Jean JUVÉNAL DES URSINS, auteur cité dans le Littré

JUVÉNAL DES URSINS (1388-1473)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme JUVÉNAL DES URSINS a été choisie.

169 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de Charles VI, roy de France, et des choses mémorables advenues durant quarante-deux années de son règne depuis 1380 jusque en 1422 1430 164 citations

Quelques citations de Jean JUVÉNAL DES URSINS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 169 citations dans le Littré.

  1. Et quand on dit à Clisson ce qu'il falloit qu'il feist… ou autrement il seroit en grand danger de sa vie, il luy feit grand mal de l'accorder.
    Charles VI, 1387 (mal, ale)
  2. Et si dit plusieurs autres paroles aucunement poignant, lesquelles le duc dissimula.
    Charles VI, 1384 (poignant, ante)
  3. Et toutes fois il veut maintenir que, sans confesser son meffaict, vous le luy avez pardonné, qui est, selon tous droicts et raison escripte, une chose delusoire et illusoire.
    Charles VI, 1411 (délusoire)
  4. Ne jamais il ne doibt estre receu à dire le contraire de sa confession, ne à la coulourer ou justifier autrement.
    Charles VI, 1411 (colorer)
  5. Philippe saillit par dessus, et se veint mettre entre le roy et son frere Louys, lequel print en patience et dissimula le tout.
    Charles VI, 1380 (patience [1])
  6. Tout estoit si bien pillé qu'il n'y avoit plus de fourraige pour les chevaux.
    ib. 1414 (bien [2])
  7. Et à la fin feit une response bien maigre, laquelle ne feut point acceptée.
    Charles VI, 1407 (maigre [1])
  8. Le dict des arbitres feut mis par escript, et les ducs les accepterent en remerciant les dicts arbitres de ce que par leur bonne diligence les questions estoient assopies.
    an 1380 (assoupir)
  9. Et disoient les chirurgiens qu'il n'y avoit remede, et qu'il perdroit l'œil.
    Charles VI, 1385 (œil)
  10. Violence romperesse de justice.
    Hist. de Charles VI, p. 290, dans LACURNE (rompeur)
  11. Et y eut aucuns qui dirent lors : regardez ce bon enfant Daulphin, qui met sa cornette en forme que les Armaignacs le font, il nous courroucera une fois.
    Charles VI, 1413 (fois [1])
  12. Et pour ceste cause allerent à Pontoise les dicts ducs de Berry et de Bourgongne, et y eut articles faicts beaux et bons, lesquels pleurent à toutes les parties.
    Charles VI, 1413 (beau ou bel, belle)
  13. Laquelle chose venue à la cognoissance du roy, manda que tout feust sursis jusques à une autre fois.
    Charles VI, 1381 (surseoir)
  14. Et du festoiement et reception feurent bien contents le roy, l'empereur et les seigneurs.
    Charles VI, 1415 (festoiement)
  15. Ma doulce amie debonnaire, Dont vous vient ce beau luminaire ? Oncques ne vys sy grant clarté, la Nat. de N. S. J. C. Myst. C'estoit chose merveilleuse du luminaire [aux funérailles de Charles VI], qui estoit depuis la porte Sainct-Denys jusques à l'eglise.
  16. Et se mirent en bataille à venir vers le dict Puiset, et faisoit encore si trouble que à peine congnoissoit-on l'un l'autre.
    Charles VI, 1411 (trouble [2])
  17. Grandes dissentions… y avoit… specialement entre les gens, pour le faict des aydes et finances qu'on exigeoit sur le peuple, sans ce que comme point rien en feust mis au bien de la chose publique.
    Charles VI, 1391 (sans)
  18. Petite vue [ouverture, jour] qui estoit au long des degrez.
    Hist. de Charles VI, p. 200, dans LACURNE (vue)
  19. C'estoit grand pitié de la maladie du roi [Charles VI] ; et, quant il mangeoit, c'estoit bien gloutonement et louvissement.
  20. Lesquels feurent logés à la Seraine en la rue de la Harpe, et feurent gardez que personne ne parlast à eux sans leurs gardes.
    Charles VI, 1415 (sirène)