« avancer », définition dans le dictionnaire Littré

avancer

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

avancer

(a-van-sé ; le c prend une cédille devant a et o) v. a.
  • 1Pousser ou porter en avant, approcher. Avancer la main. Plus tôt qu'il n'aura avancé un pion.

    Au domino, avancer un dé, appliquer à un dé déjà posé un autre dé qui s'y adapte.

    Au trictrac, avancer son jeu, jouer les dames dans la table du gran jan, afin de prendre plus tôt son coin.

    Technologie. Avancer le fil d'or, lui donner le quatrième tirage.

  • 2 Fig. Hâter, accélérer. Avancer la mort de quelqu'un. La paresse avance la vieillesse. Il avança ses jours par des excès. Avancer le jour ou l'époque. Il avança l'heure du repas. Le temps… d'un pas insensible avancera la mort, Qui bornera ma peine au repos de la tombe, [Malherbe, V, 2] Daignez-vous avancer le succès de mes vœux ? [Racine, Iphig. I, 2] J'avance des succès dont j'attends le trépas, [Corneille, Cinna, III, 1] Et pour avancer tout, hâte cet entretien, [Corneille, Nicom. I, 4] Sa mort avancera la fin de mes ennuis, [Corneille, Andr. I, 4]

    Avancer une montre, une pendule, la mettre en avance sur l'heure réelle ou sur celle qu'elle marquait auparavant et qui était en retard.

  • 3Pousser, faire faire du progrès. Il voulait avancer son travail. C'est un admirable moyen d'avancer ses affaires, [Molière, Sicil. 7] Ce sont des violences qui avancent l'ouvrage de notre sanctification, [Massillon, Dégoûts.] Pendant que notre victorieux monarque avance tous les jours l'ouvrage de la paix par ses victoires, [Bossuet, Panég. Ste Thérèse.]
  • 4Payer par avance ou pour le compte de quelqu'un. Il avança l'argent. Ce que vous lui avez avancé sur un billet. Particulièrement l'endroit où vous dites que, pour accourcir mon affaire, vous voulez avancer votre argent, me semble une des plus belles choses que j'ai jamais lues, [Voiture, Lett. 166]
  • 5Mettre en avant, dire, énoncer. Il ne prouve pas ce qu'il avance. Vous avez avancé qu'il avait commis une mauvaise action. Avancer une fausseté à l'instigation de quelqu'un. Des raisons qu'on aurait honte d'avancer devant des hommes sérieux, [Massillon, Conv.] Il vous craint, et j'avance encor cette parole Que, s'il perd mon époux, c'est à vous qu'il l'immole, [Corneille, Poly. IV, 5]
  • 6Gagner, avec que interrogatif ou rien. Qu'aurais-je avancé jusque-là ? [Rousseau, Ém. V] Vous n'avancez rien de ne pas avaler le poison, [Bossuet, Prédic. 1] Mais qu'avancez-vous en surprenant l'église ? [Massillon, Car. Jeûne.] Je n'ai pu rien avancer par un long discours, [Descartes, Rép. 2] Mais je puis dire aussi qu'ils n'ont rien avancé, [Malherbe, I, 1]
  • 7Procurer de l'avancement, un emploi plus élevé. Il a été avancé par le ministre.
  • 8 V. n. Aller en avant, s'approcher. Aimer mieux retourner qu'avancer. Avancez ici. Il avança imprudemment en haute mer. Ne reculer ni n'avancer. Il fait avancer ses troupes. Cette horloge avance. Notre calendrier avance sur celui des Russes. Par mon ordre en ces lieux elle avance vers vous, [Voltaire, Tancr. I, 2] Avancez dans la nuit qui couvre vos destins, [Voltaire, Sémir. IV, 2] Ses vaisseaux en bon ordre ont éloigné la ville, Et, pour joindre César, n'ont avancé qu'un mille, [Corneille, Pomp. III, 1]
  • 9 En termes de peinture, des couleurs avancent, quand, vives et brillantes, elles semblent faire avancer les objets sur le plan du tableau.
  • 10 En termes de vénerie, on dit que le cerf avance, quand on voit par son allure qu'il trotte.
  • 11Faire saillie. Le môle avance bien loin dans la mer. Promontoire qui avance dans la mer Noire. Toit qui avance.
  • 12Faire des progrès ou du progrès ; réussir. Le désir d'avancer [de se pousser]. L'ouvrage avance merveilleusement. Plus il avançait en âge. L'affaire n'avance pas. Si l'on a avancé quelque peu dans la vertu. Avancer en sagesse. Croyez-moi, vous n'avancerez qu'à mesure que vous vous affectionnerez à désirer et à rechercher la retraite et le silence, [Bossuet, Avantages de la retraite.] Mais tandis que les années Pas à pas font avancer L'âge où de ses destinées La gloire doit commencer, [Malherbe, II, 2] Il faut avancer dans le chemin du salut, [Massillon, Conc.] Vous avancerez plus en m'importunant moins, [Corneille, Poly. III, 4] Je n'avance à mourir non plus qu'à différer, Et, ni vivant, ni mort, je n'ai plus qu'espérer, [Rotrou, Antig. V, 8]
  • 13Obtenir de l'avancement. Cet officier est trop vieux ; il n'a plus l'espoir d'avancer.

