Étienne de LA BOÉTIE, auteur cité dans le Littré

LA BOÉTIE (1530-1563)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA BOÉTIE a été choisie.

320 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours de la servitude volontaire 1576 63 citations

Quelques citations de Étienne de LA BOÉTIE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 320 citations dans le Littré.

  1. Et encores qu'il y ayt entre eux [les grands voleurs et les corsaires] des preeminences, et que les uns ne soyent que valets, et les aultres chefs de l'assemblée.
    Servit. vol. (prééminence)
  2. Cela, est-ce vivre heureusement ?
  3. Et, pour ce qu'en ce nom le beau est accouplé avecques le bon, le premier que je voyois beau et bien formé, je m'approchois de luy.
  4. Au commencement ceux qui apprennent à jouer de la guiterne, gastent volontiers les cordes et le fust.
  5. Le masle et femelle ne cerchent seulement leur estre, mais aussi de s'ayder l'un l'autre.
  6. Voyant le bataillon des corselets, des boucliers, la cavallerie, les archers.
  7. Complices du meurtrier qui vous tue, et traistres de vousmesmes.
  8. Seneque, un Burre, un Trazée, ceste terne de gens de bien, desquels mesmes les deux leur mauvaise fortune les approcha d'un tyran.
  9. La terre, ce semble, s'en ressentira d'avantage, si elle est remuée en ceste saison.
  10. Il fault excuser Ulysse, auquel possible lors il estoit besoing d'user de ce langage.
    Servit. volont. (possible)
  11. Ils voyent que rien ne rend les hommes subjects à sa cruauté [du tyran], que les biens ; qu'il n'y a aucun crime envers luy digne de mort, que le de quoy [l'avoir].
    67 (quoi)
  12. Quelquefois une maladie survenant tue miserablement tout un parc de bestail, le mieux nourri qu'il est possible.
    148 (parc)
  13. Et aussi pourtant qu'elle soit chaste, si est-il besoing qu'elle s'advise d'estre gracieuse et courtoise.
    295 (aviser)
  14. Celui aime peu, qui aime à la mesure.
    441 (celui)
  15. Et quand on le voit luy mesme se consommer en son esprit et tout enflammé, on luy attise encores le feu !
  16. Dieu voyant de l'autre part, que celuy qui feroit le train de dehors, auroit besoing de se mettre en defense, si quelqu'un l'oultrage, il l'avantagea aussi en courage et hardiesse.
  17. Quand elle fut à quatre ou cinq jours près [quand il n'y eut plus à passer que quatre ou cinq jours].
    Bradam. 486 (près)
  18. L'un l'avoit nourri et avoit pour gages de son amitié la nourriture de son enfance.
    Servitude volontaire. (gage)
  19. Qu'il fist d'eux à sa guise et se payast de là pour les ambassadeurs qu'ils avoient tuez à son pere.
    38 (là)
  20. Je suis le but, la descharge commune De tous les coups de ton bras furieux.