Antoine LE ROUX DE LINCY, auteur cité dans le Littré

LEROUX DE LINCY (1806-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LEROUX DE LINCY a été choisie.

Né le 22 août 1806, mort le 13 mai 1869 : bibliothécaire à la Bibliothèque de l'Arsenal, secrétaire de la Société des bibliophiles français et archiviste paléographe

856 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des proverbes français 1859 568 citations

Quelques citations de Antoine LE ROUX DE LINCY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 856 citations dans le Littré.

  1. Wide chambre fait fole dame.
    Prov. t. I, p. 213 (dame [1])
  2. Vides chambres font femmes folles [c'est-à-dire la pauvreté fait que les femmes se livrent au désordre].
    Prov. t. II, p. 159 (chambre)
  3. Fromage et pain est medecine au sain.
  4. Despensiers et fille de chambre ont bien volontiers grand langue.
    Prov. t. II, p. 165 (dépensier, ière)
  5. Un fol a fait vœu de ne laisser en paix un feu.
  6. Despensiers et marmitons sont souvent grands compaignons.
  7. En juin, juillet et aoust, Ni femme ni choux.
    Prov. t. I, p. 105 (juin)
  8. Peu de bien, peu de souci.
    Prov. t. II, p. 371 (peu)
  9. Science sans fruit ne vaut gueres.
    Prov. t. II, p. 148 (science)
  10. Mars venteux et avril pluvieux Font le may gay et gracieux.
    Prov. t. I, p. 109 (mars)
  11. On doit ploier la verge, tandis com ele est graile et tendre ; quar, puis qu'ele est grosse et dure, se on la veut ploier, ele brise.
    Prov. t. II, p. 498 (verge)
  12. Les recelleurs sont pires que les malfaiteurs.
    Prov. t. II, p. 334 (receleur, euse)
  13. Pour un pecheur en perist cent.
  14. L'on ne doit point aller aux noces qui n'y est convoyé.
    Prov. t. II, p. 336 (noce)
  15. Où force est, raison n'a lieu.
    Prov. t. II, p. 365 (force)
  16. Ce cousteau ne vient pas de ceste gaine.
    Prov. t. II, p. 193 (couteau)
  17. Nul vice sans supplices, nuls vifs sans vices.
    Prov. t. II, p. 358 (vice [1])
  18. Tu semes tes melons en mars, moi en mai, j'en mangerai quant et toi [en même temps que toi].
    ib. (mars)
  19. Chacun mouche son nez.
    Prov. t. II, p. 268 (nez)
  20. Belles paroles et mechans faits trompent les sages et sots parfaits.
    Prov. t. II, p. 246 (parole)