    S'AVANCER, v. réfl.

  • 14Aller en avant. S'avancer sur la scène, hors du port, au combat. Il s'avança jusqu'au mur. L'ennemi s'avançant dans le cœur du pays. S'avançant ardemment dans la carrière qu'il s'est proposée, [Bossuet, Panég. Ste Thérèse.] Le voici qui s'avance avecque Léontine, [Corneille, Héracl. V, 7] Les compagnes d'Esther s'avancent vers ce lieu, [Racine, Esth. III, 2] Il reçoit les adieux des siens et de sa femme, Leur défend de le suivre et s'avance au trépas, [Corneille, Pomp. II, 2]
  • 15Faire saillie. Le cap s'avance dans la mer. Le mont Taurus qui s'avance vers l'Ouest.
  • 16 Fig. Faire du progrès ou des progrès. S'avancer dans la carrière des honneurs. S'avancer par l'intrigue. Nous nous avançons beaucoup dans la vie, mon vieil ami. Cependant Moïse s'avançait en âge, [Bossuet, Hist. I, 3] Le service et le bien de l'État étaient le moyen le plus sûr pour s'avancer dans les charges, [Bossuet, ib. III, 6] Il mit un de ses fils dans la marine, qui s'y avança par son mérite jusqu'à devenir capitaine de vaisseau, [Fontenelle, Poupart.]
  • 17Devenir avancé. L'hiver s'avance. Leur vie s'avançait beaucoup. Le jour s'avance. Encor si la saison s'avançait davantage ! Attendez les zéphyrs…, [La Fontaine, Fabl. IX, 2]
  • 18Aller jusqu'à ; sortir d'une juste réserve. Je reconnais que je me suis trop avancé. Il y en avait même qui s'avançaient jusqu'à dire qu'il n'était pas sûr que ce prince voulût avouer une action aussi hardie, [Vertot, Révol. de Portugal, p. 95]

HISTORIQUE

XIIe s. Monjoie escrient, chascuns forment s'avance, [Ronc. p. 134] [Il] Tranche les las, del bien ferir s'avance, [ib. p. 146] Chascuns pour belle Idoine de bien faire s'avance, [Audefroi le Bastard, Romancero, p. 18] La grant ost [ils] i trouverent, qui s'estoit avancie, [Sax. VII] Li mesagier le rei furent mal vezié, Quant virent qu'il esteient ensi poi avancié, [Th. le mart. 25]

