Jean de LA BRUYÈRE, auteur cité dans le Littré

LA BRUYÈRE (1645-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA BRUYÈRE a été choisie.

3151 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Caractères de Théophraste traduits du grec, avec les Caractères ou les mœurs de ce siècle 1688-1696 3033 citations

Quelques citations de Jean de LA BRUYÈRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3151 citations dans le Littré.

  1. La vie est courte et ennuyeuse ; elle se passe toute à désirer.
  2. Qui mange et qui boit mieux que Dracon en un seul repas ? il enivre toute une compagnie et se rend le dernier.
    III (rendre)
  3. Le fanfaron travaille à ce qu'on dise de lui qu'il a bien fait.
  4. Être infatué de soi, et s'être fortement persuadé qu'on a beaucoup d'esprit, est un accident qui n'arrive guère qu'à celui qui n'en a point, ou qui en a peu.
  5. Il semble que le roman et la comédie pourraient être aussi utiles qu'ils sont nuisibles.
  6. L'incivilité n'est pas un vice de l'âme, elle est l'effet de plusieurs vices, de la sotte vanité, de l'ignorance de ses devoirs, de la paresse, de la distraction, du mépris des autres, de la jalousie.
  7. Il [le courtisan qui veut pousser sa fortune] a des formules de compliment pour l'entrée et pour la sortie, à l'égard de ceux qu'il visite ou dont il est visité.
    VIII (visiter)
  8. Les commentateurs et les scholiastes, si fertiles d'ailleurs, si abondants et si chargés d'une vaine et fastueuse érudition dans les endroits clairs et qui ne font de peine ni à eux ni aux autres.
  9. Les hommes devraient employer les premières années de leur vie à devenir tels, par leurs études et par leur travail, que la république elle-même eût besoin de leur industrie et de leurs lumières, qu'ils fussent comme une pièce nécessaire à tout son édifice…
  10. Curieux, incertains, quelle fortune aurait courue un grand roi, une grande reine.
    Disc. à l'Acad. (curieux, euse)
  11. Il porte des chemises très déliées.
  12. La galanterie est un faible du cœur ou peut-être un vice de la complexion ; la coquetterie est un déréglement de l'esprit.
  13. Il coûte moins à certains hommes de s'enrichir de mille vertus que de se corriger d'un seul défaut.
  14. Dans la guerre la distinction entre le héros et le grand homme est délicate.
  15. Il n'y a rien qui mette plus subitement un homme à la mode… que le grand jeu.
    XIII (mode [2])
  16. Vous me peignez un fat qui met l'esprit en roture, une âme vile et mécanique à qui ni ce qui est beau ni ce qui est esprit ne sauraient s'appliquer.
  17. Qui est plus esclave qu'un courtisan assidu, si ce n'est un courtisan plus assidu ?
    VIII (esclave)
  18. Dans l'équipage d'un homme qui a pris médecine.
  19. L'expérience confirme que la mollesse ou l'indulgence pour soi et la dureté pour les autres ne sont qu'un seul et même vice.
  20. La finesse est l'occasion prochaine de la fourberie ; de l'une à l'autre le pas est glissant.