Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. …Quant hom ne tenoit De quoy souffisamment payer.
    Tr. 567 (suffisamment)
  2. … Par quoy ti ondoyé [tes baptisés] Sont en ung moment envoié En la joie qui tout achieve.
    Tr. 234 (ondoyer)
  3. Luxure emboe tout et gaste, et riens ne rince, Car en tous les estaz mort ou acroiche ou pince, D'un duc fait ung vilain, et d'ung vilain ung prince.
    Test. 1805 (embouer)
  4. Les os et la formacion de tous membres.
    Végèce, I, 6 (formation)
  5. Luxure dampne à cop à tout le mains [moins] deux ames, Non pas tant seulement les seigneurs ne les dames, Mais tous les consentans, soient homes ou fames.
    Test. 1799 (consentant, ante)
  6. Ce voit l'en clerement miex que par ung cristal.
    Test. 524 (cristal)
  7. Car s'il est mal acquis, tout le leur convient rendre, S'il ne vuelent leur ames au gibet d'enfer pendre.
    Test. 330 (gibet)
  8. Amour d'omme envers fame n'est mie tainte en graine, Por trop pou se destaint, por trop pou se desgraine.
    Test. 437 (teindre)
  9. Penssons que, quant li homs est ou travail de mort, Ses biens ne ses richesces n'i valent un chat mort, Ne li pueent oster l'angoisse qui le mort, Ne ce dont conscience le reprent et remort.
    Test. 315 (mordre)
  10. Vous avez en vo garde et en vostre demoine Les biens du crucefix et le saint patrimoine.
    Test. 651 (domaine)
  11. Contes, dus, roys et princes sunt si en leur dangier [sous l'empire des Franciscains], Que qui de leurs hostiex les vouldroit estrangier, Je cuit qu'il le vouldroient par raison chalengier, Et prover par usaige qu'en ne les puet [peut] changier.
    Test. 838 (étranger [2])
  12. Mes moult est grant vertu et très haute noblesce, Quant cuer [cœur] en jone aage à meürté s'adresce.
    Test. 12 (maturité)
  13. Por Dieu et por sa mere ne nous decevons pas, Nous veons que la mort aqueurt plus que le pas.
    Test. 162 (accourir)
  14. Qui partout rent l'ame benigne, Qui en trait toute riens maligne, Et d'innocence si l'acesme, Qu'il la fait plus blanche que cygne.
    Tr. 261 (cygne)
  15. [Le chien] Qui nous trait en enfer parmi le chaaignon.
    Test. 1599 (chignon)
  16. Certes ains les devroient toutes lessier bouffir, Que leur ames por elles as deables offrir.
    Test. 1301 (bouffir)
  17. Car ce qui est sien propre à tort li soustraions.
    Test. 1668 (soustraire)
  18. Hoste fu [je fus étranger] ; vous me recueillistes.
    Tr. 1419 (hôte, esse)
  19. Li un les lessent perdre [les femmes] par droite nonchalance, Li autre par bobant, li autre par enfance.
    Test. 469 (nonchalance)
  20. Nulz vers ne la puet pertuisier, Ne son vernis amenuisier.
    Tr. 635 (vernis)