Jean de LA BRUYÈRE, auteur cité dans le Littré

LA BRUYÈRE (1645-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA BRUYÈRE a été choisie.

3151 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Caractères de Théophraste traduits du grec, avec les Caractères ou les mœurs de ce siècle 1688-1696 3033 citations

Quelques citations de Jean de LA BRUYÈRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3151 citations dans le Littré.

  1. Voiture et Sarrasin étaient nés pour leur siècle, et ils ont paru dans un temps où il semble qu'ils étaient attendus ; s'ils s'étaient moins pressés de venir, ils arrivaient trop tard, et j'ose douter qu'ils fussent tels aujourd'hui qu'ils ont été alors.
    XIII (tard)
  2. Il semble que la rusticité n'est autre chose qu'une ignorance grossière des bienséances.
    Théoph. IV (sembler)
  3. L'on se donne à Paris, sans se parler, comme un rendez-vous public, mais fort exact, tous les soirs, au Cours ou aux Tuileries, pour se regarder au visage, et se désapprouver les uns les autres.
  4. Il tient le milieu en se promenant avec ses égaux ; il s'arrête et l'on s'arrête, il continue de marcher et l'on marche, tous se règlent sur lui.
  5. L'on se présente pour les charges de ville, l'on postule une place dans l'Académie française, l'on demandait le consulat.
    VIII (postuler)
  6. Un portier rustre, farouche, tirant sur le Suisse.
    VI (tirer)
  7. Quelle horrible peine a un homme… qui n'a que beaucoup de mérite pour toute recommandation, de se faire jour à travers l'obscurité où il se trouve !
    II (jour)
  8. Si vous examinez en détail tous les apprêts des viandes qui doivent composer le festin que l'on vous prépare ; si vous regardez par quelles mains elles passent.
  9. Il vaut mieux s'exposer à l'ingratitude que de manquer aux misérables.
  10. Ce qui est dans les grands splendeur, somptuosité, est dissipation, folie, ineptie dans le particulier.
  11. Il n'ouvre la bouche que pour répondre ; il tousse, il se mouche sous son chapeau, il crache presque sur soi.
    VI (soi)
  12. Que de dons du ciel ne faut-il pas pour bien régner ! une vaste capacité qui s'étend non-seulement aux affaires du dehors…
  13. Sur ce qui concerne les mœurs, le plus beau et le meilleur est enlevé [par les anciens].
  14. Il faut être bien dénué d'esprit, si l'amour, la malignité, la nécessité n'en font pas trouver.
  15. D'où vient que les mêmes hommes qui ont un flegme tout prêt pour recevoir indifféremment les plus grands désastres, s'échappent et ont une bile intarissable sur les plus petits inconvénients ?
  16. Tel est le traité des caractères de mœurs que nous a laissé Théophraste ; il l'a puisé dans les Éthiques d'Aristote, dont il fut le disciple.
    Disc. sur Théophr. (éthique)
  17. Vous étiez la coqueluche ou l'entêtement de certaines femmes qui ne juraient que par vous et sur votre parole.
  18. Il est plus dur d'appréhender la mort que de la souffrir.
  19. Rufin commence à grisonner, mais il est sain, il a un visage frais et un œil vif, qui lui promettent encore vingt années de vie.
  20. Corneille a aimé à charger la scène d'événements dont il est presque toujours sorti avec succès.