Jean des Mares ou Des Marets, dit Jean MAROT, auteur cité dans le Littré

MAROT, J. (1450?-1526)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAROT, J. a été choisie.

427 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres de Clément Marot, avec les ouvrages de Jean Marot et de Michel Marot, 6 vol. in-12, la Haye 1731 368 citations

Quelques citations de Jean des Mares ou Des Marets, dit Jean MAROT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 427 citations dans le Littré.

  1. Par ce voyez que Dieu grant advis eust Envers les dames premier qu'en croix mourut.
    V, 297 (avis [1])
  2. D'Alvian tint, Petillan recula ; Aussi l'on dit en la gloire qu'il a Que son cheval n'eut pas la goutte grappe En Aignadel…
    V, 139 (crampe [1])
  3. L'artillerie adonc ne faillit point à deschanter un si hault contre-point.
  4. Estradiotz au son de leurs bedons Courent chevaulx, font bruire leurs guidons.
    V, 125 (bedon)
  5. Mais avec ce si bonne grace avoyent Tant en regards comme en gestes humaines, Que bien sembloyent secondes Magdalenes.
    V, 34 (geste [1])
  6. C'estoit plaisir ; car l'une en cotte simple Lors se despoille, et l'autre met sa guymple Dessus son chef, pour avoir meilleur grace…
    V, 212 (guimpe)
  7. À ma douleur, si vous pry, vueillez faire Quelque bon tour, dont il m'en soit de mieux.
    V, 244 (mieux)
  8. De mal brasser vient l'amere boisson.
    V, 309 (brasser [1])
  9. Tel en mesdict qui pour soy la desire.
    II, 354 (tel, elle)
  10. Dont pour ce coup Françoys eurent conqueste, Car à l'assault plusieurs misrent à taille.
    V, 95 (taille)
  11. Heureuse fut d'honneur et d'aisement La chere espouse à un roy tant heureux.
    V, 88 (aisement)
  12. Oultre plus fist venir pour son renfort Le tiers scadron, qui feist terrible effort.
    V, 130 (renfort)
  13. Le premier fut qui par guerre et main forte A mis soubz pied mon renom d'invincible.
    le Voy. de Gênes. (main-forte)
  14. Que mille corps restent ci pour hostaiges, Dont remplis sont nos monumens et estre.
    V, 16 (êtres)
  15. Conclusion : quelque chose qu'on bave [bavarde], Gloire mondaine est legier abbattuë.
    V, 45 (baver)
  16. Rocz immontables.
    v, 212 (immontable)
  17. D'un roide cours les nues embrumées Va conduisant, qui petites fumées Semblent jetter.
  18. Puisque j'ai la feintise esprouvée D'un qui tousjours loyale m'a trouvée.
    V, 327 (feintise)
  19. Aventuriers qui tant jours comme nuyctz Ont prins sur moy la souppée et surcroys.
    v, 236 (surcroît)
  20. Mais le roi congnoissant que la musique entiere Fournie n'estoit pas, transmist tost à l'enconstre Ses flustes de teneur pour faire basse contre.
    V, 153 (ténor)