Jacques BRUYANT, auteur cité dans le Littré

J. BRUYANT (13??-13??)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. BRUYANT a été choisie.

notaire royal au Châtelet à Paris

75 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La voie et adresse de pauvreté et de richesse 1342 72 citations

Quelques citations de Jacques BRUYANT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 75 citations dans le Littré.

  1. Tu as suffisant vestement Et à l'avenant le surplus.
    dans Ménagier, t. II, p. 22 (surplus)
  2. Car qui aujourd'uy bien feroit Et demain ne perseverroit, Tout ce ne vauldroit un festu.
    dans Ménagier, t. II, p. 32 (persévérer)
  3. N'oncques puis je ne m'assenti De faire à nulluy desraison, N'autre chose contre raison.
    dans Ménagier, t. II, p. 33 (déraison)
  4. Amour n'obeist pas à crainte ; Ne nullui n'aime par contrainte.
    dans Ménagier, t. II, p. 22 (amour)
  5. Jusqu'à tant qu'il se fust bouté Droit au chemin de povreté, Qui tant par est boueux et ort.
    dans Ménagier, t. II, p. 34 (boueux, euse)
  6. Flateur soies premierement ; Car c'est le droit commencement Par quoi on puet à bien venir.
    dans Ménagier. t. II, p. 25 (flatteur, euse)
  7. Ainsy ces quatre m'atraperent, Et me batirent et fraperent.
    Ménagier, t. II, p. 5 (attraper)
  8. Tous jours [il] seroit com povre et chiche, Dolent, subjet et serf au riche.
    dans Ménagier, t. II, p. 25 (chiche [1])
  9. S' en seras plus avenant, Plus honnourés et mieulx prisiés, Et entre gens auctorisiés, Et tenus pour sage de tous.
    ib. p. 26 (autoriser)
  10. Pour ce est voir [vrai] ce qu'on dire seult [a coutume] : De ce qu'œil ne voit, cuer ne deult [n'a de chagrin].
    dans Ménagier, t. II, p. 15 (œil)
  11. Le beau chemin qui tost adresse Tous ceulx qui y vont, et agence En tout honneur, c'est diligence.
    dans Menagier, t. II, p. 20 (agencer)
  12. Lors fis tant que j'eüs du pain, Et si prins du vin aux chevaulx [de l'eau].
    dans Ménagier, t. II, p. 38 (vin)
  13. …Sur mon pis Se mist l'orde vieille puant… Trop fort me prinst à margoillier.
    dans Ménagier, t. II, p. 5 (margouillis)
  14. Es vous un homme à moi venir, Qui bien sembloit estre advocas, Qui parler sceüst en tous cas.
    dans Ménagier, t. II, p. 24 (avocat)
  15. Il [Barat, la malhonnêteté] n'est pas bon logicien ; Belle entrée a et beau moyen ; Mais tousjours fait conclusion à honte et à confusion.
    dans Ménagier, t. II, p. 28 (logicien)
  16. De telle ardeur [elle] se remuoit Qu'à pou que le sang ne suoit.
    dans Ménagier, t. II, p. 37 (ardeur)
  17. Car quant bien hault se sont juchiés, à un seul coup sont trebuchiés.
    dans Ménagier, t. II, p. 21 (jucher)
  18. Là [devant Dieu] tendra on aussi grant compte D'un savettier comme d'un conte.
    dans Ménagier, t. II, p. 31 (savetier)
  19. Il ne me chault qu'il en aviengne ; Qui ne pourra ploier, si brise.
    dans Ménagier, t. II, p. 7 (plier)
  20. Pren des deux voies la meilleur ; Laisse le bren et pren la fleur.
    dans Ménagier, t. II, p. 17 (bran)