MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

148 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 148 citations dans le Littré.

  1. À m'aiulle avint autresi Et à ma mere ; car jel vi Un peu devant lur finement [mort].
    Fab. 41 (aïeule)
  2. N'i ot codre [coudrier] ne chastainier, U il ne mettent laz u glu.
    Laustic. (châtaignier)
  3. Après cele invocaciun, K'il fist de cel seintisme [très saint] nun.
    Purgatoire, 903 (invocation)
  4. Par iceste signifiance Poons entendre quel creance Doivent avoir li mort es vis [aux vivants].
  5. Plus tost qu'il pot, vint cele part, Taste, si ad l'enfant trové.
    Frêne. (tâter)
  6. [La biche] Par l'abai des bracez sailli.
    Gugemer. (braque)
  7. Qu'il [les oisillons] alassent les lins mengier, Qu'il ne puissent fructefier ; Mais li plusur nel volrent [voulurent] faire ; Au semeour i vunt retraire.
    Fables, 18 (semeur)
  8. N'i out keville ne closture Ke ne fut tute d'ebenus.
    Gugemer. (cheville)
  9. Prens, fet la raine [grenouille], cel filet ; Sel lie fort à ton gairet, E ge l'atacherai au mien.
    Fable 3 (jarret [1])
  10. Va, si li di qu'il vigne [vienne] à mei ; M'amor li metrai à bandun.
    I, 488 (abandon)
  11. Quant le bers veiras devant tei, Où tes anfes fu morz par mei.
    t. II, p. 272 (berceau)
  12. Si cume li soleil le jur Tolt [enlève] as esteiles lur luur.
    Purgat. 1877 (lueur)
  13. Un escoufles aleit volant, Vit la soriz si haut pipant, Ses eles clost, à vaul descent, Li e la raine ensanble prent.
    Fab. 3 (aval)
  14. Cel jur meïsme, ainz [avant] relevée, Fu la dame el vergié alée.
    Gugemer. (relevée)
  15. Issi [ainsi] avient, cum dit vus ai ; Li Bretun en firent un lai De Equitan, cum il fina, E la dame qui tant l'ama.
    Equitan. (lai [2])
  16. Un freisne [elle] vit lé [large] e branchu, E mut espès e bien ramu.
    Frêne. (frêne)
  17. La prode fame l'esgarda, Grant joie en fist, si l'otria [l'octroya].
    Fable 33 (preux)
  18. Tant s'entr'amerent ambedui [tous deux], Qu'en un ni ensemble pouneient.
    Fable 80 (pondre)
  19. Le punt vus estuet [il vous faut] espruver, Cum vus porrez outre passer.
    Purgat. 1276 (éprouver)
  20. U il volsist, u il dengnast, Au leu [loup] covint qu'il l'emportast.
    Fable 62 (dénier)