LOUIS XI, auteur cité dans le Littré

LOUIS XI (1423-1483)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LOUIS XI a été choisie.

563 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les cent nouvelles nouvelles, dites les cent nouvelles du roi Louis XI 1462 483 citations

Quelques citations de LOUIS XI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 563 citations dans le Littré.

  1. Je vous prie que vous me diez où je pourrai parler à vous à part.
    Nouv. XLVI (dire)
  2. Il l'accola et la baisa doucement, car elle estoit belle et gente, et en bon point, et mise sur le bon bout [bien mise, sur un bon pied].
    Nouvelles, LXXI (bout [1])
  3. Or ça, m'amie, estes-vous en ce fermée et conclue de ne rien faire pour moi ?
    Nouv. XLIV (fermer)
  4. Frere Conrard estoit outillé dieu sait comment.
    Nouv. X (outiller)
  5. Nous irons dans la ville qui est trop mieux empoissonnée que celle-ci.
    Nouv. XCIX (empoissonner)
  6. Plusieurs freres mineurs, qu'on dit de l'observance.
    Nouv. XXXII (observance)
  7. Elle lui baille peu d'espoir de jamais parvenir à ses atteintes [tentatives, fins].
    Nouv. XVII (atteinte)
  8. Chacune dit : ce ne fut pas à moi - n'à moi - ne à moi aussi.
    Nouv. III (aussi)
  9. Il fit tantost tirer les bains, chauffer les estuves.
    Nouv. I (bain)
  10. Durant le temps que Girard servoit et estoit present, ils ne se montroient ne apparoient, sachant de vrai qu'il alloit devant eux à l'offrande [qu'il avait le pas sur eux et était le mieux venu de la belle].
    Nouv. XXVI (offrande)
  11. Il estoit peu connu de gens, à l'occasion [à cause] que toujours avoit esté hors du pays.
    Nouv. XCVIII (occasion)
  12. Il fit très grosse et très grande garnison de bonnes verges qu'il apporta secretement en sa maison.
    Nouv. XXXVIII (garnison)
  13. L'autre se taisoit et piquoit son chemin [fuyait].
    ib. LXXXIV (piquer)
  14. Bien lui sembloit, que s'il en pouvoit venir à chef, que Monseigneur auroit beure pour œuf [la pareille].
    Nouv. III (beurre)
  15. Il estoit plus aise que ceux qui ont leurs belles chambres verrées, nattées et pavées.
    Nouv. LVII (natter)
  16. Dites-moi, je vous requiers, qui a esté votre recteur, ou, par saint François, vous l'amenderez [le payerez] !
    Nouv. LX. (amender)
  17. Le prevost se vint mettre en siege pontifical, à dextre, environné de ses hommes, et le bon compagnon fut mis et assis sur le petit banc ou parquet.
    Nouv. XX (parquet)
  18. Mais lui, qui sait son entregent, se desarmoit [s'excusait, se déchargeait] gracieusement de tout ce dont charger le vouloient.
    Nouv. LXIII (entregent)
  19. Elle qui estoit faite [fûtée] et pourvue de bourdes, lui dit…
    ib. LXXXVIII (faire [1])
  20. Cette femme, au temps qu'elle fut neuve, pource qu'elle avoit l'œil au vent, fut requise d'amour de plusieurs gens.
    ib. LI (œil)