MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

148 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 148 citations dans le Littré.

  1. L'aive [il] commenza à laper.
    Fable 49 (laper)
  2. D'un lairon cunte qui alla Berbiz embler, qu'il espia Dedans la faude [étable] à un vilain.
    Fabl. 28 (faude)
  3. Qu'un los [loup] seit escurchiez tuz vis ; Si seit li sanz e la pel mis Sur vostre pis [poitrine] dusqu'à demein ; Lors vus sentirez trestut sein.
    Fabl. 59 (écorcher)
  4. D'un gresillon dist la meniere, Qui dusqu'une fromieere El tans d'yver esteit alez.
    Fable 19 (fourmilière)
  5. Si cum variout la colurs, [ils] Aveient diverses luurs.
    Purgat. 1625 (varier)
  6. Uns huns [un homme], ce dit, entasseit blé, Et l'arunde l'a esgardé ; Cum li moinet dehors esteient, Qui au blé adeser n'oseient, L'arundele les apela… Li moinel se sunt desturné… Li vileins dist ceste parole ; Et li arunde, qui fu fole, As moissuns [moineaux] l'ala tost cunter ; Si les fist en la granche entrer. Li vilainz a ses engins faiz, Les moinaus pris et à mort traiz.
    t. II, p. 349 (moineau)
  7. D'autre part vers le su, à destre, Lui mustrerent perillus estre.
    Purgatoire, 933 (sud)
  8. E mult sovent lur recitat Des granz joies k'il lur mustrat, Où tuz cil deivent parvenir…
    Purgatoire, 209 (réciter)
  9. Kar estes fel et de put aire.
    t. II, p. 377 (air [2])
  10. L'aventure des dameiseles qui esteient serur gemeles.
    Frêne. (sœur)
  11. Mès ses chevaux forsva [marche mal] tremblant ; Il le descengle, si le let, En mi le pré vautrer le fet.
    Lanval. (dessangler)
  12. À m'aiulle avint autresi Et à ma mere ; car jel vi Un peu devant lur finement [mort].
    Fab. 41 (aïeule)
  13. Lur bestials cors nun [non] estables [il] Voleit faire à Deu covenables.
    Purgatoire, 203 (bestial, ale)
  14. De sa camise estreitement [il] Bende sa plaie fermement.
    Gugemer (bander)
  15. [La dame] Qui aukes [un peu] est jà eskaufée Del fu [feu] dunt Gugemer se sent.
    Gugemer. (échauffer)
  16. Tant s'entr'amerent ambedui [tous deux], Qu'en un ni ensemble pouneient.
    Fable 80 (pondre)
  17. Li chevaliers li a cunté Que mult li ert mesavenu Dou lairon qu'il ot despendu.
    Fable 33 (dépendre [1])
  18. [Il] Vit une bisse [couleuvre] od sun foün [petit] ; Tute esteit blaunce cele beste, Perches de cerf out sur la teste.
    Gugemer. (perche [2])
  19. En un bos [il] truva un mutun Cras e refet sous la toison.
    Fabl. 73 (toison)
  20. Sire compaing, ci en vient une ; Mais ele n'est fauve ne brune ; C'est la plus bele de cest munt [monde], De tutes celes qui i sunt.
    Lanval. (fauve)