Jean des Mares ou Des Marets, dit Jean MAROT, auteur cité dans le Littré

MAROT, J. (1450?-1526)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAROT, J. a été choisie.

427 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres de Clément Marot, avec les ouvrages de Jean Marot et de Michel Marot, 6 vol. in-12, la Haye 1731 368 citations

Quelques citations de Jean des Mares ou Des Marets, dit Jean MAROT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 427 citations dans le Littré.

  1. Tel fait baston dont souvent est battu.
    V, 46 (battre)
  2. Là sont Crotte, Estanson et Imbault, Et Fontrailles, lesquelz ont maint ribault, Tous enragiez de courir à l'estrade.
    V, 90 (estrade)
  3. Mais le vrai dueil scez tu bien qui le porte ? C'est cestui-là qui sans tesmoin se deut.
    III, 175 (douloir (se))
  4. Pourtant, prelatz, tournans à Dieu voz faces, Convertissez vos roquetz en cuyraces.
  5. Pour le trouble clariffier Et nostre honneur veriffier, Dictes qu'en nous tout bien abonde.
    V, 303 (clarifier)
  6. Je voy que l'eau par temps le marbre myne.
    V, 263 (miner)
  7. Ains que [avant que] l'artillerie tirast jamais dix coups…
    V, 120 (jamais)
  8. Et en parlant, par gestes monstroit bien, Que ses advers il ne doubtoit de rien, Ne leur danger [puissance] …
    V, 100 (danger)
  9. De leurs seigneurs la rapine notoire, Les cruaultez, traysons et brouilliz.
    V, 148 (brouillerie)
  10. Reste que le chasteau, aussi vray que le dy, Fut batu des quatre heures, et prins devant midy.
    V, 159 (battre)
  11. Là commença l'assaut et très cruelle alarme ; Durant, les pionniers besoingnent fort et ferme.
    p. 110, dans LACURNE (durant)
  12. Porte l'habit qui denote simplesse, Honnestement…
    V, 207 (dénoter)
  13. Qui de la peau de lyon roux ou bis Vouldroit armer la semplette brebis, Jà plus hardie ou fiere n'en seroit.
  14. Car chastellain n'est point du chasteau sire, S'il n'a les clefs de derriere et devant.
    V, 46 (château)
  15. Là fut Marcou [saint Marc] despaint en leurs banieres, Lyon rampant, jettant ses griffes fieres, L'une en ung livre et deux autres sur terre.
    V, 107 (griffe [1])
  16. Et qu'ainsi soit, le moindre de tous ceulx Pesoit [valait] ung duc, ung marquis ou un conte.
    V, 177 (peser)
  17. Oultre plus fist venir pour son renfort Le tiers scadron, qui feist terrible effort.
    V, 130 (renfort)
  18. Au lieu du fier Marcou, qui souloit baloyer Sur le haut du donjon, ils ont faict desployer Et mettre un linge blanc sur le bout d'une lance.
    V, 157 (balayer)
  19. Fier Lucifer demontre clerement, Qu'ingratitude est le tresbuchement D'honneurs et biens, et qu'à Dieu faict injure.
  20. C'est à bon droict que je vous sers et ame.
    V, 256 (aimer)