Antoine LE ROUX DE LINCY, auteur cité dans le Littré

LEROUX DE LINCY (1806-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LEROUX DE LINCY a été choisie.

Né le 22 août 1806, mort le 13 mai 1869 : bibliothécaire à la Bibliothèque de l'Arsenal, secrétaire de la Société des bibliophiles français et archiviste paléographe

856 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des proverbes français 1859 568 citations

Quelques citations de Antoine LE ROUX DE LINCY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 856 citations dans le Littré.

  1. Pecheur a tousjours paour.
    Prov. t. I, p. 39 (pécheur, pécheresse)
  2. Coupable craint de comparaitre.
    Prov. t. II, p. 278 (coupable)
  3. Fol est qui se coupe de son propre cousteau.
    Prov. t. I, p. 237 (fou ou fol, folle [1])
  4. À faute de chapon, pain et oignon.
    ib. (pain)
  5. Mieulx aime truye bran que rose.
    Prov t. I, p. 204 (truie)
  6. Mal advisé ne fut jamais sans peine.
    Prov. t. II, p. 342 (malavisé, ée)
  7. Le bon pasteur, Dit l'empereur, Tond son troupeau, Sans l'escorcher, Ny grain toucher Ne cuir ne peau.
    Prov. t. I, p. 203 (troupeau)
  8. Un pou [peu] de levain esgrit grant paste.
    Prov. t. II, p. 432 (levain)
  9. Le miroir porte en soy L'imaige laquelle il ne voit.
    Prov. t. II, p. 176 (miroir)
  10. Bonnes paroles oignent, et les mechantes poignent.
    ib. p. 253 (parole)
  11. Au mois d'aoust et de juillet, bouche noire et gosier sec.
  12. Les nourrices peuvent bien dormir, les enfants s'esbatent.
    ib. p. 333 (nourrice)
  13. Case ou maison de terre, cheval d'herbes, amy de bouche ne valent pas une mouche.
    ib. t. II, p. 256 (mouche)
  14. Où force est, raison n'a lieu.
    Prov. t. II, p. 365 (force)
  15. Noël est plus beau aux champs qu'à la ville.
    Prov. t. I, p. 113 (noël)
  16. Douleur de teste veult manger, Douleur de ventre veult purger.
    Prov. t. I, p. 215 (douleur)
  17. Mieux vaut un bon temps qu'un bon champ.
    Prov. t. J. p. 61 (champ [1])
  18. Au pain et au couteau [être familiers].
    ib. p. 208 (pain)
  19. Il n'est vilain qui ne faict la villenie.
    Prov. t. II, p. 106 (vilain, aine)
  20. Enfant aime moult qui beau l'appelle.
    Prov. t. I, p. 215 (enfant)