MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

148 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 148 citations dans le Littré.

  1. De sa camise estreitement [il] Bende sa plaie fermement.
    Gugemer (bander)
  2. [La biche] Par l'abai des bracez sailli.
    Gugemer. (braque)
  3. Au bois [le bûcheron] ala pur demander à chascun fust [arbre] qu'il pot trover, Dou quel il peüst menche prendre.
    Fable 23 (manche [1])
  4. Graalent fu de Bretuns nés, Gentix et bien emparentés.
    Graalent. (emparenté, ée)
  5. Par iceste signifiance Poons entendre quel creance Doivent avoir li mort es vis [aux vivants].
  6. Bisclaveret ad nun en bretan, Garwall l'apelent li Norman, Jadis le poeit hum oïr, E souvent suleit avenir ; Humes plusurs garwall devindrent, E es boscages meisuns tindrent ; Garwall si est beste salvage, Tant cum il est en bele rage, Humes devure [dévore], grant mal fait, Es granz forests converse e vait.
    Bisclaveret. (loup-garou)
  7. Qu'il [les oisillons] alassent les lins mengier, Qu'il ne puissent fructefier ; Mais li plusur nel volrent [voulurent] faire ; Au semeour i vunt retraire.
    Fables, 18 (semeur)
  8. D'une leisse vus veil [je vous veux] conter, Qui preste estoit à chaeler [faire ses petits].
    t. II, p. 86 (lice [3])
  9. Sur les ortilz des pisz [ils] esteient.
    Purgatoire, 1157 (orteil)
  10. Après cele invocaciun, K'il fist de cel seintisme [très saint] nun.
    Purgatoire, 903 (invocation)
  11. Il tent son arc, si traist à li… La sajete ressort ariere.
    Gugemer. (ressortir [1])
  12. Kar estes fel et de put aire.
    t. II, p. 377 (air [2])
  13. Ke plusurs almes [âmes] veirement Veient ke lur ert à venir… Plusurs par revelaciun, E d'autres par avisiun.
    Purgatoire, 62 (révélation)
  14. E teus [tels] i out [enfoncés] de ci qu'as piz [aux poitrines], E teus i a desk'as numbriz, Teus as quisses, teus as genuz.
    Purgat. V. 1135 (nombril)
  15. … la dameisele Qui tant est pruz et sage e bele.
    Frêne (preux)
  16. Quant il furent bien arivé, Le pont [il] mist jus, ancre ad geté.
    Eliduc. (ancre)
  17. Auquans en vit [il en vit quelques uns] mis en espeiz [épieux], E rostis od soufre e od peiz [poix] ; Li diable les rostisseient.
    Purgatoire, V. 1098 (rôtir)
  18. Li diable les rostisseient, Divers metaus sur eus fundeient.
    Purgatoire, 1099 (métal)
  19. Quant il [le chèvrefeuille] est si laciez e pris E tut entur le fust [arbre] s'est mis, Ensemble poient bien durer.
    Chèvrefeuille. (fût)
  20. [Breuvages] Qui tut vus recunforterunt, E bone vertu vus dunrunt [donneront].
    Deux amants. (réconforter)