Quant tous les angels trembleront Et les archangels precieux, Et les buisines corneront Qui la venue annonceront Du très doulx fils Dieu glorieux ?
    Tr. 1384 (corner [1])
  19. S'il porchacent leur preu, il ne font pas que nice, Por tant que ce puist estre sans autrui prejudice.
    Test. 802 (préjudice)
  20. Lors s'esvertue et se desgoise Le papegau et la calandre.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (dégoiser)