XIIIe s. Un des chens s'est adevancis, Le porc aert parmi le pis, Que bien le cuida arester, [Ren. 22489] Tybert, qui plus veziés fu, Si est dedans entrez avant, Puis dit : Renart, se Diex t'avant, Çà vien, si sus leve la huche, [ib. 2748] Et se tant te pues avancier Que ta raison [discours] commencier oses, [la Rose, 2410] Et quiconques vuet commencier Por tost sa besoigne avancier, [ib. 7692] Mès, biau sire, que vous avance De lui faire anui ne grevance ? [ib. 3283] Ces menaces que Dieu nous fet ne sont pas pour le preu [profit] avancier, ne pour le doumage destourbier, [Joinville, 285]

XVe s. Chevaliers qui tous estoient desirans de lui servir et de leurs corps avancer, [Froissart, II, II, 1] Ces jeunes gens qui desirent honneur, Ilz se doivent mectre de leur puissance En bon arroy, car cela les avance, [Orléans, 1] Or vous avancez, dit-elle, [Louis XI, Nouv. XX] Il faut avancer de faire ce que j'ai dit, [Louis XI, ib. XX]

XVIe s. Un fouet, duquel il fouettoyt sans remission les paiges qu'il trouvoyt portans du vin à leurs maistres, pour les avanger d'aller, [Rabelais, Pant. II, 16] Comment, dist Panurge, pourray je avanger à…, [Rabelais, ib. II, 26] Et tant prospere son territoire que ilz ne peuvent de present avanger à boyre, [Rabelais, Pant. progn. préf. 1] Car qui ne sçait avecques moy danser, Je ne le puis en m'amour avancer, [Marot, I, 290] Jamais me suis-je en termes advancé Auprès de vous, qu'honneur et Dieu ensemble N'y fussent mis ? [Marot, I, 402] Quelque ennemy à ce bruit avancé, [Marot, III, 50] Bien tost les fis de partir s'avancer [se hâter], [Marot, IV, 312] L'un pour ne s'avancer se voit estre avancé, L'autre pour s'avancer se voit desavancé, [Du Bellay, J. VI, 29, recto.] Mme la grant maistresse m'est venue avancer [hâter], disant que…, [Marguerite de Navarre, Lett. 59] Pour s'estre esforcée de s'avancer plus qu'elle ne povoit, elle a retardé sa parfaite guerison, [ib. X] Tout ce qui peult advancer leur desseing, [Montaigne, I, 125] Il estimoit cet aage là bien meur et bien advancé, [Montaigne, I, 406] Un homme advancé en dignité et en aage, [Montaigne, II, 15] Selon l'espesseur de la glace, il se recule et s'advance, [Montaigne, II, 168] Et si tu veulx que j'advance quelque autre de tes amis, envoye le moy, [Montaigne, III, 102] Ny nostre hardiesse, ny nostre couardise ne la peuvent advancer ou reculer [la mort], [Montaigne, III, 131] Et puisque l'experience a tesmoigné que tout cela n'a rien avancé, ne doit-on pas cercher des voyes plus gracieuses ? [Lanoue, 100] Quand la cavallerie se tiendroit esloignée, il conviendroit que les bataillons avançassent chemin, [Lanoue, 322] Ils ne sont pas excusables d'avoir esté cause, pour leur particulier interest, d'avancer la ruine des chrestiens de ce costé-là, peut estre trente ans avant qu'elle fust avenue, [Lanoue, 372] Ceulx qu'il cognoissoit diligents, il les avançoit aux honneurs, et leur donnoit authorité et credit, [Amyot, Numa, 28] Faisant desmolir et abattre toutes les saillies des edifices privez qui s'avançoient sur les rues et places publiques, [Amyot, Caton, 38] De peur que Lucullus n'y participast, il s'avancea [s'empressa] de donner la bataille, [Amyot, Lucull. 15] Dion avancea ses propres biens à faire la guerre pour recouvrer et rendre la liberté à ses citoyens, [Amyot, Dion et Brutus, 1] Ou choisissant un autre trait plus fort, Tranche ma vie, et m'avance la mort, [Ronsard, 6]

ÉTYMOLOGIE

Avant ; bourguig. évancé ; provenç. et espagn. avanzar ; portug. avançar ; ital. avanzare.