LOUIS XI, auteur cité dans le Littré

LOUIS XI (1423-1483)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LOUIS XI a été choisie.

563 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les cent nouvelles nouvelles, dites les cent nouvelles du roi Louis XI 1462 483 citations

Quelques citations de LOUIS XI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 563 citations dans le Littré.

  1. Après tant de males nuits et jours doloureux.
    Nouv. LXXII (douloureux, euse)
  2. Frere Conrard estoit outillé dieu sait comment.
    Nouv. X (outiller)
  3. Et ne suis si ancien ne tant defourni de puissance naturelle.
    Nouv. C (défournir)
  4. Celui qui reput cinq mille hommes de trois pains et de douze poissons, dont demeura de reliefs douze corbeilles.
    Nouv. LXXXIII (relief)
  5. La poudre, qui corrosive estoit, lui gasta et mangea trestout l'œil.
    Nouv. II (corrosif, ive)
  6. Il chut à la renverse par telle maniere qu'il descompta ne sais quans degrés, si très roidement, qu'à peu qu'il ne se rompist le col.
    Nouv. XLI (décompter)
  7. Madame, voyant que monseigneur n'estoit pas content de ce qu'elle venoit de dire, s'avisa de changer de vers [de gamme, de ton].
    Nouv. XLI (vers [1])
  8. Cessez vostre sermon, dirent les lourdiers tout allumés du feu de concupiscence charnelle.
    Nouv. XCVIII (allumer)
  9. …Et tant que pieds le purent porter, il s'en court vers ce preau.
    ib. XLVI (pied)
  10. Mais qui y print garde, ce fut la femme du raconteur de l'histoire, laquelle y presta très bien l'oreille.
    Nouv. LXV (raconteur, euse)
  11. Le mari se fit mander querir par un messager affaicté pour aller vers un seigneur du pays.
    Nouv. 56 (affété, ée)
  12. Haussez [remontez d'un cran à la crémaillère] ce pot, de par Dieu ! - Eh bien ! dit-elle, je le hausserai [encherirai], je le mets à sept sols ; est-ce assez haut ?
    ib. XCVII (hausser)
  13. Il fit tantost tirer les bains, chauffer les estuves.
    Nouv. I (bain)
  14. Ne vous trouvez jamais devant moi, si cher que vous aimez votre vie.
    ib. XLVIII (cher, chère)
  15. En pensant à l'achevement de cette oreille.
    Contes, 11 (achèvement)
  16. Il monta en son prone, et dit les mots qui s'ensuivent : - ainsi descendit de son prone, et s'en alla à sa maison.
    Nouv. LXXXI (prône)
  17. Son mari lui rendit la chose telle comme elle lui bailla, combien qu'il en demourast toujours le cousin [dupe].
    Nouv. XIX. (cousin, ine [1])
  18. Elle estoit meschine, faisant le menage commun, comme les lits, le pain, et autres telles affaires.
    Nouv. XVII (mesquin, ine)
  19. Je suis votre mere, à qui ne devez rien celer et de qui ne devez estre honteuse.
    Nouv. XX (honteux, euse)
  20. Par notre Dame ! on m'a bien baillé de l'oignon, et si ne m'en doutois guere ! si en ai esté plus aisé à decevoir.
    Nouv. XXXIII (oignon)