Jacques BRUYANT, auteur cité dans le Littré

J. BRUYANT (13??-13??)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. BRUYANT a été choisie.

notaire royal au Châtelet à Paris

75 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La voie et adresse de pauvreté et de richesse 1342 72 citations

Quelques citations de Jacques BRUYANT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 75 citations dans le Littré.

  1. Et si ne dois nul temps ruer De ta bouche male parole.
    dans Ménagier, t. II, p. 16 (ruer)
  2. Tous jours [il] seroit com povre et chiche, Dolent, subjet et serf au riche.
    dans Ménagier, t. II, p. 25 (chiche [1])
  3. Ainsy ces quatre m'atraperent, Et me batirent et fraperent.
    Ménagier, t. II, p. 5 (attraper)
  4. C'est un chemin moult destravé, Plein de boullons [bourbiers], tout encavé.
    dans Ménagier, t. II, p. 18 (bouillon)
  5. Là [devant Dieu] tendra on aussi grant compte D'un savettier comme d'un conte.
    dans Ménagier, t. II, p. 31 (savetier)
  6. [Les oiseaux] S'en vont çà et là flagolant, Amours louant et relouant En leur latin, Lande dorée. Mais bien [je] croi qu'au derrain creüsse Barat, s'autre conseil n'eüsse ; Car si bel m'avoit flajolé, Que tout sus m'avoit affolé.
    dans Ménagier, t. II, p. 27 (flageoler)
  7. Ne te chault s'il perdent chevance, Mais que tu aies leur substance ; Soies tousjours tout prest de prendre.
    dans Ménagier, t. II, p. 25 (substance)
  8. Ne soies pas larges, mais chiches ; Ainsi seras-tu tantost riches.
  9. Soies courtois et debonnaire, Comme uns homs estrait de bonne aire.
    dans Ménagier, t. II, p. 11 (débonnaire)
  10. À tout [avec] leur congregation, Dont je ne fais pas mention.
    dans Ménagier, t. II, p. 10 (congrégation)
  11. Car qui de soussi a la paine, En lui a santé maladive.
    dans Ménagier, t. II, p. 6 (maladif, ive)
  12. C'est un chemin moult destravé, Plein de boullons [bourbiers], tout encavé.
    dans Ménagier, t. II, P. 18 (encaver)
  13. À tels ezcusans respondrayje Briefment, sans prolongation.
    dans Ménagier, t. II, p. 15 (prolongation)
  14. Vostre conseil pas [je] ne debat, Ains le vueil du tout acomplir.
    dans Ménagier, t. II, p. 34 (débattre)
  15. N'oncques puis je ne m'assenti De faire à nulluy desraison, N'autre chose contre raison.
    dans Ménagier, t. II, p. 33 (déraison)
  16. Car tout quanque barat aüne En vingt ans, anientist fortune En une seule heure de jour.
    dans Ménagier, t. II, p. 28 (anéantir)
  17. Or fay le quel que tu vouldras, Et y pense tout à loisir ; Quant à chois es, tu pues choisir.
    dans Ménagier, t. II, p. 27 (choix)
  18. Gourmandie l'une [troupe] conduit ; Avec lui [elle] sont en son conduit Yvresse, oultrage, lecherie.
    dans Ménagier, t. II, p. 13 (gourmandise)
  19. Il ne me chault qu'il en aviengne ; Qui ne pourra ploier, si brise.
    dans Ménagier, t. II, p. 7 (plier)
  20. Droit qui tout adresse et aligne, Et qui ne fait riens fors à ligne…
    dans Ménagier, t. II, p. 28 (aligner)